Le documentaire The Dimming, sur l’ingénierie du climat par l’épandage d’aérosols

Dans le plus grand secret, les élites mondialistes procèdent à l’épandage d’aérosols dans le ciel à l’aide d’avions commerciaux ou militaires. Des substances nocives à l’état de nanoparticules comme l’aluminium et le baryum se retrouvent alors dans l’atmosphère terrestre, formant de longues traînées gazeuses. Ces traînées demeurent dans le ciel pendant des heures, s’élargissant petit à petit jusqu’à couvrir l’entièreté du ciel parfois. Une des motivations pouvant expliquer une telle entreprise serait le désir de ralentir le réchauffement climatique allégué de la planète en essayant de diminuer le rayonnement au sol. Effectivement, un ciel couvert de ces particules laissera beaucoup moins de rayonnement solaire se rendre jusqu’au sol. Évidemment, cela suppose que les élites qui sont aux commandes de cet épandage croit à la théorie du réchauffement climatique. Ce qui est sûr, c’est que les nanoparticules qui sont répandues ainsi dans l’atmosphère ont un effet très négatif sur la santé de toutes les espèces vivantes, des micro-organismes marins jusqu’à l’être humain. Que ce soit par la respiration ou l’alimentation, ces particules se retrouvent dans l’organisme des espèces vivantes, attaquant directement leur santé et leur bien-être. Une autre motivation serait la volonté de ces mêmes élites d’augmenter la conductivité électrique de l’atmosphère, de façon à la rendre plus malléable pour les armes électromagnétiques permettant de modifier le climat et de provoquer des catastrophes climatiques. D’une manière ou d’une autre, on voit bien ici que nous avons affaire à une cabale qui est en train d’essayer de détruire la vie sur Terre, que ce soit par des épidémies ou par l’empoisonnement de l’écosystème. C’est une attaque frontale contre la vie. Nous ne devons pas accepter une telle chose.

Alex Jones présente le scénario de la « contagion rouge » et un document publié par le CSIS sur la gestion des pandémies

Ces documents viennent confirmer nos soupçons à l’effet que la pandémie alléguée de covid-19 a été préparée depuis longtemps et qu’elle n’avait rien d’accidentel. D’autres exercices et documents ont été tenus et publiés par le passé, comme les exercices Clade X, Event 201, le SPARS Pandemic 2025-2028, etc. Ils ont tous en commun de présenter un scénario dans lequel une maladie contagieuse fait son apparition avec la réaction subséquente des responsables politiques et de santé publique. L’exercice Crimson Contagion a été réalisé par le Department of Health and Human Services des États-Unis de janvier à août 2019. Le document dont il est question ici et qui est mis en référence est un rapport préliminaire de l’exercice publié en octobre 2019. Notons également que la Fondation Bill et Melinda Gates a participé au financement du rapport présenté en novembre 2019 par le Center for Strategic and International Studies. Comme vous pourrez le constater, tout a été planifié à l’avance

Crimson Contagion 2019 Functional Exercise Draft After-Action Report

Ending the Cycle of Crisis and Complacency in U.S. Global Health Security

Entretien entre le docteur Thomas Cowan et la docteure Stephanie Seneff

Cet entretien se déroule en deux parties. Dans la première partie, la docteure Stephanie Seneff explique comment selon elle le glyphosate cause certains des symptômes que l’on attribue peut-être faussement à la Covid-19. En effet, le glyphosate, présent dans des pesticides comme le Round-Up et autres, contamine la chaîne alimentaire de son origine jusque dans notre assiette. Non seulement il imprègne les fruits et légumes de culture mais contamine aussi les cours d’eau, ce qui entraîne des problèmes digestifs dans la population qui consomme ces aliments. Aussi, comme les produits de culture sont utilisés pour faire du bio-diésel et pour alimenter les cigarettes électroniques, nous finissons par respirer le glyphosate sous forme d’aérosols, ce qui cause évidemment des problèmes et maladies respiratoires. Le langage utilisé par le docteur Seneff est plutôt technique au niveau médical dans cette partie mais suffisamment clair pour être compris par l’individu moyen. Dans la deuxième partie, la docteur Seneff donne son opinion professionnelle sur l’utilisation de la vitamine D prise en supplément. Elle fait remarquer que cette vitamine peut provoquer une augmentation du niveau de calcium dans le sang pouvant amener une calcification des artères ou de certain organes. Bien qu’elle ne le mentionne pas explicitement, on en déduit que ce danger a plus de chances de se présenter chez des patients qui prendraient de doses très élévées, au-delà de ce qui est recommandé. Elle recommande donc de prendre plutôt la vitamine D à l’état naturel, i.e. via l’exposition au soleil lorsque cela est possible. Et finalement, l’entretien se termine avec quelques réflexions sur la relation entre le glyphosate, la pollution de l’air et la Covid-19. Je joins également un article de la docteure Seneff sur ce qui a été discuté durant la première partie de l’entretien.

Connecting the Dots: Glyphosate and COVID-19

Entrevue avec Maître Francis Boyle: Le vaccin pour la Covid-19 est une arme bactériologique…

J’ai quelques réserves à publier cette vidéo de Maître Francis Boyle. En effet, Maître Boyle, le printemps dernier, a surévalué la menace de la Covid-19, comme les gouvernements et les médias d’ailleurs, ce qui a contribué à alimenter le climat d’hystérie et de paranoïa que nous subissons depuis ce temps. Il disait que la Covid-19 était très dangereuse, ce qui n’est pas le cas, comme on le voit maintenant depuis plusieurs mois. Or, dans cette vidéo-ci, il se prononce sur le vaccin, et là, il a raison. Le vaccin qui sera bientôt disponible pour contrer la Covid-19 est un arme bactériologique. Ce qu’il contient ne devrait jamais faire l’objet d’aucune autorisation ni acceptation (veuillez consulter cette Motion/pétition de Wolfgang Wodarg et Michael Yeadon). Comme le dit Maître Boyle, ce vaccin viole le Code de Nuremberg sur les expérimentations médicales. Sous aucune circonstance nous devrions accepter de prendre ce produit. Je republie également une vidéo d’Alex Jones où il analyse le document qui j’ai mis en référence, expliquant le contenu du vaccin.

Interview with Dr. Judy Mikovits about vaccines, on National File

La député italienne Sara Cunial dénonce les manoeuvres de Bill Gates pour imposer un vaccin obligatoire à la planète