Entrevue avec le docteur Robert O. Young sur les injections géniques pour la covid-19, les caillots sanguins et la transmission vaccinale

La docteure Jane Ruby discute de la transmission vaccinale avec le docteur Philippe Van Welbergen

Selon le docteur Philippe Van Welbergen, les non-vaccinés pour la covid-19 auraient, eux aussi, de l’oxyde de graphène dans leur système, en raison du phénomène de la transmission vaccinale. Le docteur Philippe Van Welbergen a analysé le sang de ses patients, vaccinés et non-vaccinés pour la covid-19, pour en venir à cette conclusion.

Hope and Tivon présentent les résultats de leur recherche sur le contenu des injections pour la covid-19

Je joins également le lien vous permettant de consulter le rapport écrit de cette recherche, publié sur le site Fix The World Project.

Entrevue avec la docteure Jane Ruby sur les substances étrangères causant les caillots sanguins chez les vaccinés pour la covid-19

L’entrevue date du mois de mars 2022 mais elle est toujours d’actualité. La docteure Jane Ruby passe en revue les récents développements dans le domaine de la folie de la vacccination pour la covid-19. Entres autres, elle nous entretient des substances étrangères causant les caillots sanguins et de la présence d’oxyde de graphène dans le sang des vaccinés. Pour davantage d’informations sur ces sujets, visitez cet article précédent.

Infowars: Les mondialistes planifient de contaminer la nourriture avec des nanoparticules

Alex Jones s’appuie entre autres sur un texte de Celeste Solum pour parler de ce dossier. Je fournis le lien de l’article après la vidéo.

10 Secret Things You Didn’t Know About NANO ENTITIES

Stew Peters s’entretient avec la docteure Carrie Madej sur le contenu des injections géniques pour la covid-19

Selon l’examen de labotaire fait par la docteure Carrie Madej, les injections géniques pour la covid-19 contiennent des éléments inconnus de nature métallique, des nanoparticules, qui prennent de l’expansion et montrent des couleurs diverses, à un niveau d’agrandissement de 400x. Un des éléments observés a même présenté des tentacules. Cela confirme les recherches conduites par d’autres scientifiques qui ont, entre autres, confirmé la présence d’une substance comme l’oxyde de graphène dans ces injections.

Karen Kingston le confirme: Les vaccins pour la covid-19 contiennent de l’oxyde de graphène

En preuve, elle présente le brevet enregistré par Moderna le 7 juillet 2020, numéroté US 10703789 B2. Ces nanoparticules d’oxyde de graphène sont injectées à même les vaccins pour la covid-19. Comme elles sont grandement conductrices des ondes électromagnétiques, elles permettent de connecter le corps humain à l’intelligence artificielle via le réseau de communication sans-fil. Il ne s’agit pas de science-fiction. Cela se déroule sous nos yeux et l’humanité est en danger.

Le docteur Ryan Cole présente l’effet de la protéine spike, contenue dans les injections géniques pour la covid-19, sur le corps humain

Le docteur Andrew Kaufman s’entretient avec la lanceuse d’alerte Karen Kingston sur les vaccins pour la covid-19

Karen Kingston a une longue expérience professionnelle comme consultante dans le domaine pharmaceutique. Pami les éléments intéressants qu’elle apporte durant cette entrevue, vers 17:50 minutes elle mentionne que Moderna, avant de se lancer dans la production d’un vaccin pour la covid-19, était une compagnie spécialisée dans la recherche de traitements pour le cancer. L’oxyde de graphène, que l’on retrouve dans les vaccins pour la covid-19, est justement une substance utilisée dans certains traitements pour le cancer, celui des ovaires notamment.