Le Docteur Andrew Kaufman démontre la fraude qui se cache derrière le discours narratif sur la Covid-19

Cette vidéo du Docteur Andrew Kaufman exprime de façon claire et éloquente en quoi la «science» sur laquelle les autorités fondent leur discours narratif sur la Covid-19 est en fait totalement bidon et mensongère. Le discours narratif sur la Covid-19 est une fraude complète. Mais en quoi? Je vais tenter de résumer les faits importants que vous pourrez vérifier vous-mêmes en visionnant la vidéo ci-dessous et en faisant vos propres recherches. D’abord, vous devez savoir que le virus lui-même n’a jamais été isolé et purifié. Au tout début de la pandémie en Chine, une équipe de chercheurs ont intubé les poumons de quelques patients atteints de certains symptômes. lls y ont fait entrer un fluide pour ensuite récolter celui-ci pour l’analyser. Ils ont découvert un morceau d’ARN qu’ils ont arbitrairement associé à un virus, alors que ce morceau d’ARN pouvait appartenir à d’autres micro-organismes.

Ils ont séquencé ce morceau d’ARN et se sont précipités ensuite pour créer un test de diagnostic, le RT-PCR, avant même d’avoir prouvé quoi que ce soit. La validité de ce test n’a jamais pas pu être vérifiée puisque le virus de la Covid-19 n’a jamais été purifié. En effet, en étant purifié, les chercheurs auraient pu isoler la séquence d’ARN de l’échantillon pure et la comparer avec celle des prélèvements faits à partir du test RT-PCR. Aussi, les résultats auraient pu être comparés avec ceux provenant d’un groupe-témoin qui n’ont pas le virus. Si la séquence d’ARN trouvée avec le test RT-PCR avait été la même chez les patients malades que celle identifiée dans l’échantillon isolé et purifié d’orgine, et que le morceau d’ARN n’avait pas été trouvé chez les participants du groupe-témoin, cela aurait prouvé que le test RT-PCR est valide et fiable. Mais, comme le virus de la Covid-19 n’a pas été isolé et purifié, la procédure de confirmation du test n’a pas pu être faite et il n’y a donc aucune preuve à cet égard. Le test est en mesure de trouver une séquence d’ARN mais il n’y a aucune preuve qu’elle provient du virus de la Covid-19, d’un autre virus ou organisme micro-biologique. De plus, lors de l’analyse, les techniciens en laboratoire doivent amplifier l’échantillon de 25 à 35 fois, jusqu’à 40 fois parfois, de façon à déterminer si un patient est positif ou non. Tout cela entraîne évidemment un tas de faux résultats, de faux positifs notamment. Le Docteur Kaufman établit à environ 80% de faux positifs chez les patients qui n’ont aucun symptôme.

Le Docteur Kaufman parle ensuite des exosomes. Les exosomes sont des organes intra-cellulaires qui sont expulsés à l’extérieur des cellules pour combattre et absorber les toxines. Kaufman montre des images d’exosomes (vers environ 20:00 minutes) pour les comparer avec des exemplaires de cellules de Covid-19. Les images des deux organes sont absolument identiques. Leurs dimensions et caractéristiques sont identiques. Les cellules de Covid-19 sont-elles en fait des exosomes? Selon le Docteur Kaufman, les exosomes peuvent être secrétés en réaction à différents facteurs ou circonstances comme la peur, les substances toxiques, les toxines, le stress, le cancer, une infection, une blessure, de la radiation ionisante, une réponse immunitaire, des maladies, de la radiation électromagnétique, etc. Après avoir donné des explications supplémentaires, le Docteur Kaufman conclut en disant que les exosomes sont le résultat et non pas la cause des symptômes que les gens ressentent lorsqu’aux prises avec la Covid-19 ou avec un autre type d’agression. Bravo Docteur Kaufman!

Dr Andrew Kaufman breaks down what really is Covid-19: Exosomes…

According to Dr Kaufman’s research, what is called Covid-19 is simply what is referred to as «exosomes», i.e. biological material that is produced by the cells to fight some form of assault on the human body. For those who would prefer something easier to assimilate, I also suggest an episode of Flashback Friday on Red Ice TV where the host, Henrik Palmgren, among several items, comments on that presentation by Dr Kaufman. The extract starts around 23:00 minutes.