Émission spéciale d’Infowars sur les étranges structures étrangères causant les caillots sanguins chez ceux qui ont reçu le vaccin pour la covid-19

Mis en avant

Mike Adams de naturalnews.com anime cette émission. Mike Adams a amené en studio des échantillons de ces structures qui lui ont été fournis par un embaumeur professionnel. Il les analyse au microscope en compagnie de Harrison Smith et les téléspectateurs et internautes peuvent voir ces images en direct. Ces structures ont l’apparence de fibres de caoutchouc ou de fruits de mer. Mike Adams reçoit tout d’abord en entrevue téléphonique un médecin pour commenter ce dossier. Ensuite, il reçoit en vidéo l’embaumeur Richard Hirschman. Monsieur Hirschman a pu observer, lors de sa pratique, la présence de ces structures au moment où il devait vider les vaisseaux sanguins afin de préparer les corps pour les funérailles. Et pour finir, la docteure Jane Ruby fait part de ses observations. La docteure Jane Ruby suit ce dossier depuis plusieurs mois, ce qui fait d’elle une intervenante de premier niveau sur ce sujet. La première vidéo présente l’émission intégrale. Les autres vidéos sont des segments de la même émission. L’entrevue avec la docteure Jane Ruby commence vers les 1 heure 32 minutes de la première vidéo.

Alex Jones présente la variole du singe comme étant la nouvelle phase de la plandémie concoctée par les mondialistes

Je joins aussi les commentaires de Marc Steyn et d’André Pitre sur le sujet, qui vont dans le même sens. André Pitre, vers 31:00 minutes de la troisième vidéo, commence par évoquer le traité mondial sur la prévention des pandémies négocié à l’OMS ces jours-ci. Ensuite, vers 40:00 minutes, il parle du dossier de la variole du singe. Je joins également un article de presse nous informant que le Royaume-Uni a déjà commandé des millions de doses de vaccins pour la variole du singe, ainsi qu’une vidéo de Harrison Smith révélant que les États-Unis ont déjà commandé 13 millions de doses de vaccins pour cette même maladie. On dirait que certains gouvernements sont déjà au courant que ce sera quelque chose de gros…

UK is stockpiling ‘thousands’ of monkeypox vaccines and drugs as experts fear dozens of infections are slipping under radar

Ken Pereira analyse le dossier des laboratoires de production d’armes biologiques en Ukraine

RÉINFORMATION 18/03/2022 – DÉVELOPPEMENT D’ARMES BIOLOGIQUES EN UKRAINE AVEC KEN PEREIRA

La docteure Jane Ruby commente le dossier de la contamination délibérée des lots de vaccins pour la covid-19

Cette entrevue date du début du mois de janvier. Pour de plus amples informations, veuillez consulter cet article précédent, dans lequel vous retrouverez un extrait d’émission de Red Ice TV sur le sujet.

Diffusion d’urgence, huitième partie/Emergency Broadcast, part 8

Henrik Palmgren met en lumière la contamination intentionnelle de certains lots de vaccins pour la covid-19 et analyses de Michael Yeadon et Thomas Cowan

Henrik Palmgren de Red Ice TV présente ici la situation de la contamination intentionnelle des fioles de vaccins pour la covid-19. À la base, les données démontrent clairement que les vaccins pour la covid-19 causent beaucoup plus d’effets secondaires que les vaccins traditionnels. Mais il y a plus alarmant. S’appuyant sur les travaux de Michael Yeadon, anciennement de Pfizer, et du docteur Tom Cowan, qui ont fait l’étude détaillée de la question, Henrik Palmgren montre ici que ce sont seulement certains lots en particulier de vaccins pour la covid-19 qui causent les effets secondaires indésirables et les décès. Par exemple, le docteur Cowan indique que les 2603 décès attribués au vaccin pour la covid-19 de Moderna, selon la base de données VAERS, sont associés avec seulement 5% des lots de vaccins. En d’autres termes, 5% des lots de vaccins pour la covid-19 de Moderna ont causé les 2603 dècès enregistrés par la base de données VAERS, alors que les autres 95% n’en ont causé aucun, ce qui est bien étrange. Le docteur Cowan continue en analysant les données des vaccins pour la covid-19 de Pfizer. Celles-ci démontrent que ce sont seulement 74 lots en particulier qui causent la plupart des effets secondaires. Michael Yeadon, qui fait une analyse similaire au docteur Cowan, fait remarquer que les compagnies pharmaceutiques ont un haut degré de compétence pour fabriquer des produits homologués avec des standards de contrôle extrêmement élevés et rigoureux, afin de s’assurer que chaque échantillon est exactement identique à tous les autres. Michael Yeadon en vient à la conclusion que ces variations d’un lot à l’autre sont impossibles, à moins que cela ne soit intentionnel. Elles ne peuvent se produire que si le matériel contenu dans les fioles d’un lot donné n’est pas identique à celles des fioles d’un autre lot. Certains individus reçoivent donc de l’eau salée, alors que d’autres reçoivent le contenu réel du vaccin avec possiblement autre chose. La présentation de Michael Yeadon sur les problèmes des lots de vaccins pour la covid-19 versus les effets secondaires (avec chiffres à l’appui) commence vers les 50:00 minutes dans la deuxième vidéo. Michael Yeadon et le docteur Thomas Cowan s’entendent pour dire qu’il y a une intention criminelle délibérée dans la fabrication des vaccins pour la covid-19. Michael Yeadon a l’impression que l’on assiste présentement à la calibration d’une arme pour perpétrer un génocide à grande échelle. Je fournis la vidéo de l’entrevue accordée par Micheal Yeadon à Reiner Fuellmich du ‘Stiftung Corona Ausschuss’, ainsi que la vidéo du docteur Thomas Cowan sur le sujet publiée sur sa chaîne Bitchute.

Hope et Tivon documentent la présence d’oxyde de graphène dans les vaccins pour la covid-19, 2ème partie

Ne manquez la deuxième partie de cette excellente entrevue avec Hope et Tivon. Parmi les excellents points que les deux chercheurs mettent en lumière, notons que les symptômes de l’exposition aux radiations électromagnétiques provenant du 5G, ceux provoqués par l’empoisonnement à l’oxyde de graphène et ceux allégués à la covid-19, sont exactement les mêmes. Également, les cas et les décès de la covid-19 par million sont respectivement de 95% et 126% plus élevés dans les états (selon l’étude présentée) où le réseau 5G a été déployé. De plus, vers 41:00 minutes, les chercheurs présentent des diapositives où l’on peut voir des globules sanguins en train de se désintégrer. La ressemblance est frappante avec ceux affectés par une exposition à l’oxyde de graphène. Pour voir la première partie de l’entrevue, cliquez sur ce lien.

Les chercheurs Hope et Tivon documentent la présence d’oxyde de graphène dans les vaccins pour la covid-19, 1ère partie