Le génocide de l’Holodomor: Notre destin immédiat si l’on ne met pas un terme à l’hystérie du Coronavirus

Regardez bien ces images de Celtic-Films. Elles ont été prises lors du génocide de l’Holodomor en Ukraine. L’Union Soviétique a perpétré ce génocide pour punir les Ukrainiens de leurs désirs d’indépendance. Nous vivons présentement un confinement en raison du virus de la Covid-19. Beaucoup de gens se sont retrouvés sans emploi du jour au lendemain et des milliers d’entreprises qui ont dû fermer leurs portes risquent de ne jamais les rouvrir. Tous ces gens sont donc devenus dépendants du gouvernement pour se nourrir. De plus, on a pu voir dans les dernières semaines le cas de nombreuses usines de viande qui ont dû cesser temporairement leurs opérations en raison d’un grand nombre d’employés qui ont obtenu un résultat positif au test de dépistage de la Covid-19. La viande qui normalement est abattue et préparée ne s’est donc pas retrouvée au supermarché. Toutes ces raisons font en sorte que la chaîne d’approvisionnement en nourriture commence à avoir des ratés. Si le confinement se poursuit, ces ratés risquent de devenir de plus sérieux voire même permanents. Il est évident que le confinement qui nous est imposé va mener à court ou à moyen terme à de la famine. Beaucoup de gens risquent de mourir. Les Ukrainiens affamés que l’on peut voir sur ces images, c’est nous d’ici quelques années si l’on ne défend pas nos droits. On va finir exactement comme eux. Le confinement est une tactique de guerre qui est employée pour détruire l’économie occidentale, empêcher Trump d’être réélu et mettre la main sur les richesses des plus faibles. L’heure est grave. Si l’on ne se réveille pas bientôt, le chaos s’installera pour de bon à la surface du globe et ce sera la fin de la civilisation humaine.

Interview with David Icke about Covid-19, on Red Ice TV

Entrevue avec le Docteur Knut Wittkowski à propos de la Covid-19

Ce médecin allemand dit un tas de choses très sensées à propos de la Covid-19. En gros, il affirme que le confinement n’est pas la bonne solution pour venir à bout d’un virus de ce genre. Ce n’est pas une bonne idée d«aplanir la courbe». Il faut plutôt laisser le virus se répandre dans la communauté pour permettre aux citoyens de développer l’immunité collective. Cela fait en sorte que l’épidémie dure quelques semaines (4 semaines) seulement au lieu de plusieurs mois. En effet, le fait de demander aux gens de rester confinés à la maison permet au virus de rester vivant plus longtemps dans la communauté. Les gens, en sortant dehors et en vaquant à leurs occupations, peuvent respirer de l’air frais et prendre du soleil, ce qui ralentit la propagation du virus et finit par le faire mourir. Voilà des paroles pleines de sagesse. Il est dommage que nos politiciens et responsables de la santé publique n’en aient pas autant. Bravo au docteur Wittkowski!

Pierre Jovanovic commente les nouvelles économiques des derniers mois

Interview with Dr. Judy Mikovits about vaccines, on National File

La député italienne Sara Cunial dénonce les manoeuvres de Bill Gates pour imposer un vaccin obligatoire à la planète

Le film Vaxxed II: Les dommages causés par les vaccins contre le VPH et la rougeole

Ce film est la suite du film Vaxxed I. Dans le premier film, les producteurs se sont arrêtés sur les graves dommages physiques et mentaux causés par les vaccins contre la rougeole administrés aux enfants. Dans celui-ci, tout en continuant à présenter des cas dans ce domaine, on nous présente aussi des cas de dommages causés par le vaccin Gardasil contre le Virus du Papillome Humain. Dans la dernière partie du film, les producteurs rencontrent des parents dont les enfants n’ont pas été vaccinés. Et la différence est frappante. De toute évidence, les enfants non vaccinés sont en bien meilleure santé, sont rarement malades, alors que les enfants vaccinés soit ont subi des dommages importants ou sont régulièrement malades et récupèrent très lentement. La vérité doit sortir sur les vaccins. Ils n’ont rien à voir avec la santé des enfants et des adultes. Ils ne servent qu’à enrichir les compagnies pharmaceutiques. Celles-ci se foutent complètement des conséquences des produits qu’elles vendent. Seul le profit compte.

Culture et société: Censure, propagande et fausses nouvelles, sur Nomos-TV