Un insider des compagnies pharmaceutiques révèle ce qu’il y a vraiment dans le vaccin pour la covid-19

En gros, l’insider révèle que les problèmes de santé, comme les allergies, vont exploser avec l’administration de ce vaccin. Aussi, il révèle que les membres de l’élite ne recevront pas le même vaccin que la population. L’élite recevra un vaccin «propre», alors que la population recevra l’autre version…

Vidéo sur la présence de nanotubes en carbone dans les poumons de certains sujets testés lors d’une étude

Anthropogenic Carbon Nanotubes Found in the Airways of Parisian Children

Mark Zuckerberg serait-il sceptique par rapport aux vaccins pour la Covid-19?

Durant cette séance interne de questions et réponses dont Project Veritas a obtenu l’enregistrement, Zuckerberg a-t-il bien dit que les vaccins pour la Covid modifiaient l’ADN? Oups…

Kevin McKernan et Bobby Malhotra expliquent pourquoi les tests de détection de la Covid-19 n’ont aucune valeur

Naomi Wolf reçoit en entrevue Kevin McKernan et Bobby Malhotra, deux spécialistes dans le domaine de la génomique. J’ai déjà publié une entrevue avec Kevin McKernan que vous pourrez consulter en visitant le lien fourni juste après la vidéo. Cette entrevue fait suite à certains développements dans le milieu scientifique des tests PCR en lien avec la Covid-19. En gros, voici la situation. Une équipe de chercheurs a publié en janvier 2020 un protocole de détection du SARS-CoV-2 responsable de la Covid-19. Ce protocole est désigné en anglais sous le vocable de Corman-Drosten paper (du nom des deux scientifiques qui apparaissent au début et à la fin de la liste de l’équipe de chercheurs). C’est ce protocole qui a été utilisé jusqu’à aujourd’hui pour procéder aux tests de dépistage de la Covid-19 et pour en analyser les résultats. Une équipe de chercheurs indépendants, dont font partis McKernan et Malhotra, ont publié une demande de rétractation en novembre 2020 à Eurosurveillance, l’organisme qui avait publié le protocole de Corman-Drosten. Ils allèguent dans cette lettre que le protocole de Corman-Drosten contient au moins dix erreurs fondamentales et que le processus de revue par les pairs n’a pas eu lieu, puisque le délai entre le dépôt du document et son acceptation et trop court (24 heures). Une version complète de leurs observations scientifiques est disponible sur leur site web. L’entrevue passe en revue les différents problèmes auxquels les deux chercheurs ont été confrontés lors de l’analyse du protocole de Corman-Drosten. Entre autres faits importants, ils rappelent que l’équipe de Corman-Drosten n’avait pas en leur possession le virus lui-même isolé et purifié. Ils ont donc travaillé à partir d’une séquence fournie par une base de données! Aussi, l’équipe de Corman-Drosten ne pouvait pas garantir que leur protocole ne donnent pas de résultats positifs aux autres coronavirus comme le rhume, la grippe, etc. Aussi, McKernan fait remarquer que le nombre de cycles d’amplification du test PCR aurait été mis à 45 par l’équipe Corman-Drosten, ce qui est incroyable. De plus, ils n’ont pas spécifié le nombre exact de cyles d’amplification à partir duquel on considère quelqu’un «positif» (cycle threshold). Un autre point important est le manque de contrôles internes du protocole permettant de s’assurer que les échantillons ne sont pas contaminés et que le processus d’analyse lui-même ne mène pas à leur contamination. À voir absolument. Ne manquez pas non plus l’entrevue précédente avec Mckernan que j’ai mis en référence.

Entrevue avec Kevin McKernan sur les différents problèmes qui annulent la crédibilité du protocole de détection du SARS-CoV-2

Dr David Martin et Judy Mikovits sur la nature réelle du « vaccin » pour la Covid: Il s’agit d’un pathogène synthétique…

Celeste Solum présente le fruit de ses recherches sur la nature du Coronavirus et du vaccin qui y est associé

La plupart des choses qui sont présentées ici par Celeste Solum sont absolument terrifiantes. De nouvelles technologies sont développées dans l’ombre, par des organismes comme DARPA par exemple, qui vont à jamais changer les espèces vivantes et le monde mais pas pour le mieux. Par exemple, elle affirme que la pandémie actuelle est une tentative de fusionner le biologique avec la robotique et que la souche du coronavirus qui y a été déployée varie d’une région à l’autre du globe. Le vaccin pour sa part est une concoction de nouvelles technologies qui vont changer la nature même de l’être humain. En fait, au terme du processus, ce dernier n’existera plus. Il aura été remplacé par une nouvelle entité synthétique qui n’aura rien à voir l’ancienne.

Conférence de Devra Davis sur l’impact des radio-fréquences sur la santé humaine

Cette conférence date de 2015, donc elle ne prend pas en compte les effets du réseau 5G. Qu’à cela ne tienne, cette présentation fait le tour des aspects essentiels à saisir en relation avec l’usage des téléphones cellulaires et des réseaux Wi-Fi et la santé humaine. Avec le déploiement du 5G, on ne peut que prévoir le pire pour ce qui est de la santé de tous les êtres vivants.