Alexandre Cormier-Denis: Souveraineté et armes à feu

Philippe Plamondon et Alexandre Cormier-Denis commentent le confinement actuel, sur Nomos-TV

Excellente capsule de la part de l’équipe de Nomos-TV. Philippe Plamondon et Alexandre Cormier-Denis analysent ici la débacle du confinement associé à la pandémie de Covid-19. Alors que les modèles apocalyptiques qui nous avaient été présentés s’effondrent, eux qui prédisaient des millions de morts, les gouvernements occidentaux et celui du Québec sont aux prises avec une crise de communication et de gestion qu’ils ont eux-mêmes créée en confinant l’ensemble de la population et non pas seulement les gens atteints de la maladie. Les deux animateurs regardent aussi le rôle néfaste joué par le directeur de la Santé publique du Québec, Horacio Arruda, qui, depuis le début de la crise, a simplement relayé la propagande de l’Organisation Mondiale de la Santé, qui elle-même n’a fait que relayer celle de la Chine communiste. En ce qui concerne le Québec plus particulièrement, le plus inquiétant demeure la soumission complète du Premier Ministre, François Legault, aux dictats de Horacio Arruda. Les Québecois ont porté au pouvoir la CAQ avec comme chef François Legault le 1er octobre 2018. C’est lui qui est Premier Ministre, pas Arruda. De constater que le sort et l’avenir du Québec dépendent de quelqu’un qui, de toute évidence, est sous influence de l’OMS n’augure rien de bon. Legault devra reprendre la barre du Québec le plus vite possible sinon, ce sera la catastrophe totale.

Analyse d’Alexandre Cormier-Denis du confinement découlant de la pandémie de Covid-19, sur Nomos-TV

Alexandre Cormier-Denis commente l’action politique récente des Mohawks, sur Nomos-TV

Entrevue de Le Stu-Dio avec Alexandre Cormier-Denis

Dans cette entrevue accordée à la chaîne Youtube Le Stu-Dio, Alexandre Cormier-Denis du média alternatif Nomos-TV revient sur l’épisode de son passage au micro de Jonathan Trudeau sur Qub Radio. Pour rappeler brièvement les faits, Patrick Lagacé a publié un article dans le journal La Presse dans lequel il présentait le cas d’un restaurant «Apportez votre vin» qui voulait interdire à ses clients de montrer leurs bouteilles d’alcool pour accommoder les exigences chariatiques de musulmans fondamentalistes qui s’y trouvaient. Suite à cela, Alexandre Cormier-Denis a parlé de l’incident et dévoilé le nom du restaurant en question dans une publication. Jonathan Trudeau l’invitait donc à son micro pour commenter davantage là-dessus. L’entrevue s’est relativement bien déroulée sauf que l’animateur a décidé d’y mettre fin de façon cavalière. De plus, on ne retrouve plus le lien précis de l’entrevue sur le site web de Qub Radio ni sur les autres plateformes de Québécor.

Malheureusement, l’image qui a été sélectionnée pour présenter la vidéo sur Youtube est un mauvais choix qui ne rend pas justice à la nature de l’entrevue. Je vous propose donc, cette fois-ci, non pas la vidéo intégrée mais plutôt le lien menant vers Youtube.

Je ferais le commentaire suivant sur cette affaire. Pour la mille et unième fois, un patriote ou dissident politique a pensé que cela pourrait être une bonne idée d’accorder une entrevue à un média de masse. Cela ne l’a jamais été et ne le sera jamais. Tous ceux qui se sont laissé tenter ont été soit humiliés, détruits, ridiculisés, diffamés, etc. Les patriotes ne doivent jamais oublier que les médias de masse travaillent pour défendre les intérêts de nos adversaires. Ils ne sont là ni pour informer la population ni pour l’instruire. Ils font de la propagande au service de l’oligarchie. Parler à ces gens est une perte de temps complète. On doit plutôt rester sur nos plateformes et continuer à investir du temps et de l’énergie pour les développer, convaincre des gens de nous rejoindre, créer des réseaux internationaux de patriotes qui pourront s’entraider, etc. Dans les circonstances, Alexandre Cormier-Denis a été relativement chanceux. Cela aurait pu être bien pire, rappelez-vous le traitement qu’avait accordé Anne-Marie Dussault de Radio-Canada à Marine Le Pen lorsqu’elle a été de passage à Montréal en 2016. Cela ne donne rien d’argumenter avec des gens comme cela. Pour donner un exemple biblique, lorsque Jésus a été convoqué devant le Sanhedrin, il a gardé le silence parce qu’il savait que c’était une perte de temps d’essayer de leur expliquer quoi que ce soit. Tu ne peux pas argumenter avec des gens qui ont décidé que tu étais coupable. Sur ce, bonne écoute.

Entrevue de Le Stu-Dio avec Alexandre Cormier-Denis

Entrevue avec Alexandre Cormier-Denis sur le projet de réforme électorale et la démographie au Québec

Analyse de Nomos-TV des partis politiques fédéraux canadiens en regard des prochaines élections

Alexandre Cormier-Denis analyse les perspectives d’une guerre civile en France, sur Nomos-TV

Alexandre Cormier-Denis passe en revue différents romans et essais présentant des scénarios de guerre civile en France.

Analyse de l’ouvrage ‘Le pouvoir québécois menacé’ de Christian Dufour, sur Nomos-TV

Alexandre Cormier-Denis fait l’analyse ici d’un ouvrage de Christian Dufour consacré à la question du système de représentation proportionnelle qui est à l’étude à l’Assemblée Nationale du Québec. Christian Dufour a parfaitement raison. Si ce mode de scrutin devait être adopté par l’Assemblée Nationale, le Québec deviendrait totalement ingouvernable et la majorité francophone serait incapable de défendre ses droits et ses prérogatives dans l’ensemble anglo-saxon nord-américain. Accepter la proportionnelle, c’est littéralement livrer le Québec aux convoitises et à l’arbitraire des minorités linguistiques, ethniques et raciales. D’ailleurs, on pourrait se demander où s’en va la CAQ exactement avec un tel projet. La CAQ se présente comme étant un parti nationaliste et on comprend mal comment le mode de scrutin proportionnel aiderait les Québécois à défendre leurs intérêts et leur culture en Amérique du Nord. La CAQ a signé une entente avec les autres partis pour s’enligner sur cette voie mais le parti devrait tout simplement se désister de l’entente et l’envoyer à la déchiqueteuse s’ils ont à cœur de défendre les Québécois et leur identité.