« America Primero »: Reportage d’Owen Shroyer à la frontière mexicano-américaine

Voici trois vidéos qui ont été tournées à la frontière mexicano-américaine, entre autres dans la localité de McAllen, au Texas. On y voit des processions d’immigrants illégaux se déplaçant d’un centre de tri vers un autre, comme par exemple d’un centre de dépistage de la covid-19 vers un organisme de charité catholique. Beaucoup de femmes présentes dans ces groupes semblent être enceintes. La quantité de personnes est importante, puisque ce trafic semble être continu 24/24hrs.

J’aimerais attirer votre attention sur un petit détail qui a échappé à Owen Shroyer. Le groupe de femmes qui se déplaçait de nuit était filmé par au moins deux autres individus ou médias. L’un d’eux, tenant une perche-selfie, lorsqu’il est arrivé à la hauteur d’Owen Shroyer (5:24 minutes de la première vidéo), a semblé dire, en espagnol, «America Primero». Était-ce pour se moquer du slogan du Président Trump, «America First» et de la situation? Visiblement, Owen Shroyer ne parle pas espagnol. Sinon, il n’aurait pas manqué ce détail significatif. J’ignore pour quelle organisation cet homme travaille mais disons que c’est un commentaire qui est tout à fait cohérent avec l’attitude du type d’immigrants que l’on reçoit depuis plusieurs années dans nos pays occidentaux. Non seulement ils nous envahissent mais ils nous narguent en plus. Il faut dire que Joe Biden leur a dit de se présenter en grand nombre et que tout le monde était le bienvenue.

La dernière vidéo montre des images de l’intérieur de l’aéroport de McAllen. On y voit une femme assistant les illégaux afin qu’ils prennent un vol pour se rendre à leur destination finale, alors qu’ils n’ont visiblement aucun papier. Or, ce qui est vraiment intéressant, c’est qu’on peut apercevoir sur une des jambes de cette femme un tatouage semblant représenter Santa Muerte, la figure de sainteté « protégeant » le groupe criminel MS-13. Selon l’équipe d’Infowars, il existerait plusieurs variations de ce tatouage en lien avec les factions auxquels les membres appartiennent.

Alex Jones intervient en direct pour stopper le trafic d’enfants

Alex Jones et son équipe se trouvaient au Texas pour un reportage sur la frontière mexicano-américaine. Selon ses dires, lorsqu’ils se déplaçaient sur la rue, ils ont aperçu un véhicule dans lequel un grand nombre d’enfants embarquaient. Comme cela semblait louche, ils sont intervenus pour empêcher ce qui ressemblait vraiment à du trafic d’enfants. Bien joué!