Conférence de presse des docteurs Dan Erickson et Artin Massihi sur les données cliniques de la Covid-19

Il est important que le public francophone prenne connaissance de l’information qui est présentée dans cette vidéo. Il s’agit d’une conférence de presse dans laquelle deux médecins travaillant dans une clinique médicale en Californie présentent des données cliniques sur la Covid-19. Les docteurs Dan Erickson et Artin Massihi sont propriétaires de la clinique Accelerated Urgent Care à Bakersfield. Depuis le début de la pandémie, étant sur le terrain, ils ont eu l’occasion de voir la réalité de ce qu’est le Cornonavirus et c’est très différent ce qui est rapporté par les médias. Les chiffres qu’ils fournissent proviennent des autorités sanitaires officielles de chaque pays. En gros, voici ce qu’ils observent. Le taux de mortalité de la Covid-19 tourne autour de 0.1%, ce qui est à peu près le taux de mortalité de la grippe régulière. Pour ce qui est particulièrement de l’État de la Californie, le taux de mortalité de la Covid-19 se situerait à environ 0.03%. En ce qui concerne le confinement à la maison, il amène d’autres problèmes comme la violence domestique, la diminution de diagnostics à des maladies graves, des problèmes de santé mentale, des suicides, etc. Aussi, le confinement amène un affaiblissement du système immunitaire, ce qui entrainera l’éclosion de beaucoup de problèmes de santé quand le confinement sera levé. Les docteurs Erickson et Massihi sont d’avis que la Covid-19 ne justifiait pas que l’on stoppe l’économie et que l’on mette au chômage des milliers d’Américains. C’est malheureusement ce qui a été décidé sur la base des modèles qui ont été utilisés au début de l’éclosion, qui étaient complètement erronés. Ils font remarquer aussi certaines incohérences relatives au confinement, comme par exemple le fait que les magasins grandes surfaces soient ouverts mais pas les petits commerces, ce qui ne fait pas de sens d’un point de vue épidémiologique. C’est la première fois de l’histoire de l’épidémiologie que l’on confine ceux qui ne sont pas malades au lieu de simplement confiner ceux qui présentent des symptômes, de dire le docteur Erickson.

Les pouvoirs publics dans le monde semblent totalement ignorants des données fondamentales présentées par ces deux médecins et continuent à traiter la Covid-19 comme s’il s’agissait d’une maladie extrêmement dangereuse. Or, les données et l’expérience clinique démontrent le contraire. C’est pourquoi le confinement doit cesser le plus vite possible sinon le remède sera bien pire que la maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.