Le docteur David Nixon présente les images recueillies lors de sa recherche sur le contenu des injections pour la covid-19, sur Zeee Media

Discussion du ICIC entre Reiner Fuellmich, Naomi Wolf et le docteur Peter Breggin sur les changements de personnalité suivant l’injection pour la covid-19

Cette vidéo contient également un extrait d’une présentation du docteur Sucharit Bhakdi sur l’ARN messager.

Le documentaire Died Suddenly sur la mortalité et les maladies causées par les injections pour la covid-19

Karen Kingston présente les derniers résultats de ses recherches sur les nanotechnologies contenues dans les vaccins pour la covid-19

Je joins également ses derniers articles sur le sujet que l’on peut retrouver sur la plateforme Substack:

Part 5: Dismantling COVID-19 Deceptions: Why are Quantum Dots in the COVID-19 Injections?

Part 6: Dismantling COVID-19 Deceptions: Gain-of-Function mRNA Research is Not What Experts Lead Us to Believe

Part 7: Dismantling COVID-19 Deceptions: The mRNA COVID-19 Vaccines Can’t Edit the Human Genome is a Lie. That’s Exactly What the COVID-19 Injections are Doing

Entrevue avec Sabine Stabel sur les substances toxiques trouvées dans les fioles de vaccins pour la covid-19

Le docteur Robert O. Young s’entretient avec Maria Zeee sur l’existence des virus, les radiations électromagnétiques et les vaccins pour la covid

Le docteur Young n’adhère pas à la théorie des germes. En d’autres termes, il ne croit pas qu’il y a des virus pouvant causer des maladies. Par exemple, selon lui, la grippe est en fait un processus de purification que le corps entreprend pour se débarrasser des toxines et des polluants qui l’affectent. Les vaccins pour la covid injectent de l’oxyde graphène dans le corps, ce qui fait en sorte que les individus vaccinés deviennent littéralement des tours de réception/transmission d’ondes électromagnétiques. Le docteur Young explore ces thèmes en détails avec Maria Zeee. Cette entrevue constitue un des meilleurs résumés des problèmes auxquels nous sommes confrontés avec la vaccination pour la covid-19. À voir absolument.

Mike Adams présente les résultats de l’analyse de laboratoire qu’il a effectuée sur les caillots sanguins causés par les vaccins pour la covid

L’analyse de laboratoire a démontré que les structures trouvées dans les vaisseaux sanguins des personnes décédées suite à l’injection du vaccin pour la covid-19 ne sont pas analogues au sang. Ce qui veut dire qu’elles sont distinctes du sang lui-même et que donc elles ne sont pas en fait des caillots sanguins mais des structures étrangères indépendantes. Le laboratoire de Mike Adams a utilisé un équipement qui permet de pulvériser les molécules des échantillons afin de retrouver les atomes des éléments fondamentaux. Le magnésium, le potassium, le zinc, le chlore, le fer et le phosphore dans ces structures étrangères se retrouvent dans des concentrations qui ne correspondent pas à celles présentes dans le sang humain. Les échantillons de structures étrangères contiennent également des concentrations de sodium, d’étain et d’aluminium plus élevées que dans le sang. Je fournis un article résumant les résultats de la recherche ci-dessous.

Natural News Releases Post-Vaccine Clot ICP-MS Elemental Analysis Results, Comparing Clots to Human Blood … Findings Reveal These Clots are NOT “Blood” Clots

La docteure Jane Ruby présente la nouvelle génération de vaccins que les compagnies pharmaceutiques sont en train de concoter

L’émission contient également des entrevues avec Kate Shemirani et une activiste venant en aide aux victimes de la vaccination pour la covid-19.

Le docteur Bryan Ardis explique ce qui l’a amené à suspecter que des phosphodiesterases de venin de serpent puissent se retrouver dans l’eau et dans les vaccins pour la covid-19