Entrevue avec David Icke sur Infowars

Entrevue de haut calibre avec David Icke sur la situation actuelle. L’humanité est en train de sombrer dans le totalitarisme, tout simplement parce que nous acquiesçons aux mesures que l’on nous demande de mettre en place et de respecter. À voir.

Stéphane Blais et Daniel Pilon discutent de la poursuite contre le gouvernement du Québec en réponse aux mesures sanitaires

Stéphane Blais est le Président de la Fondation pour la Défense des Droits et Libertés du Québec. Note aux internautes: Cette vidéo a été filmée au mois de juin. Depuis ce temps, Maître Guy Bertrand s’est désisté de la cause en qui concerne la poursuite déposée au Québec.

Watch Ezra Levant interrogation by the Canadian federal police about his book, the Librano$

This is a classic case of intimidation here in Canada. The federal government is using its police to intimidate a private citizen, Ezra Levant, because of his political beliefs. Levant was wise enough to record the interrogation meeting he was summoned to and now the whole world can see the true nature of Canada. Forget about the blue helmets of the United Nations and the nice sermons of politicians about the greatness of Canadian values. In the real life, Canada is a socialist/marxist dictatorship with a nice veneer of ‘democracy’ on top of it to deceive everyone. See it with you own eyes. I don’t know how the opposition parties in the House of Commons can continue to support Trudeau’s minority government. If they do, that will only tell that they are willingly complicit in that masquerade. The nightmare society models described by George Orwell and Franz Kafka have become a reality in many places around the globe and Canada is a good example. Now the real question is: Under Justin Trudeau as Prime Minister do we, citizens, have any rights whatsoever left? Are we going to be the next ones to fall under the thumb of his dictatorial impulses? The second video features a discussion between Levant and one of his lawyers about this incident.

Interview with Greg Johnson on Red Ice TV

In this interview given to host Lana Lokteff, Greg Johnson revisits his recent ordeal in Norway where he was arrested, detained and deported for «wrongthink».

Justin Trudeau et la tentation de la Chine: ‘Their basic dictatorship’…

Alors que le Canada est en période électorale, on a eu droit cette semaine à une scène digne d’un épisode de roman-savon. Les médias de masse ont concentré leur attention sur les photos de «blackface» qui ont surgi des années de jeunesse de Justin Trudeau. Ils n’ont parlé que de ça ou presque pendant 48 heures. Mais force est d’avouer qu’il ne s’agit ici que d’une anecdote, d’un fait divers, à la limite anodin, pas d’un enjeu fondamental de la politique d’état du Canada. Je comprends la controverse générée par la vue de telles photos et c’était en fait bien rigolo de les voir. Certains analystes politiques, avec justesse, ont fait remarquer qu’ils se sentaient davantage préoccupés par le manque de jugement de Justin Trudeau que par ces photos de blackface ou par d’autres déguisements qu’il a pu enfiler depuis qu’il est en politique.

Or, il y a beacoup plus inquiétant dans le gouvernement Trudeau que ses nombreux déguisements et frasques. Tout d’abord, il y a la présence de membres de la communauté sikhe au sein du gouvernement et au sein de l’Armée Canadienne et cette présence est inquiétante. En effet, un mouvement indépendantiste chez les Sikhs cherchent à créer un état autonome dans le continent indien, le Khalistan, et certains actes terroristes qui se sont produits dans les dernières décennies semblent être reliés à ce mouvement indépendantiste. D’ailleurs, dans cet article, on peut voir des membres des Forces Armées Canadiennes appartentant clairement à la communauté sikhe participer au défilé d’une fête communautaire, le Khalsa Day à Toronto en avril dernier, avec leurs armes de combat. Rien de moins. Et à la Chambre des Communes, non seulement retrouve-t-on des membres de la communauté sikhe parmi les élus mais le chef même du NPD, Jagmeet Singh, est lui aussi Sikh. Je crois que les électeurs canadiens sont en droit de se demander ce qui se passe réellement sur la scène politique fédérale. Les Sikhs sont-ils en train de prendre le contrôle du gouvernement canadien? Peut-être pas à proprement parler mais disons que les apparences nous font commencer à douter de l’état de la démocratie canadienne.

Ce qui m’amène à la pièce centrale de cet article. Lors d’une conférence donnée à un groupe de femmes en préparation des élections générales fédérales de 2015, Trudeau avait déclaré en anglais qu’il admirait la Chine «because their basic dictatorship»… Autrement dit, Trudeau n’admire pas la Chine en raison de ses prouesses technologiques, en raison de sa puissance économique ou pour quelque autre raison mais pour sa dictature de base… Ainsi, les électeurs canadiens sont également en droit de se demander ceci: Quelles sont les valeurs de Justin Trudeau? En quoi croit-il? Qu’est-ce qui est important pour lui? Comme je l’ai mentionné plus haut, beaucoup d’analystes politiques, de politiciens et de citoyens engagés lui reprochent son manque de jugement, illustré par ses nombreuses frasques qui ont été reprises par les médias. Personnellement, le fait que Justin Trudeau ne voit pas de problème à ce que son gouvernement fleurte avec la communauté sikhe pour les raisons et j’ai évoquées, et le fait qu’il admire la Chine «en raison de sa dictature de base», m’inquiète au plus haut point. Le chef du Parti Conservateur, Andrew Scheer, a dit que Justin Trudeau était indigne d’occuper la fonction de Premier Ministre suite à la publication des photos de blackface. Pour ma part, c’est plutôt en raison de son attitude envers la commnauté sikhe et en raison de son admiration pour la «dictature de base» de la Chine, que je crois que Justin Trudeau est indigne d’être Premier Ministre du Canada.

Interview with Michael Kingsbury about the Gulag camps on Red Ice TV

This interview is a must-see. Independent filmmaker Michael Kingsbury has taken the very heroic task of exposing the reality behind the rhetoric of our beloved progressives, Marxists and socialists. The real world behind the propaganda is to be found in those camps where political dissidents and free thinkers were sent during the dark days of the USSR. There, they were served with a hard dose of communism. Dehumanization, torture, rape, brainwash were normal procedures, since humans reveal their true nature by their actions and not by their words. Furthermore, the kind of investigation undertaken by Michael Kingsbury helps us realize as well how close we are to slide again into that nightmare. Our leaders in the West have taken the very bad habit of being infatuated with authoritarian regimes, Islamist or communist often. Their veneration for Communist China for example has brought us into a very dangerous position where everything that we have built and developed so far seems to be up for grabs, available for selling or to be given away. It is often said that it is only when you lose something that you realize what you had. Time is running out. We must wake up and stand our ground. The forces of totalitarianism are gearing up for a total takeover. We must resist and fight back and defend our values and freedoms. If we don’t, we will finish our lives in the Gulag, real or virtual.