Ken Pereira analyse le problème des agents provocateurs: Le cas de Ray Epps

Le mouvement patriotique et nationaliste et celui d’opposition aux mesures sanitaires sont remplis de faux frères. Qu’ils soient des agents provocateurs, des infiltrateurs de la police, des services de renseignement, d’organisations criminelles ou de compagnies privées, les agents infiltrés sont capables de causer bien du tort aux individus et aux organisations dans lesquelles ils agissent. Ken Pereira présente ici le cas de Ray Epps, un agent provocateur du FBI qui a littéralement encouragé les patriotes américains qui s’étaient déplacés pour protester contre le vol de l’élection présidentielle de 2020, à entrer de force et à saccager le Capitole le jour du 6 janvier 2021. Chers patriotes, de façon à naviguer dans les eaux troubles que nous traversons, vous devez observer une règle d’or: Ne faites confiance à personne. Méfiez-vous surtout des gens qui insistent pour vous convaincre de la marche à suivre ou qui vous donnent des directives. Vous seuls savez ce qui doit être fait pour reconquérir nos pays sous occupation.

RÉINFORMATION 26/11/2021 – UN AGENT PROVOCATEUR AU CAPITOLE AVEC KEN PEREIRA

Ken Pereira revient sur le concept des « théories du complot »