La prière du dimanche: James Labrie, Jordan Rudess et John Petrucci de Dream Theater présentent The Astonishing

James Labrie, Jordan Rudess et John Petrucci parlent de la conception de leur chef-d’oeuvre, l’album The Astonishing. Dans la troisième vidéo, Jordan Rudess et John Petrucci présentent certains thèmes musicaux de l’album.

La prière du dimanche: Dream Theater – Inside The Astonishing, Episode 1: John Petrucci & Jordan Rudess Discuss the “Brother” Theme

Two members of Dream Theater present their masterpiece album The Astonishing. Here they discuss the ‘Brother’ theme, which is a recurrent musical theme throughout the album. This record will definitely remain their crown achievement. In fifty years from now, when people will talk about Dream Theater, they will remember this record for being the album of a lifetime. Outstanding work, guys!

Entrevue avec Dream Theater à propos de leur prochain album, Distance Over Time

À l’occasion, je vais parler de musique. Nous vivons à une époque très morose où les dangers sont nombreux et où les déceptions sont fréquentes. Parler de musique peut nous permettre de détendre l’atmosphère et de nous changer les idées mais sans oublier l’essentiel, bien sûr. Dream Theater demeure un de mes groupes préférés, dans le sous-genre que l’on appelle le prog-métal ou métal-progressif. Lorsque l’album précédent est sorti, intitulé The Astonishing, je me suis dit que je devrais en publier une critique. La scène politique étant très active depuis quelques années, j’ai remis ça à plus tard de semaine en semaine tellement les événements se bousculent et que l’on ne sait plus où donner de la tête. Éventuellement, je vais en écrire un article sur The Astonishing. Mais pour aujourd’hui, je vous propose de visionner cette entrevue avec le groupe réalisée voilà quelques semaines à propos du prochain album qui sortira à l’hiver. L’entrevue a été filmée dans le très sympathique studio d’enregistrement. En terminant, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer le thème de la pochette de l’album. Vous pouvez la voir ici dans l’image-promo dont Youtube se sert pour suggérer la vidéo. On pour y voir un robot tenant un crâne humain. Sans vouloir faire de politique (c’est dur de résister), c’est ce qui va arriver aux humains si on ne change pas de politiques très bientôt. Les robots vont nous remplacer et l’humanité va disparaître. Je joins également un extrait de l’album, la chanson intitulée ‘Untethered Angel’.

La prière du dimanche: Scarred de Dream Theater, la version définitive…

Dream Theater interprète ici la pièce Scarred tiré de l’album « Awake » lors d’un concert enregistré pour le DVD Chaos in Motion. Premièrement, je dois dire le groupe l’a rendu directement « sur le nez ». Impeccable. Mais, en plus, la pièce est agrémentée de deux additions qui la rendent absolument splendide. D’abord, le début de la pièce est précédé d’une improvisation jazz-blues très fine, qui développe en fait le thème d’ouverture. Ensuite, la fin est marquée de façon très agressive par le batteur Mike Portnoy qui se déchaîne, ce qui produit un crescendo émotionnel. Ces deux éléments complètent très bien ce qui était déjà une excellente composition. Tout ce qui manque en fait sont les chœurs de John Petrucci, le guitariste (qui ne manque pas cependant de les ajouter dans la version se retrouvant sur le DVD Breaking The Fourth Wall). Je voulais le souligner car c’est un exemple démontrant que la musique est une chose en mouvement, qui évolue. Comme quoi une composition n’est jamais vraiment terminée. Le document est en deux parties. Je sais que c’est agaçant mais c’est comme cela. Je demande à Youtube et à la compagnie de disque d’avoir l’amabilité de le laisser en ligne, en raison de sa valeur pédagogique. Bonne écoute.

La méditation du dimanche: Dream Theater et Haken…

J’ai le goût de quelque chose de différent pour cette méditation du dimanche. Je vous offre donc un échantillon vidéo de deux de mes groupes favoris œuvrant sur la scène du métal-progressif, Dream Theater et Haken. Les musiciens de ces deux groupes sont de véritables virtuoses ou se sont établis comme musiciens de niveau supérieur. J’aime bien le fleur de lys sur le chandail de James Labrie, chanteur de Dream Theater. C’est de circonstance en ce jour. Aussi, Haken est un groupe relativement nouveau mais qui représente déjà une valeur sûre au niveau de la qualité du matériel qu’ils présentent. Une longue et brillante carrière s’annonce devant eux. Bonne dégustation.

La prière du dimanche: Entrevue avec James Labrie de Dream Theater

Le batteur Mike Portnoy a quitté le groupe Dream Theater voilà quelques années. En rétrospective, le changement a été profitable pour les deux parties. Dream Theater a pu relancé leur carrière en donnant un second souffle à leurs élans créatifs. De son côté, Mike Portnoy a été impliqué dans plusieurs projets différents, l’un d’entre eux étant la formation virtuose qui l’unit à Billy Sheehan, Tony Macalpine et Derek Sherinian avec qui il avait déjà joué avec Dream Theater. La chimie musicale avec le nouveau batteur de DT Mike Mangini est excellente, comme l’est d’ailleurs celle entre Portnoy et ses nouveaux complices. En plus de l’entrevue avec Labrie enregistrée à Montréal, je vous offre un extrait du DVD que les quatre virtuoses incluant Portnoy ont lancé récemment. Bonne écoute. Best of luck to both bands. Don’t forget that Metal-Prog rules!

Dream Theater – The Enemy Inside

La nouvelle version du vidéo de cette chanson de Dream Theater me donne l’occasion de mentionner un fait dont personne ne parle, ou presque. Il s’agit de l’opération de sabotage dont l’armée américaine et les États-Unis par le fait même sont l’objet. Des gens cherchent à entraîner les Américains dans toutes sortes de conflits militaires plus ou moins justifiés de par le monde, ce qui a comme résultat d’éparpiller les troupes de l’armée mais surtout de les éloigner du pays. Les soldats, ne comprenant pas très bien ce qu’ils font dans ces endroits du monde, développent des maladies mentales et des désordres psychiques variés, ce qui affaiblit le corps militaire il va sans dire. Le vrai combat pour la démocratie et la liberté a lieu à l’intérieur des États-Unis eux-mêmes, d’où la stratégie des ennemis de l’Occident de nous attirer à l’étranger. Le jour où les soldats américains combattront sur leur propre sol pour défendre leur patrie, on peut parier que ces problèmes de stress post-traumatic vont s’envoler en fumée. Quand on sait pourquoi on se bat et contre qui, l’âme et l’esprit restent en paix.