Mike Adams s’entretient avec les docteurs Tow Cowan et Andrew Kaufman sur la théorie des germes

Mis en avant

Ne manquez pas cette excellente entrevue avec les docteurs Tom Cowan et Andrew Kaufman. Mike Adams de Naturalnews.com les reçoit. L’entrevue démarre avec la question de l’existence matérielle du SARS-CoV-2 qui est le virus sensé causer la covid-19. Aucun laboratoire dans le monde n’en possède un échantillon isolé, ce qui fait que le matériel de référence du virus n’est pas disponible pour les chercheurs et scientifiques. Les docteurs Cowan et Kaufman, ainsi que Mike Adams, en concluent que le virus SARS-CoV-2 n’existe pas. À partir de ce constat, Mike Adams amène ses invités à regarder la question plus large de la théorie des germes, ainsi que de l’idéologie dominant les «sciences», si on peut les appeler ainsi, de la virologie et de l’épidémiologie. La théorie des germes apparaît comme un ensemble de superstitions animistes n’ayant rien de scientifiques. L’obsession de l’establishment scientifique en virologie et en épidémiologie à imposer la théorie des germes comme seul modèle explicatif des maladies amène la civilisation humaine vers un cul-de-sac et la «pandémie» de covid-19 en est une illustration ciglante. On pourrait résumer cette obsession avec la phrase suivante: seul les virus causent les maladies et seuls les vaccins peuvent y remédier. Ce genre de croyance non-scientifique impose une chappe de plomb sur la recherche des causes et des remèdes aux maladies bénéficiant à une poignée de géants pharmaceutiques et ce au détriment de la communauté scientifique et des populations de la planète. Nous devons nous libérer de ce mauvais sort qui a été jeté sur l’espèce humaine et nous réapproprier notre souveraineté médicale. Nos corps et nos esprits nous appartiennent. Ne laissons pas une élite financière, médicale et occulte complètement psychopathe nous en départir. À VOIR ABSOLUMENT.

Le docteur Thomas Cowan critique certaines notions de la biologie officielle

À partir de la deuxième moitié de la vidéo, le docteur Cowan amène certaines critiques sur la constitution de la cellule présentée par la biologie officielle. Parmi les très bonnes observations qu’il fait, le docteur Cowan se demande comment se fait-il que les ions d’hydrogène ne se rééquilibrent pas du noyau vers le cytoplasme, et vice versa, en passant par le réticulum endoplasmique, qui pourtant laisserait passer l’ARNm. En effet, le pH est différent entre les deux zones, dit-il, et l’existence d’une voie de communication comme le réticulum endoplasmique devrait le permettre. Aussi, il fait remarquer que le noyau de la cellule fait une rotation sur lui-même alors que, toujours selon la théorie officielle de la biologie, il serait attaché au réticulum endoplasmique. L’existence du réticulum endoplasmique est donc peu probable selon le docteur Cowan, puisque celui-ci finirait par être complètement noué à force de tourner sur lui-même. Vers 34:20 minutes, il montre une photographie de cellules où, immanquablement, on ne peut pas apercevoir de structure qui pourrait ressembler à un réticulum endoplasmique. On ne peut voir seulement que le noyau, le cytoplasme et la membrane. Un des éléments centraux dans les thèses du docteur Cowan est que l’être humain est constitué essentiellement d’eau, structurée avec des degrés de densité différents selon les parties du corps.

Entrevue avec le docteur Stefan Lanka sur la virologie et l’existence des virus

Stefan Lanka est biologiste et virologue. Ses travaux sur les virus l’ont amené à remettre en question les thèses officielles de la virologie et de l’épidémiologie, basées sur la vieille théorie des germes. Parmi ses principaux faits d’armes, le docteur Lanka a réussi à prouver dans une cour de justice en Allemagne que le virus de la rougeole n’a jamais été isolé ni caractérisé. Lors d’une étude de biologie, il réussi à voir et isoler un virus dans une algue marine. L’algue en question était pourtant en parfaite santé. Le docteur Lanka affirme que la virologie a pris un mauvais tournant en 1954 lorsque la conception de ce qu’est un virus et le rôle joué par les bactéries ont changé. À voir absolument.

Derek Knauss l’affirme en termes clairs: les cas de « covid » sont en fait des cas d’influenza…

Le covid est totalement fictif. En effet, aucun laboratoire dans le monde n’en possède un échantillon, puisque personne n’a réussi à l’isoler et à le purifier.

Joe Imbriano fait le point sur la situation actuelle de l’arnaque de la covid-19

Joe Imbriano dans cette vidéo fait remarquer, avec justesse, que les virus ne sont pas la cause des maladies mais plutôt leur manifestation. Les virus font parti de «l’équipe de réparation» qui se met en action pour guérir le corps qui est malade. La médecine allopathique, de concert avec l’industrie pharmaceutique, blâme les virus comme étant la cause des maladies, ce qui justifie la création incessante de nouveaux vaccins et médicaments. Joe Imbriano passe également en revue plusieurs faits marquants de l’histoire des supposés virus, des agents toxiques auxquels les humains ont été exposés et fait le lien avec le déploiement du réseau 5G et de l’utilisation des armes électromagnétiques. À voir.

Entrevue avec le docteur Andrew Kaufman, sur London Real

Le docteur Kaufman présente ici sa vision de ce à quoi nous avons vraiment affaire avec la pandémie de Covid-19. Cette entrevue a eu lieu à la fin avril 2020, alors que nous n’en étions qu’au tout début de ce que l’on appelle la «pandémie». Vous pourrez constater qu’il était alors en plein dans le mille. Le docteur Kaufman et David Icke ont été ceux qui ont dénoncé la fraude immédiatement et qui ont eu raison dès le début. Le son et l’image de cette vidéo ne sont pas tout à fait synchros. Néanmoins, elle exprime tout à fait le niveau de fraude et de mensonge auquel nous sommes confrontés avec la pandémie. À voir.

Les docteurs Thomas Cowan et Andrew Kaufman répondent à Judy Mikovits sur la théorie virale

Les docteurs Cowan et Kaufman répondent à Judy Mikovits sur les virus, la méthode scientifique et la théorie de la contagion en générale. En gros, ils réitèrent ce qu’ils ont déjà dit à plusieurs reprises. Le virus SARS-CoV-2 n’a jamais été isolé et purifié, comme c’est le cas d’ailleurs de plusieurs autres virus qui sont apparus dans les dernières décennies. La méthode scientifique n’est pas appliquée de façon complète et intégrale par les chercheurs, ce qui mène à une incertitude sur la validité des protocoles et des diagnostics. Le test PCR de détection du Coronavirus est donc conduit complètement à l’aveuglette, puisque les chercheurs ne sont pas certains de ce qu’ils cherchent pour commencer. Les symptômes de la Covid-19 pourraient provenir d’un virus, comme ils pourraient provenir d’une quantité d’autres causes. Cette science bâclée est devenue la norme dans le monde techno-médical d’aujourd’hui et ce sont les patients qui en paient le prix.

Conversation entre le docteur Thomas Cowan et le docteur Andrew Kaufman