Le docteur Ryan Cole présente l’effet de la protéine spike, contenue dans les injections géniques pour la covid-19, sur le corps humain

Entrevue avec ‘Pierre-Luc’ sur son expérience dans le domaine de la santé au Québec, sur Théovox

‘Pierre-Luc’ travaille dans le système de santé québecois depuis plusieurs années. Parmi les choses intéressantes qu’il présente durant cette entrevue, il raconte une situation où une dame a été transférée d’un centre hospitalier vers un centre-covid, sans que son dossier médical la suive. Elle y a reçu une injection qui a provoqué son décès. Cette situation confirme les soupçons que j’entretiens depuis plusieurs mois sur les causes réelles des décès des résidents dans les CHSLD du Québec. Dans deux articles précédents, je vous présentais des vidéos de David Icke où il faisait l’analyse de l’administration d’un médicament appelé Midazolam au Royaume-Uni, qui est une drogue utilisée pour donner la mort. David Icke concluait que les morts de la «covid-19» au Royaume-Uni lors de la «première vague» sont morts en fait de l’administration du Midazolam. Il y a fort à parier que ce petit manège se déroule également dans d’autres pays, comme le Canada par exemple, et ce cas révèle que cela semble le cas. Les systèmes de santé de par le monde diagnostiquent frauduleusement la covid-19 avec le test RT-PCR qui n’est pas fait pour diagnostiquer les maladies, ce qui leur permet ensuite d’euthanasier les personnes âgées et les patients très malades avec du Midazolam, tout en mettant ça sur le dos du «covid» et faire ainsi monter les statistiques pour justifier les confinements et les fermetures d’entreprises. Un document produit par les services de santé de l’Alberta prouve que dans au moins une des provinces canadiennes, cette drogue est administrée en toute connaissance de cause aux patients atteints de «covid-19» pour les «soulager» de leurs souffrances. Bienvenue dans le Nouvel Ordre Mondial.

Théovox Actualités – 2021-07-29 from Theovox on Vimeo.

Entrevue avec la docteure Carrie Madej à propos de la transmission de radiofréquences chez les personnes vaccinées pour la covid-19

David Icke explique le phénomène de la transmission des personnes vaccinées vers les non-vaccinées

David Icke explique ici le phénomène par lequel les individus qui ont reçu l’injection génique pour la covid-19 transmettent une radiofréquence, comme s’ils étaient devenus une antenne. En gros, la situation est la suivante: ceux qui n’ont pas reçu l’injection génique pour la covid-19 ressentent des symptômes après avoir été en contact avec ceux qui l’ont reçue. Voilà pourquoi, par exemple, les femmes qui n’ont pas été vaccinées et qui ont été en contact avec des femmes qui l’ont été, voient leur cycle menstruel perturbé. David Icke fait référence durant cette entrevue à l’intervention de la docteure Carrie Madej lors d’une discussion avec un groupe de médecins. Elle expliquait alors la situation selon les données cliniques qu’elle a amassées et donnait un compte rendu pour expliquer ce phénomène. En plus de la vidéo de David Icke donc, je fournis le lien d’un article précédent pour visionner la vidéo de cette discussion avec Carrie Madej, pour ceux qui ne l’auraient pas encore vue. Ne manquez pas ça.

Un groupe de docteurs américains discute du phénomène de la contagiosité des personnes vaccinées pour la covid-19

Analyse de la situation à la frontière mexicano-américaine et commentaire de Jay Dyer, sur Infowars

En première partie de l’émission, Alex Jones et Tim Enlow reviennent sur leur plus récent reportage à la frontière mexicano-américaine où ils ont été témoins du trafic humain qui s’y déroule. En deuxième partie, Jay Dyer continue l’analyse du plan de match des mondialistes qu’il a commencé à exposer lors de cette entrevue précédente.