Le docteur Thomas Cowan parle des fondations et des erreurs de la théorie virale

En gros, pour le docteur Cowan, ce que nous appelons la «maladie», c’est-à-dire le déploiement de symptômes, est en fait le processus de nettoyage par lequel le corps se débarrasse des toxines, bactéries et polluants qui l’empoisonnent. La «maladie» est un processus de désintoxication. Elle est donc, en fait, un signe de santé. Il en profite pour signaler, en répondant à une question d’un internaute, que les chances qu’il existe réellement un virus dangereux se propageant à travers le monde présentement (SARS-CoV-2) sont très minces. En effet, la démonstration scientifique formelle prouvant que les virus existent et qu’ils causent des maladies n’a jamais été faite par quiconque. Les bases scientifiques de la virologie sont très faibles pour ne pas dire inexistantes.

Entrevue avec le docteur Stefan Lanka sur la virologie et l’existence des virus

Stefan Lanka est biologiste et virologue. Ses travaux sur les virus l’ont amené à remettre en question les thèses officielles de la virologie et de l’épidémiologie, basées sur la vieille théorie des germes. Parmi ses principaux faits d’armes, le docteur Lanka a réussi à prouver dans une cour de justice en Allemagne que le virus de la rougeole n’a jamais été isolé ni caractérisé. Lors d’une étude de biologie, il réussi à voir et isoler un virus dans une algue marine. L’algue en question était pourtant en parfaite santé. Le docteur Lanka affirme que la virologie a pris un mauvais tournant en 1954 lorsque la conception de ce qu’est un virus et le rôle joué par les bactéries ont changé. À voir absolument.

Vidéo d’une magnification d’un échantillon d’une dose de vaccin de Pfizer pour la covid-19

L’individu qui a mis cette vidéo en ligne dit qu’il s’agit d’une magnification à 2000x. Les gens qui tentent d’interpréter les images que l’on voit semble dire qu’il y aurait un organisme vivant dans cet échantillon d’un vaccin de Pfizer. Ils ne sont pas sûrs de ce qu’ils voient. Question: Les compagnies pharmaceutiques essaieraient-elles de profiter de l’occasion fournie par ce vaccin pour nous administrer un organisme biologique étranger, d’origine extra-terrestre ou fabriqué en laboratoire? On se le demande en regardant ces images. Très inquiétant. Souvenez-vous de la série de films Alien.

Conférence de Joe Imbriano sur la 5G et différents autres sujets

Joe Imbriano passe ici en revue un bon nombre de choses qui rendent l’être humain malade en ces jours difficiles. Des médicaments à la 5G, en passant par les chemtrails, le lavage de cerveau provenant de l’industrie du divertissement, le système d’éducation, etc. Entre autres éléments intéressants, il s’arrête sur la production des ordinateurs portables et tablettes qui, selon lui, ont été conçus pour rendre les humains infertiles. En effet, les jeunes tiennent ces appareils très près de leurs organes génitaux. Les micro-ondes qui sont alors émis lors de leur utilisation neutralisent les ovules des jeunes femmes, ce qui fait dégringoler la fertilité. Le moment-clé de la conférence de Joe Imbriano survient lorsqu’il présente le nouveau quartier-général de la compagnie Apple, nommé Apple Park, localisé dans la cité de Cupertino en Californie. L’installation est constitué d’un immeuble en forme d’anneau, avec un parc forestier situé au milieu. Des plans de la ville et une vue aérienne de l’installation font dire à Joe Imbriano qu’il s’agit en fait d’une coupe latérale d’un oeuf humain dont le noyau est électrocuté. Durant la deuxième partie de la conférence, qui semble avoir été tenue en 2019, Joe Imbriano s’est attardé sur la 5G. Il affirmait prophétiquement alors que les ondes électromagnétiques engendreraient un tas de maladies différentes, ce qui justifierait la vaccination générale de la population. Il disait aussi que des personnes sans domiciles fixes envahiraient les États-Unis et que ces gens seraient blâmés pour des épidémies et que les dissidents politiques, ceux qui refuseraient le narratif des autorités, seraient emprisonnés. De toute évidence, Joe Imbriano a vu juste. Nous sommes en plein dedans. À voir absolument.

Le Docteur Andrew Kaufman démontre la fraude qui se cache derrière le discours narratif sur la Covid-19

Cette vidéo du Docteur Andrew Kaufman exprime de façon claire et éloquente en quoi la «science» sur laquelle les autorités fondent leur discours narratif sur la Covid-19 est en fait totalement bidon et mensongère. Le discours narratif sur la Covid-19 est une fraude complète. Mais en quoi? Je vais tenter de résumer les faits importants que vous pourrez vérifier vous-mêmes en visionnant la vidéo ci-dessous et en faisant vos propres recherches. D’abord, vous devez savoir que le virus lui-même n’a jamais été isolé et purifié. Au tout début de la pandémie en Chine, une équipe de chercheurs ont intubé les poumons de quelques patients atteints de certains symptômes. lls y ont fait entrer un fluide pour ensuite récolter celui-ci pour l’analyser. Ils ont découvert un morceau d’ARN qu’ils ont arbitrairement associé à un virus, alors que ce morceau d’ARN pouvait appartenir à d’autres micro-organismes.

Ils ont séquencé ce morceau d’ARN et se sont précipités ensuite pour créer un test de diagnostic, le RT-PCR, avant même d’avoir prouvé quoi que ce soit. La validité de ce test n’a jamais pas pu être vérifiée puisque le virus de la Covid-19 n’a jamais été purifié. En effet, en étant purifié, les chercheurs auraient pu isoler la séquence d’ARN de l’échantillon pure et la comparer avec celle des prélèvements faits à partir du test RT-PCR. Aussi, les résultats auraient pu être comparés avec ceux provenant d’un groupe-témoin qui n’ont pas le virus. Si la séquence d’ARN trouvée avec le test RT-PCR avait été la même chez les patients malades que celle identifiée dans l’échantillon isolé et purifié d’orgine, et que le morceau d’ARN n’avait pas été trouvé chez les participants du groupe-témoin, cela aurait prouvé que le test RT-PCR est valide et fiable. Mais, comme le virus de la Covid-19 n’a pas été isolé et purifié, la procédure de confirmation du test n’a pas pu être faite et il n’y a donc aucune preuve à cet égard. Le test est en mesure de trouver une séquence d’ARN mais il n’y a aucune preuve qu’elle provient du virus de la Covid-19, d’un autre virus ou organisme micro-biologique. De plus, lors de l’analyse, les techniciens en laboratoire doivent amplifier l’échantillon de 25 à 35 fois, jusqu’à 40 fois parfois, de façon à déterminer si un patient est positif ou non. Tout cela entraîne évidemment un tas de faux résultats, de faux positifs notamment. Le Docteur Kaufman établit à environ 80% de faux positifs chez les patients qui n’ont aucun symptôme.

Le Docteur Kaufman parle ensuite des exosomes. Les exosomes sont des organes intra-cellulaires qui sont expulsés à l’extérieur des cellules pour combattre et absorber les toxines. Kaufman montre des images d’exosomes (vers environ 20:00 minutes) pour les comparer avec des exemplaires de cellules de Covid-19. Les images des deux organes sont absolument identiques. Leurs dimensions et caractéristiques sont identiques. Les cellules de Covid-19 sont-elles en fait des exosomes? Selon le Docteur Kaufman, les exosomes peuvent être secrétés en réaction à différents facteurs ou circonstances comme la peur, les substances toxiques, les toxines, le stress, le cancer, une infection, une blessure, de la radiation ionisante, une réponse immunitaire, des maladies, de la radiation électromagnétique, etc. Après avoir donné des explications supplémentaires, le Docteur Kaufman conclut en disant que les exosomes sont le résultat et non pas la cause des symptômes que les gens ressentent lorsqu’aux prises avec la Covid-19 ou avec un autre type d’agression. Bravo Docteur Kaufman!

Dr Andrew Kaufman breaks down what really is Covid-19: Exosomes…

According to Dr Kaufman’s research, what is called Covid-19 is simply what is referred to as «exosomes», i.e. biological material that is produced by the cells to fight some form of assault on the human body. For those who would prefer something easier to assimilate, I also suggest an episode of Flashback Friday on Red Ice TV where the host, Henrik Palmgren, among several items, comments on that presentation by Dr Kaufman. The extract starts around 23:00 minutes.

Interview with Edward Dutton: Race differences in ethnocentrism on Red Ice TV