Vidéo sur la présence de nanotubes en carbone dans les poumons de certains sujets testés lors d’une étude

Anthropogenic Carbon Nanotubes Found in the Airways of Parisian Children

Kevin McKernan et Bobby Malhotra expliquent pourquoi les tests de détection de la Covid-19 n’ont aucune valeur

Naomi Wolf reçoit en entrevue Kevin McKernan et Bobby Malhotra, deux spécialistes dans le domaine de la génomique. J’ai déjà publié une entrevue avec Kevin McKernan que vous pourrez consulter en visitant le lien fourni juste après la vidéo. Cette entrevue fait suite à certains développements dans le milieu scientifique des tests PCR en lien avec la Covid-19. En gros, voici la situation. Une équipe de chercheurs a publié en janvier 2020 un protocole de détection du SARS-CoV-2 responsable de la Covid-19. Ce protocole est désigné en anglais sous le vocable de Corman-Drosten paper (du nom des deux scientifiques qui apparaissent au début et à la fin de la liste de l’équipe de chercheurs). C’est ce protocole qui a été utilisé jusqu’à aujourd’hui pour procéder aux tests de dépistage de la Covid-19 et pour en analyser les résultats. Une équipe de chercheurs indépendants, dont font partis McKernan et Malhotra, ont publié une demande de rétractation en novembre 2020 à Eurosurveillance, l’organisme qui avait publié le protocole de Corman-Drosten. Ils allèguent dans cette lettre que le protocole de Corman-Drosten contient au moins dix erreurs fondamentales et que le processus de revue par les pairs n’a pas eu lieu, puisque le délai entre le dépôt du document et son acceptation et trop court (24 heures). Une version complète de leurs observations scientifiques est disponible sur leur site web. L’entrevue passe en revue les différents problèmes auxquels les deux chercheurs ont été confrontés lors de l’analyse du protocole de Corman-Drosten. Entre autres faits importants, ils rappelent que l’équipe de Corman-Drosten n’avait pas en leur possession le virus lui-même isolé et purifié. Ils ont donc travaillé à partir d’une séquence fournie par une base de données! Aussi, l’équipe de Corman-Drosten ne pouvait pas garantir que leur protocole ne donnent pas de résultats positifs aux autres coronavirus comme le rhume, la grippe, etc. Aussi, McKernan fait remarquer que le nombre de cycles d’amplification du test PCR aurait été mis à 45 par l’équipe Corman-Drosten, ce qui est incroyable. De plus, ils n’ont pas spécifié le nombre exact de cyles d’amplification à partir duquel on considère quelqu’un «positif» (cycle threshold). Un autre point important est le manque de contrôles internes du protocole permettant de s’assurer que les échantillons ne sont pas contaminés et que le processus d’analyse lui-même ne mène pas à leur contamination. À voir absolument. Ne manquez pas non plus l’entrevue précédente avec Mckernan que j’ai mis en référence.

Entrevue avec Kevin McKernan sur les différents problèmes qui annulent la crédibilité du protocole de détection du SARS-CoV-2

André Pitre commente l’arnaque de la Covid-19 au Québec

Entre autres faits marquants présentés dans cette vidéo, André Pitre, à partir de 27:00 minutes environ, fait remarquer une anomalie dans les statistiques du gouvernement. Il signale que le pourcentage de cas positifs au test de dépistage de la Covid-19 augmente lorsque le nombre de tests est inférieur aux journées précédentes. C’est tout à fait logique. Comme le gouvernement a besoin d’un certain nombre de cas positifs à tous les jours pour maintenir sa propagande selon laquelle il y a une pandémie épouvantable, lorsqu’il y a moins de tests administrés un jour donné, le nombre de cas positifs constitue alors un pourcentage plus élevé. Il y a d’autres exemples comme cela dans la vidéo.

Les docteurs Thomas Cowan et Andrew Kaufman répondent à Judy Mikovits sur la théorie virale

Les docteurs Cowan et Kaufman répondent à Judy Mikovits sur les virus, la méthode scientifique et la théorie de la contagion en générale. En gros, ils réitèrent ce qu’ils ont déjà dit à plusieurs reprises. Le virus SARS-CoV-2 n’a jamais été isolé et purifié, comme c’est le cas d’ailleurs de plusieurs autres virus qui sont apparus dans les dernières décennies. La méthode scientifique n’est pas appliquée de façon complète et intégrale par les chercheurs, ce qui mène à une incertitude sur la validité des protocoles et des diagnostics. Le test PCR de détection du Coronavirus est donc conduit complètement à l’aveuglette, puisque les chercheurs ne sont pas certains de ce qu’ils cherchent pour commencer. Les symptômes de la Covid-19 pourraient provenir d’un virus, comme ils pourraient provenir d’une quantité d’autres causes. Cette science bâclée est devenue la norme dans le monde techno-médical d’aujourd’hui et ce sont les patients qui en paient le prix.

David Icke présente un dossier sur le chercheur Christian Drosten

David Icke présente ici un dossier sur Christian Drosten. Drosten est une figure importante du théâtre de la pandémie de Coronavirus, puisqu’il est un des personnages principaux à apparaître régulièrement dans les médias et à être appelé en consultation auprès des gouvernements. Pour ceux qui ne le sauraient pas déjà, Drosten fait parti de l’équipe de chercheurs qui a mis au point le protocole de détection du nouveau Coronavirus à partir du test PCR. Ce protocole a été mis par écrit et publié dans un article scientifique en janvier 2020. Vous trouverez le lien juste avant la vidéo de David Icke. Pour résumer l’analyse de David Icke, il appert que Christian Drosten a des liens d’affaires avec des compagnies qui fabriquent de kits de test de détection et qu’il a un passé chargé en matière de coronavirus. En effet, il a souvent été un acteur de premier plan dans des campagnes visant à exagérer la gravité de certaines maladies comme le SRAS et le MERS, et on se demande si ses liens d’affaires avec des entités commerciales n’y seraient pas pour quelque chose.

Detection of 2019 novel coronavirus (2019-nCoV) by real-time RT-PCR

Secret file on Christian Drosten – the German virologist who is responsible for the PCR test ‘Covid’ protocol

David Knight dénonce la science bidon des vaccins pour la covid et la mortalité chez les aînés qui l’ont reçu

Dr David Martin et Judy Mikovits sur la nature réelle du « vaccin » pour la Covid: Il s’agit d’un pathogène synthétique…

Conférence de Kary Mullis, inventeur du test PCR

Voici un extrait d’une conférence du regretté Kary Mullis, inventeur du test PCR. Très coloré et spontané, Mullis était un véritable homme de science. En effet, il tirait ses conclusions à partir des observations qu’il faisait sur le terrain, au lieu de trafiquer et de frauder les faits et les données pour leur faire confirmer une thèse prédéterminée d’avance, comme le font malheureusement beaucoup de «scientifiques» d’aujourd’hui, si on peut les appeler ainsi. Entre autres choses, il raconte ici comment il a été incapable de trouver un article de référence ou une étude publiée auprès des scientifiques de renom, justifiant que le VIH causait le Sida. Merci, Monsieur Mullis!

Entrevue avec le docteur Claus Kohnlein, co-auteur de Virus Mania: La pandémie de test PCR…

Le docteur Thomas Cowan résume brièvement en quoi consiste la fraude de la théorie des germes