Alexandre Cormier-Denis analyse le projet de loi de réforme de la Loi 101

En plus du projet de loi de réforme de la loi 101, Alexandre Cormier-Denis amène plusieurs éléments complémentaires. Entre autres, il fait un commentaire sur un centre d’expertise situé au Cégep Édouard-Montpetit, le CEFIR. Or, cet acronyme ressemble drôlement au mot arabe kafir signifiant infidèle. Question: De quoi au juste le CEFIR s’inspire-t-il pour dire qu’il y a un problème d’extrême-droite au Québec?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.