Conférence de François Asselineau sur le phénomène des « Euro-régions »

Excellente présentation de François Asselineau sur le phénomène des « Euro-régions ». Les Euro-régions sont des parties de certains pays européens que des intérêts étrangers voudraient voir gagner leur indépendance afin de faire mourir les États-nations actuels de l’Europe. Que ce soient la Bretagne, la Catalogne, le Pays Basques, etc, des manifestations sont organisées dans plusieurs régions d’Europe sous le thème de l’Indépendance. Ces mouvements veulent faire de leurs régions de nouveaux pays membres de l’Union Européenne et non pas des nations souveraines détachées de l’UE. Aussi, fait particulier, les manifestations arborent des slogans en anglais, ce qui fait dire à François Asselineau qu’elles sont pilotées depuis les États-Unis pour accentuer la mainmise américaine sur le continent. Cela vaut vraiment la peine de se taper ces quelques quatre heures et trente minutes de présentations. À travers les multiples exemples et données factuelles, Asselineau a amplement l’occasion de présenter son argumentation. Aussi, pour les lecteurs canadiens et québécois, vers les 2h30m environ, le conférencier révèle un fait étonnant: Après la guerre de 1812 avec le Canada, les responsables américains ont décidé de poursuivre leur tentatives de conquête de notre pays de façon économique, notamment en essayant d’instaurer une entente de libre-échange… Ça vous dit quelque chose? Une entente a bel et bien été signée en 1987 entre le Canada et les USA. Voilà pourquoi je suis farouchement opposé à toute forme de « libre-échange » avec quelque pays que ce soit, parce que ces ententes sont des arnaques déguisées en traités internationaux. Évidemment, nos leaders politiques prennent leur décision non pas en fonction de mon opinion mais plutôt en fonction de leur vision du monde. Comme l’économie mondiale est en train de s’effondrer, je crois que, malheureusement, à long terme, les événements me donneront raison. À voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.