Vidéos en vedettes/Feature videos

Mis en avant

Karen Kingston le confirme: Les vaccins pour la covid-19 contiennent de l’oxyde de graphène

En preuve, elle présente le brevet enregistré par Moderna le 7 juillet 2020, numéroté US 10703789 B2. Ces nanoparticules d’oxyde de graphène sont injectées à même les vaccins pour la covid-19. Comme elles sont grandement conductrices des ondes électromagnétiques, elles permettent de connecter le corps humain à l’intelligence artificielle via le réseau de communication sans-fil. Il ne s’agit pas de science-fiction. Cela se déroule sous nos yeux et l’humanité est en danger.

Le docteur Andrew Kaufman s’entretient avec la lanceuse d’alerte Karen Kingston sur les vaccins pour la covid-19

Karen Kingston a une longue expérience professionnelle comme consultante dans le domaine pharmaceutique. Pami les éléments intéressants qu’elle apporte durant cette entrevue, vers 17:50 minutes elle mentionne que Moderna, avant de se lancer dans la production d’un vaccin pour la covid-19, était une compagnie spécialisée dans la recherche de traitements pour le cancer. L’oxyde de graphène, que l’on retrouve dans les vaccins pour la covid-19, est justement une substance utilisée dans certains traitements pour le cancer, celui des ovaires notamment.

Stew Peters s’entretient avec Karen Kingston sur la présence d’oxyde de graphène dans les vaccins ARNm pour la covid-19

La docteure Jane Ruby commente une image provenant du sang d’une personne vaccinée pour la covid-19

L’image de droite montre les globules sanguins d’une personne qui a été vaccinée pour la covid-19, tandis que l’image de gauche montre les globules sanguins d’une personne non-vaccinée qui est en bonne santé. La docteure Jane Ruby fait remarquer que les globules sanguins de la personne vaccinée s’agglutinent les uns aux autres et qu’ils n’ont pas une belle apparence. Aussi, des structures tubulaires non-identifiées sont visibles dans le sang de la personne vaccinée qui, de toute évidence, n’ont pas d’affaire là. Ces structures sont absentes du sang de la personne non-vaccinée. Ces images se rapprochent de ce qui a déjà été publié sur la présence d’oxyde de graphène dans le sang des personnes vaccinées pour la covid-19.

Trois vidéos sur le dossier de l’oxyde de graphène contenu dans les injections pour la covid-19 et les masques sanitaires

Vous entendrez dans l’ordre David Icke, la docteure Jane Ruby et Ricardo Delgado. La vidéo produite par Delgado est en espagnol sous-titrée en anglais. Question: Est-ce que c’est l’oxyde de graphène qui rend les gens malades de la «covid-19» et de l’administration du vaccin?