Nomos-TV: La Fête Nationale (du Québec) dénaturée

Alexandre Cormier-Denis et Philippe Plamondon analysent la désintégration de l’esprit national et identitaire de la prochaine Fête Nationale à travers les commentaires de ses artistes-vedettes et d’un article de Marc Cassivi du journal La Presse.

Culture et société: Le totalitarisme de l’antiracisme…

Culture et société: Féminisation et ingénierie sociale à la Ville de Montréal…

Culture et société: Censure, propagande et fausses nouvelles, sur Nomos-TV

Philippe Plamondon et Alexandre Cormier-Denis commentent le confinement actuel, sur Nomos-TV

Excellente capsule de la part de l’équipe de Nomos-TV. Philippe Plamondon et Alexandre Cormier-Denis analysent ici la débacle du confinement associé à la pandémie de Covid-19. Alors que les modèles apocalyptiques qui nous avaient été présentés s’effondrent, eux qui prédisaient des millions de morts, les gouvernements occidentaux et celui du Québec sont aux prises avec une crise de communication et de gestion qu’ils ont eux-mêmes créée en confinant l’ensemble de la population et non pas seulement les gens atteints de la maladie. Les deux animateurs regardent aussi le rôle néfaste joué par le directeur de la Santé publique du Québec, Horacio Arruda, qui, depuis le début de la crise, a simplement relayé la propagande de l’Organisation Mondiale de la Santé, qui elle-même n’a fait que relayer celle de la Chine communiste. En ce qui concerne le Québec plus particulièrement, le plus inquiétant demeure la soumission complète du Premier Ministre, François Legault, aux dictats de Horacio Arruda. Les Québecois ont porté au pouvoir la CAQ avec comme chef François Legault le 1er octobre 2018. C’est lui qui est Premier Ministre, pas Arruda. De constater que le sort et l’avenir du Québec dépendent de quelqu’un qui, de toute évidence, est sous influence de l’OMS n’augure rien de bon. Legault devra reprendre la barre du Québec le plus vite possible sinon, ce sera la catastrophe totale.

Analyse de la crise du Covid-19, sur Nomos-TV

Excellente analyse ici de la crise du Coronavirus par Sébastien de Crèvecoeur et Philippe Plamondon de Nomos-TV. Les sociétés occidentales féminisées et maternantes ont réagi de façon hystérique à l’annonce de l’apparition du Covid-19. Au lieu de limiter le confinement aux malades et aux personnes âgées, ce qui aurait été la chose à faire, elles ont ordonné le confinement de toute la société. De plus, les personnes en position d’autorité et les médias ont encouragé le développement d’une psychose et d’une panique collectives qui se révéleront extrêmement néfastes pour l’économie et pour la société. Les mesures qui ont été mises en place pour contrer le virus sont complètement démesurées et ne correspondent pas au réel. Les autorités s’appuient, à tort, sur les données présentées par l’OMS. En effet, comme cela a été souligné avec justesse par le site web The GatewayPundit, le directeur-général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a induit les gens en erreur en présentant le taux de mortalité de façon erroné. En effet, Ghebreyesus a présenté le taux de mortalité en conférence de presse en divisant le nombre de décès par le nombre de cas confirmés, ce qui n’est pas scientifique. Pour avoir une idée du taux de mortalité d’un virus, il faut plutôt diviser le nombre de décès par le nombre de cas estimés dans une population donnée. Je comprends qu’il est difficile voire impossible de connaître le nombre de personnes infectées par un virus (puisque la plupart d’entre elles ne présenteront pas de symptômes et n’iront pas consulter) mais c’est la seule manière d’avoir une idée juste de la situation. Dave Asprey a publié une vidéo sur Youtube expliquant cela de façon claire et visuelle et je joins la vidéo à la suite de celle de Nomos-TV. Encore une fois, on est en train de se faire manipuler et c’est le rôle des patriotes de réveiller les masses endormies. Sortons de l’hypnose collective, maintenant!

Philippe Plamondon et Sébastien de Crèvecoeur présentent une critique de l’émission Pigments forts de Qub Radio

Les deux animateurs de l’émission Culture et Société de la webtélé patriote Nomos-TV présentent ici une critique de l’émission Pigments forts diffusée sur Qub Radio et animée par Dalida Awada et Vanessa Destiné. Les animateurs font exactement le même constat que j’ai fait lorsque j’ai écouté une des émissions de Pigments forts pour la première fois. Je vous laisse donc visionner cette vidéo pour en savoir plus.

Philippe Plamondon présente le concept de la criminalisation de l’ennemi, sur Nomos-TV