L’immigration de remplacement et la remigration…

Je profite de la publication d’une nouvelle vidéo d’Alexandre Cormier-Denis de Nomos-TV, une excellente webtélé patriote, pour crever l’abcès de la situation difficile dans laquelle on se retrouve, nous les Occidentaux de race blanche. Dans la vidéo que vous retrouverez au bas de cet article, Cormier-Denis nous présente la propagande mondialiste d’un groupe d’influence, le Century Initiative/Initiative du Siècle. Ce groupe fait la promotion de l’idée selon laquelle le Canada devrait gonfler sa population pour atteindre 100 millions d’habitants en 2100. Le projet est présenté avec les habituels arguments des mondialistes et des partisans des Nations-Unies et du multiculturalisme. Cette institution n’est évidemment pas la seule à promouvoir l’immigration massive. Beaucoup de groupes liés à l’immigration et au multiculturalisme se retrouvent dans ce camp, comme la Chambre de Commerce par exemple. En effet, les grands sbires de la haute finance, de la bourse et du secteur économique en général ont littéralement des rêves mouillés à l’idée d’importer une main-d’oeuvre de moins en moins coûteuse dont on peut se débarrasser facilement. En effet, pourquoi s’ennuyer avec des conventions collectives, des conditions de travail, etc, quand on peut tout simplement offrir les emplois à des gens qui en demandent moins? Et d’ailleurs, après avoir eu des travailleurs immigrants de toutes les couleurs, de moins en moins chers, on se demande quelle sera la prochaine étape. Les singes ou les robots? Faites votre choix.

Il est impératif que nous commencions les années ’20 du XXIème siècle du bon pied en parlant des vraies affaires. Les Occidentaux de race blanche, les Blancs autrement dit, les Indo-Européens, sont en train de se faire remplacer par des populations issues du Tiers-Monde, par des Arabes, des Noirs, des Latinos et des Asiatiques. Le rythme et le nombre par lesquels ces populations arrivent ici rendent leur assimilation absolument impossible. Ces populations proviennent souvent, en plus, de cultures dont les valeurs et les comportements sociaux sont complètement contraires aux nôtres, ce qui engendre conflits, tensions et violence. Ces nouveaux arrivants ne vont jamais s’assimiler. Par leur reproduction plusieurs fois supérieure à la nôtre, ils vont inévitablement nous remplacer et nous deviendrons des apatrides dans nos propres pays.

Il y aussi le problème du quotient intellectuel moyen des pays dont on accueille les immigrants. Avec un quotient intellectuel moyen nettement plus bas, l’arrivée massive de ce type d’individus fera baisser de façon significative l’efficacité de nos institutions, ainsi que la créativité, la débrouillardise et la résilience de nos citoyens. À terme, la combinaison de l’incompatibilité des valeurs, des comportements et la chute du quotient intellectuel moyen fera effondrer la civilisation elle-même, au grand dam des beaux monsieurs et de belles dames de la Chambre de Commerce qui auront précipité leur propre déconfiture.

Il nous faut donc faire marche arrière. Nous n’avons pas le choix si nous voulons survivre. Non seulement nous devons arrêter l’immigration mais nous devons mettre en place des politiques de remigration. Toutes ces belles âmes qui sont venues chez-nous, pour s’approprier nos terres, nos richesses, nos femmes, etc, en nous envoyant nous faire foutre, en nous agressant, nous intimidant, nous harcelant, nous tuant parfois, devrons plier bagage et s’en aller. C’est un processus qui, évidemment, prendra plusieurs décennies à se compléter mais nous devons commencer maintenant. En gros, on pourrait se fixer comme objectif de renvoyer chez-eux tous ceux qui ne sont pas de descendance européenne, sauf quelques rares exceptions. On parle ici de plusieurs dizaines de millions d’individus qui auront le plaisir de faire profiter de leur grande expertise leurs pays d’origine qui, on imagine bien, vont les accueillir à bras ouverts…

Il n’y a pas une minute à perdre. L’avenir nous appartient. Ce sont les Occidentaux qui ont tout construit ce qui se trouve sur la Terre présentement. L’automobile, l’avion, l’électricité, l’électronique, l’ordinateur, etc, ont vu le jour grâce à l’intelligence, la créativité, le travail et la débrouillardise des Occidentaux, oui oui, ceux que l’on appelle les Blancs. Beaucoup d’immigrants se plaisent à dire que les Blancs sont racistes. Eh bien, on va leur faire plaisir, on va les renvoyer chez-eux avec un billet aller-simple. L’avenir est à nous! Vive les Indo-Européens! Vive la civilisation occidentale! Je vous laisse en compagnie d’Alexandre Cormier-Denis de Nomos-TV.

Article sur le massacre des Blancs au moment de l’Indépendance d’Haiti

Peu de gens le savent mais c’est bel et bien vrai. Les Blancs ont été massacrés lors de l’indépendance d’Haiti. Le même sort est arrivé à certains colons français en Algérie également lors de l’indépendance de ce pays. Et il se produit aussi présentement en Afrique du Sud où la population blanche est en train d’être petit à petit exterminée par la population noire. Ces faits de l’histoire montrent de façon éloquente pourquoi nous, les Blancs, devons rester majoritaires dans nos pays d’Occident. Si nous devenons minoritaires, le même sort tragique qui s’est abattu sur les colons européens en Haïti, en Algérie et en Afrique du Sud se produira aussi dans l’ensemble des pays de la sphère occidentale.

The True Story of Haiti—and the Mass Murder of Whites under Black Rule

La censure à la sauce britannique: Le cas d’Enoch Powell

Découvrez le politicien britannique Enoch Powell. Powell a créé tout un scandale en avril 1968 alors qu’il prononça un discours dénonçant les politiques d’immigration et multiculturelles de son pays et où il prévoyait le développement des tensions ethniques, de la violence et de l’anarchie qui sont devenues la norme aujourd’hui dans les sociétés occidentales. Ses prévisions sur l’Europe et son économie se sont avérées exactes également. Il fut jugé sévèrement par ses contemporains qui ne prirent pas le temps de bien écouter son argumentation et qui en restèrent à des formules lapidaires déformant ses propos. Sa vie politique est un exemple magnifique montrant comment le citoyen et l’homme politique peut et doit lutter pour s’assurer que sa société reste dans le droit chemin, pour ne pas qu’elle sombre dans la décadence. Avec tous les problèmes auxquels les sociétés occidentales sont confrontées en lien avec le multiculturalisme et les demandes d’accommodement incessantes, ses propos et son oeuvre politique sont plus contemporains que jamais, à la nuance près qu’aujourd’hui la fracture apparaît davantage entre ceux qui croient à une loi et une identité nationale et ceux qui n’y croient pas. Voici un article du Daily Mail qui présente sa vie et son héritage politique, ainsi qu’un documentaire sous-titré. Merci à fdesouche pour avoir sorti ce personnage des oubliettes de l’histoire.

Continuer la lecture

L’esclavage des Noirs: Européens, Arabes et Africains y participent

Ce documentaire essentiel pour une compréhension de l’esclavage complète vraiment bien la série sur l’esclavage arabo-musulman que je vous ai présentée dernièrement. On y apprend, entre autres, que ce ne sont pas seulement les Européens, en général les seuls blamés, qui ont pratiqué l’esclavage des Noirs. Non. Ce sont aussi les peuples arabo-musulmans qui les déportaient vers l’Arabie et autres pays, ainsi que des roitelets et dirigeants Noirs africains qui profitaient financièrement de cette traite humaine. Leur collaboration était nécessaire pour qu’Européens et Arabes puissent pratiquer la déportation aussi facilement. Ce sont donc, aussi, les peuples arabo-musulmans, eux qui aujourd’hui lavent le cerveau des Noirs africains en leur disant que ce sont les Européens chrétiens qui les ont réduits en esclavage, en ne disant mot bien sûr de leur propre participation. Et ce sont aussi des dirigeants africains qui pouvaient ainsi amasser des fortunes et gouverner sur de vastes populations. Que dites-vous de ces quelques « précisions » historiques?

Le Judaïsme est né du refus de l’esclavage. On se souvient de l’Exode des Hébreux au désert vers la terre promise. Or, dans l’Islam, il n’y a rien de tel, au contraire. Le mot « Islam » signifie soumission. C’est l’antithèse du Judaïsme. Les Chrétiens ont abandonné l’esclavage depuis quelques siècles déjà. C’est pourquoi Juifs et Chrétiens doivent s’unir pour mettre fin à la dégénérescence culturelle et civilisationnelle de l’Islam, cette religion à l’agenda réactionnaire et fasciste, qui menace de faire sombrer le monde dans la barbarie. Pour ce qui est des Noirs africains qui se faisaient les entremetteurs entre les populations locales et les esclavagistes étrangers, s’ils n’y avaient pas eu de clients avec lesquels entrer en négoce, ils n’auraient pas pu pratiquer ce commerce avec une telle ampleur. Le documentaire mentionne que l’esclavage était déjà pratiqué en Afrique avant l’arrivée des Européens, par les Africains eux-mêmes, ainsi que par les peuples arabo-musulmans. Apparemment, plusieurs tribus africaines se livraient à des guerres féroces pour le contrôle des territoires et de la main-d’oeuvre, les esclaves. Je crois que ce documentaire est incontournable, ne serait-ce que pour neutraliser la propagande islamique cherchant à présenter le christianisme comme étant à la source de l’esclavage des Noirs.