Vidéo sur la théorie des germes vis à vis la théorie du terrain en médecine

Webjournal de Radio-Québec: Le SARS-CoV-2 n’a jamais été isolé…

Dans ce webjournal, Alexis Cossette-Trudel fait référence à un document qu’il a obtenu de la Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple. Dans ce document, Santé Canada répondait à une demande d’accès à l’information qui avait été faite par Mme Christine Massey. Dans sa requête, Christine Massey demandait à Santé Canada de fournir la preuve comme quoi le virus SARS-CoV-2 avait été isolé. Santé Canada n’a pas pu fournir cette preuve et c’est ce qu’ils répondent dans ce document. Or, ici, je me dois de souligner ici l’excellent travail du docteur Andrew Kaufman. En effet, dès le mois de mars, le docteur Kaufman affirmait déjà cela selon les recherches qu’il avait entreprises. Je joins donc également la vidéo où l’on peut voir et entendre le docteur Kaufman nous en parler, ainsi que de tous les autres problèmes, et ils sont nombreux, auxquels nous avons affaire avec le test RT-PCR qui est sensé détecter ce virus alors que celui-ci n’a jamais été ni isolé et purifié. C’est effectivement un élément majeur dans le dossier mais la difficulté demeure d’amener cet élément de connaissance à la conscience des populations. Avec le contrôle de l’information, la censure et la dictature que nous subissons, ce n’est pas chose facile. Bon travail Alexis!

Amandha Vollmer: La séquence d’ARN du SARS-CoV-2 est identique au chromosome 8!

P.S. (23-08-2020): Grâce au compte twitter de Collen Huber, NMD (@ColleenHuberNMD), j’ai pu trouver un autre lien pour le même document du NCBI en question. Dans cette version-ci, la séquence du SARS-CoV-2 identique au chromosome 8 apparaît bel et bien en pas de la page. Voici le lien:

Homo sapiens chromosome 8, GRCh38.p13 Primary Assembly

Eh bien oui. Selon la recherche relayée ici par ce docteur en naturopathie, il appert que la séquence d’ARN qui est recherchée par le test RT-PCR de dépistage de la Covid-19 est absolument identifique au chromosome 8 de l’ADN humain… Autrement dit, lorsque les autorités de santé publique mettent en place des tests de dépistage de la Covid-19, ils ne font que dépister un morceau de matériel génétique que tous les humains possèdent. Tout le monde, malade ou pas, peut donc être «positif» au test de dépistage. Ceci vient confirmer les doutes que beaucoup d’intervenants ont eu en regard du test PCR pour dépister la Covid-19. Certains en viennent même à se demander s’il y a bel et bien un virus que l’on peut identifier comme étant le SARS-CoV-2 ou s’il s’agit simplement d’une arnaque en bonne et due forme. Selon Vollmer, ce qui est trouvé par le test PCR est tout simplement un matériel qui est généré par notre corps pour réparer les parties endommagées. Ceci concorde avec les recherches du Docteur Andrew Kaufman sur les exosomes.

La séquence recherchée qui serait identique au chromosome 8 serait la suivante:

CTCCCTTTGTTGTGTTGT

En d’autres termes, si cette piste de recherche se confirme, nous avons ici l’Organisation Mondiale de la Santé, sous la direction des Nations Unies, qui est en train d’instaurer un système médical mondial par lequel l’être humain est associé à un virus. Et comme les virus doivent être combattus et vaincus, ce changement de paradigme met la table pour l’éradication pur et simple de la race humaine.

Je joins certains des documents qui ont été utilisés par l’auteure du vidéo et qu’elle montre à l’écran. Je vous invite à les consulter. À cet effet, je me dois d’attirer votre attention sur le document du National Center for Biotechnology Information, une sous-section de la National Library of Medecine, à l’intérieur du National Institutes of Health américain. Dans sa vidéo, Amandha Vollmer fait référence au document suivant relatif au chromosome 8 de l’homo sapiens vers 4:10 minutes. Durant ce passage, elle fait remarquer que la séquence de paires de base est identique à celle de la séquence du SARS-CoV-2. Dans le document du NCBI, la séquence se trouvait complètement en bas de la page, dans une sous-section intitulée ‘Origin’, du moins au moment où Amandha Vollmer a tourné cette vidéo. Or, en faisant la recherche moi-même sur internet (et je crois vraisemblablement avoir trouvé le bon document), j’ai réalisé que la séquence avait disparu de la page web… Si vous visitez ce lien présentement, vous verrez que la séquence ne s’y trouve plus, alors qu’elle s’y trouvait auparavant. Ceci me porte à croire que quelqu’un a édité le document suite à la publication de cette vidéo, pour effacer cette séquence de paires de base identifique à celle du SARS-CoV-2. Une autre preuve que ce que l’on appelle le «Coronavirus» est une fraude complète et totale.

À la fin de la vidéo, Vollmer aborde la question de l’épandage de substances métalliques dans l’atmosphère (chemtrails) que nous finissons par ingérer d’une manière ou d’une autre, ainsi que de celle des radiations électromagnétiques qui rendent les changements moléculaires et de l’ADN plus faciles. Le discours narratif sur le «Coronavirus» prend donc tout son sens si nos élites sont en guerre contre l’humanité. Notre ADN a été désigné comme étant l’ennemi à abattre. Nous n’avons pas le choix, nous devons résister sinon, avec des élites qui nous ont désignés comme étant l’ennemi, nous serons balayés de la surface de la Terre. Prenez le temps de vérifier ces liens et ces informations. Nous sommes manipulés à un très haut niveau par des gens qui détestent le genre humain et qui veulent nous anéantir. SVP, partagez cette information.

Homo sapiens chromosome 8, GRCh38.p13 Primary Assembly

Protocol: Real-time RT-PCR assays for the detection of SARS-CoV-2 Institut Pasteur,Paris

Gardasil Syndrome.com

L’Occident sous occupation, dixième chapitre: La Covid-19, la remise à zéro économique, l’entraînement pavlovien, le délire sectaire, le crime contre l’humanité et le 5G…

Le Covid-19 est un spectacle son et lumière, un jeu de miroirs et de fumée par lequel l’économie mondiale vit une remise à zéro. L’accumulation de la dette publique des états, additionnée à celles des entreprises et des ménages, nous amène à ce cul-de-sac que nos élites appellent le «Covid-19». Les dettes cumulées sont absolument insurmontables. Ni les états, ni la plupart des entreprises vont réussir à rembourser leurs dettes. Les ménages, avec la croissance continuelle des coûts des nécessités quotidiennes, n’y arriveront pas non plus pour la majorité. Avec un peu de chance, peut-être arriveront-ils à rembourser leur prêt engagé sur une automobile ou sur une maison, au bout de plusieurs années. Mais pour ce qui est des cartes de crédit, oubliez ça. Les cartes de crédit compensent le manque à gagner causé par la stagnation des salaires que nous expérimentons depuis que la Chine a pris son essor sur le plan économique. Les entreprises, séduites par la main-d’oeuvre à bon marché disponible à l’infini à l’étranger, se sont laissé tenter soit par la délocalisation de leurs installations, soit par l’importation de la main-d’oeuvre à travers le processus d’immigration et du statut de réfugié.

Malheureusement, ces mesures palliatives prises pour contrecarrer et reprendre de la compétitivité face à la Chine n’ont fait que creuser davantage la tombe économique occidentale. Les états occidentaux, ayant moins de recettes fiscales et globalement moins d’activité économique suite à la délocalisation de leurs entreprises, s’enfoncent encore plus. La solution qui leur vient alors à l’esprit, pour se sortir du pétrin, est la même que d’habitude: emprunter. Cette nouvelle dette s’additionnant à l’ancienne ouvre la porte à la faillite technique de l’état, puisque celui-ci devient incapable de rembourser. Ce phénomène a aussi été exacerbé au cours des ans par la dislocation des monnaies de l’étalon-or, ce qui a favorisé l’utilisation de la planche-à-billets à tous les prétextes et ce qui a rendu les politiciens irresponsables au niveau budgétaire.

C’est ici que nous en sommes avec la «Covid-19». L’accumulation des dettes est telle qu’une remise à zéro est nécessaire. Cette nouvelle maladie sert donc de prétexte maintenant pour se livrer à cet exercice. Évidemment, on serait naïf de croire ici que tous vont y gagner. C’est plutôt le contraire. La plupart vont y perdre, sauf ceux qui sont en haut de la pyramide. C’est pour cette raison que vous avez vu que dans beaucoup de pays les PME (petites et moyennes entreprises) ont dû fermer leurs portes sur décret du gouvernement, alors que les grandes surfaces ont continué à opérer. Subtilement, cela a permis à ces grandes surfaces, souvent américaines, de s’accaparer les parts de marché des PME, que celles-ci ne retrouveront jamais probablement. C’est du vol pur et simple mais en veston et cravates. Ceux qui se trouvent en haut de la pyramide ont décidé que les multinationales dans lesquelles ils avaient des intérêts continueraient à opérer durant la pandémie. Que voulez-vous, le Coronavirus ne se répand pas chez Walmart, Costco, Home Hardware, Best Buy ou McDonalds. Mais il se répand très très vite dans une petite entreprise qui a un local de 100 pieds carrés. Que voulez-vous, c’est comme ça.

Continuer la lecture

Le Docteur Andrew Kaufman démontre la fraude qui se cache derrière le discours narratif sur la Covid-19

Mis en avant

Cette vidéo du Docteur Andrew Kaufman exprime de façon claire et éloquente en quoi la «science» sur laquelle les autorités fondent leur discours narratif sur la Covid-19 est en fait totalement bidon et mensongère. Le discours narratif sur la Covid-19 est une fraude complète. Mais en quoi? Je vais tenter de résumer les faits importants que vous pourrez vérifier vous-mêmes en visionnant la vidéo ci-dessous et en faisant vos propres recherches. D’abord, vous devez savoir que le virus lui-même n’a jamais été isolé et purifié. Au tout début de la pandémie en Chine, une équipe de chercheurs ont intubé les poumons de quelques patients atteints de certains symptômes. lls y ont fait entrer un fluide pour ensuite récolter celui-ci pour l’analyser. Ils ont découvert un morceau d’ARN qu’ils ont arbitrairement associé à un virus, alors que ce morceau d’ARN pouvait appartenir à d’autres micro-organismes.

Ils ont séquencé ce morceau d’ARN et se sont précipités ensuite pour créer un test de diagnostic, le RT-PCR, avant même d’avoir prouvé quoi que ce soit. La validité de ce test n’a jamais pas pu être vérifiée puisque le virus de la Covid-19 n’a jamais été purifié. En effet, en étant purifié, les chercheurs auraient pu isoler la séquence d’ARN de l’échantillon pure et la comparer avec celle des prélèvements faits à partir du test RT-PCR. Aussi, les résultats auraient pu être comparés avec ceux provenant d’un groupe-témoin qui n’ont pas le virus. Si la séquence d’ARN trouvée avec le test RT-PCR avait été la même chez les patients malades que celle identifiée dans l’échantillon isolé et purifié d’orgine, et que le morceau d’ARN n’avait pas été trouvé chez les participants du groupe-témoin, cela aurait prouvé que le test RT-PCR est valide et fiable. Mais, comme le virus de la Covid-19 n’a pas été isolé et purifié, la procédure de confirmation du test n’a pas pu être faite et il n’y a donc aucune preuve à cet égard. Le test est en mesure de trouver une séquence d’ARN mais il n’y a aucune preuve qu’elle provient du virus de la Covid-19, d’un autre virus ou organisme micro-biologique. De plus, lors de l’analyse, les techniciens en laboratoire doivent amplifier l’échantillon de 25 à 35 fois, jusqu’à 40 fois parfois, de façon à déterminer si un patient est positif ou non. Tout cela entraîne évidemment un tas de faux résultats, de faux positifs notamment. Le Docteur Kaufman établit à environ 80% de faux positifs chez les patients qui n’ont aucun symptôme.

Le Docteur Kaufman parle ensuite des exosomes. Les exosomes sont des organes intra-cellulaires qui sont expulsés à l’extérieur des cellules pour combattre et absorber les toxines. Kaufman montre des images d’exosomes (vers environ 20:00 minutes) pour les comparer avec des exemplaires de cellules de Covid-19. Les images des deux organes sont absolument identiques. Leurs dimensions et caractéristiques sont identiques. Les cellules de Covid-19 sont-elles en fait des exosomes? Selon le Docteur Kaufman, les exosomes peuvent être secrétés en réaction à différents facteurs ou circonstances comme la peur, les substances toxiques, les toxines, le stress, le cancer, une infection, une blessure, de la radiation ionisante, une réponse immunitaire, des maladies, de la radiation électromagnétique, etc. Après avoir donné des explications supplémentaires, le Docteur Kaufman conclut en disant que les exosomes sont le résultat et non pas la cause des symptômes que les gens ressentent lorsqu’aux prises avec la Covid-19 ou avec un autre type d’agression. Bravo Docteur Kaufman!

Avez-vous confiance dans le test PCR pour dépister la Covid-19?

L’inventeur lui-même du test PCR ne croit pas qu’il devrait être utilisé pour dépister des maladies contagieuses. Le blogueur qui a créé ce vidéo regarde la théorie des exosomes en comparaison avec la théorie des virus pour expliquer la présence du matériel génétique (ARN) qui est recherché au moment du test de dépistage.

Dr Andrew Kaufman breaks down what really is Covid-19: Exosomes…

According to Dr Kaufman’s research, what is called Covid-19 is simply what is referred to as «exosomes», i.e. biological material that is produced by the cells to fight some form of assault on the human body. For those who would prefer something easier to assimilate, I also suggest an episode of Flashback Friday on Red Ice TV where the host, Henrik Palmgren, among several items, comments on that presentation by Dr Kaufman. The extract starts around 23:00 minutes.