Matt Bracken sonne l’alerte sur l’utilisation des armes à énergie dirigée contre des cibles civiles

Excellente analyse ici de Matt Bracken sur ce sujet. Les gouvernements du monde occidental, surtout ceux ayant pris le virage « woke », pourraient être tentés d’utiliser les armes à énergie dirigée contre leurs propres citoyens pour des raisons idéologiques. Comme les forces armées et les corps policiers sont en train d’être transformés petit à petit afin de se conformer à cette idéologie gauchiste dite « woke », le jour n’est pas loin où ces armes seront utilisées contre les citoyens et c’est probablement déjà commencé. Beaucoup de gens dans le monde se plaignent de symptômes apparentés au « syndrome de La Havane » et ce n’est sûrement pas une coīncidence. Il est clair que ces armes sont déjà déployées sur le terrain. Le problème, c’est de réussir à identifier les acteurs responsables et de déterminer la provenance exacte. Comme vous pouvez le voir, les populations ont à faire face à des ennemis beaucoup plus dangereux que la covid-19. À voir.

Le documentaire The Dimming, sur l’ingénierie du climat par l’épandage d’aérosols

Dans le plus grand secret, les élites mondialistes procèdent à l’épandage d’aérosols dans le ciel à l’aide d’avions commerciaux ou militaires. Des substances nocives à l’état de nanoparticules comme l’aluminium et le baryum se retrouvent alors dans l’atmosphère terrestre, formant de longues traînées gazeuses. Ces traînées demeurent dans le ciel pendant des heures, s’élargissant petit à petit jusqu’à couvrir l’entièreté du ciel parfois. Une des motivations pouvant expliquer une telle entreprise serait le désir de ralentir le réchauffement climatique allégué de la planète en essayant de diminuer le rayonnement au sol. Effectivement, un ciel couvert de ces particules laissera beaucoup moins de rayonnement solaire se rendre jusqu’au sol. Évidemment, cela suppose que les élites qui sont aux commandes de cet épandage croit à la théorie du réchauffement climatique. Ce qui est sûr, c’est que les nanoparticules qui sont répandues ainsi dans l’atmosphère ont un effet très négatif sur la santé de toutes les espèces vivantes, des micro-organismes marins jusqu’à l’être humain. Que ce soit par la respiration ou l’alimentation, ces particules se retrouvent dans l’organisme des espèces vivantes, attaquant directement leur santé et leur bien-être. Une autre motivation serait la volonté de ces mêmes élites d’augmenter la conductivité électrique de l’atmosphère, de façon à la rendre plus malléable pour les armes électromagnétiques permettant de modifier le climat et de provoquer des catastrophes climatiques. D’une manière ou d’une autre, on voit bien ici que nous avons affaire à une cabale qui est en train d’essayer de détruire la vie sur Terre, que ce soit par des épidémies ou par l’empoisonnement de l’écosystème. C’est une attaque frontale contre la vie. Nous ne devons pas accepter une telle chose.

Conférence de presse sur la sécurité de nos infrastructures de transport d’énergie

Cette conférence de presse parrainée par le Center for Security Policy avait pour but de présenter devant la presse américaine les préoccupations majeures entourant la sécurité de nos infrastructures électriques et de transport d’énergie. Des attaques sur nos réseaux, effectuées à l’aide d’armes électromagnétiques ou de bombes nucléaires, ou encore simplement des tempêtes magnétiques récurrentes émanant du soleil, pourraient causer des dommages sur nos systèmes d’énergie, les détruire partiellement de façon temporaire ou même complètement de façon définitive. Le groupe de conférenciers ici réunis essaient d’alerter l’opinion publique et celle des décideurs politiques à prendre au sérieux ce type de menace. À cet effet, le plus grave manquement professionnel en ce domaine a été manifesté par l’organisme représentant les diverses compagnies productrices d’énergie et d’électricité, la NERC. Selon les experts du présent panel, qui se présentent sous le nom de « The Secure the Grid Coalition », la NERC ne prend pas au sérieux les problèmes reliés à la sécurité de nos réseaux et ne fait aucun effort pour corriger la situation. Que ce soient pour des raisons financières, de pouvoir ou simplement par paresse ou par négligence, ce genre d’attitude ne pourra que nous attirer des ennuis à moyen terme. Un changement de cap s’impose. Le Congrès américain devrait légiférer pour, par exemple, rendre obligatoire la mise en examen et l’approbation des procédures de sécurité de ces compagnies par le gouvernement américain, le Department of Homeland Security et le Pentagone, sans quoi elles pourraient se voir mises sous tutelle. Un dossier à suivre.

Peter Vincent Pry sur l’éventualité d’attaques électromagnétiques sur nos réseaux électriques et d’énergie

Durant cette excellente entrevue, le Dr Peter Vincent Pry élabore les différents éléments à retenir en ce qui concerne les menaces d’attaques électromagnétiques sur nos réseaux électriques et d’énergie. Que ce soient par le biais de bombes nucléaires que l’on fait détoner en haute altitude, ou par d’autres moyens, ce type de menaces et bien réel. En effet, les armes électromagnétiques existent. De façon officielle, il y a au moins deux pays qui en possèdent, les États-Unis et la Russie mais il y a fort à parier que plusieurs autres pays en possèdent également, comme la Chine, la Corée du Nord, etc, et peut-être aussi des groupes terroristes. Il est difficile de prouver que ces armes sont utilisées concrètement mais on peut certainement noter les effets qu’entraînerait leur utilisation sur le terrain. Parfois ce sont des feux de forêts gigantesques comme en Californie, des tremblements de terre, des tsunamis, etc. Pour donner un exemple, des pluies torrentielles se sont abattues dernièrement au Japon et dans plusieurs autres pays alliés de l’Occident. Les dernières pluies en date dans ce pays ont provoqué des glissements de terrain qui ont fait plusieurs morts dans la ville tristement célèbre d’Hiroshima. Cette ville venait tout juste de commémorer le bombardement nucléaire que les États-Unis leur ont fait subir en 1945. Fait à noter aussi, le tsunami qui s’est abattu sur Fukushima en 2011 a provoqué un incident nucléaire majeur. Or, un tsunami se déclenche parfois lors de secousses sismiques et celles-ci peuvent être provoquées artificiellement par des armes de ce type. Quelqu’un chercherait-il à envoyer un message au Japon? Nous sommes en guerre. Il faudrait être aveugle pour ne pas voir cela. Seulement, ce n’est pas une guerre conventionnelle. Cette guerre a lieu simultanément dans différentes sphères de la vie humaine, sur les plans économique, financier, météorologique, sanitaire, de la nutrition, de la santé, militaire bien sûr, du renseignement, de la propagande, de l’information, etc. Les grandes puissances se font la guerre indirectement, pour le moment. Nous sommes dans les stades préparatoires à la guerre réelle. Nous n’avons qu’à écouter les informations télévisées pour le constater. Les pays fourbissent leurs armes. Lors d’un article précédent, je vous parlais du combat mythologique entre le Roi des Eaux et le Roi des Sables. Nous y sommes. L’heure a sonné où les guerriers de la liberté vont se lever pour défendre les forces de la vie et de la lumière.

Peter Vincent Pry sur Secure Freedom Radio

Wireless Tesla Transponder, by Prof. Dr. Konstantin Meyl

Here is a scientific paper presented by Professor Dr. Konstantin Meyl on Tesla technology, titled « Wireless Tesla Transponder. Field-physical basis for electrically coupled bidirectional far range transponders according to the invention of Nikola Tesla », submitted to the Faculty of Computer and Electrical Engineering at Furtwangen University in Germany. I don’t have the scientific basis to appreciate such a work but it definitely looks thorough, professional, solid and relevant.

wireless-tesla-transponder