Steve Kirsch interview une embaumeure révélant avoir trouvé des substances étrangères causant des caillots sanguins chez les vaccinés pour la covid-19

Ces substances étrangères ont été trouvées par différents embaumeurs mais seulement après le début de la vaccination pour la covid-19.

Le docteur Andrew Kaufman analyse la crédibilité de la supposée épidémie de variole du singe

Ken Pereira analyse le dossier des laboratoires de production d’armes biologiques en Ukraine

RÉINFORMATION 18/03/2022 – DÉVELOPPEMENT D’ARMES BIOLOGIQUES EN UKRAINE AVEC KEN PEREIRA

Greg Reese présente un aperçu de certaines expériences scientifiques illégales qui ont eu lieu dans le passé

Diffusion d’urgence, cinquième partie/Emergency Broadcast, part 5

Le docteur Franc Zalewski présente une créature étrange qu’il aurait trouvée dans une fiole d’un vaccin pour la covid-19

Cette créature, faite d’aluminium, de brome et de carbone, ressemble à celle aussi trouvée par la docteure Carrie Madej, également dans un vaccin pour la covid-19. Vous pourrez voir ce qu’elle a trouvé dans la deuxième vidéo. Selon le docteur Zalewski, le rapport de la tête aux tentacules de cette créature serait l’équivalent, à notre échelle, de 2 millimètres à 25 mètres. Selon lui, l’oxyde de graphène est rajoutée dans les vaccins pour la covid-19 afin de nourrir les ‘oeufs’ de cette créature.

Ricardo Delgado et José Luis Sevillano discutent de la mort récente de plusieurs personnalités dans le monde du culturisme. Serait-ce relié à l’oxyde de graphène?

Stew Peters s’entretient avec la docteure Carrie Madej sur le contenu des injections géniques pour la covid-19

Selon l’examen de labotaire fait par la docteure Carrie Madej, les injections géniques pour la covid-19 contiennent des éléments inconnus de nature métallique, des nanoparticules, qui prennent de l’expansion et montrent des couleurs diverses, à un niveau d’agrandissement de 400x. Un des éléments observés a même présenté des tentacules. Cela confirme les recherches conduites par d’autres scientifiques qui ont, entre autres, confirmé la présence d’une substance comme l’oxyde de graphène dans ces injections.