DeAnna Lorraine s’entretient avec la docteure Ana Maria Mihalcea sur l’insertion de soie d’araignée dans l’ADN humain

Jane Ruby s’entretient avec le sonneur d’alerte Justin Leslie sur son expérience chez Pfizer et Project Veritas

Non seulement Justin Leslie a sonné l’alerte sur ce qui se passe chez Pfizer mais également chez Project Veritas. Justin Leslie a été un agent infiltré de Project Veritas chez Pfizer (notamment avec l’épisode de Jordan Walker) pour se rendre compte, au final, que Project Veritas était une organisation potentiellement compromise. Très intéressant. À NE PAS MANQUER.

Voyez le documentaire Final Days

Ce documentaire mettant en vedette Karen Kingston explore ce qui a pu nous conduire à l’opération de la covid-19 et s’arrête sur le contenu de l’injection pour la covid.

Le sénateur australien Gerard Rennick fait une sortie en chambre contre la tyrannie sanitaire

À ne pas manquer.

Amandha Vollmer souligne l’importance du discernement dans le mouvement de la réinformation (Truthers)

Je ne suis pas complètement d’accord avec le propos d’Amandha Vollmer. Je pense que dans l’ensemble Alex Jones et Stew Peters font du bon travail. Leurs plateformes et leurs émissions permettent à un grand nombre d’invités de faire connaître leurs recherches et leurs préoccupations. Alex Jones a été un précurseur dans le domaine de la réinformation et maintenant, ce sont des millions de personnes à travers le monde qui s’intéressent à ces sujets et qui publient du matériel régulièrement, contribuant ainsi à faire avancer la recherche et la science. Cependant, le propos d’Amandha Vollmer est tout de même important, puisqu’il rappelle la nécessité du discernement. Trop souvent une nouvelle à sensation est publiée pour être partagée immédiatement par la réinfosphère, sans que les internautes prennent le temps de faire davantage de recherche, de réfléchir à la crédibilité scientifique de l’information ou d’analyser le background des acteurs en présence. Amandha Vollmer réagit ici à la controverse suscitée par la nouvelle théorie en vogue, popularisée par le docteur Bryan Ardis, selon laquelle la covid-19 serait causée par la présence de venin de serpent, qui aurait été mis potentiellement dans l’eau ou dans un autre médium. Elle émet des doutes sur les bases scientifiques d’une telle affirmation et réitère la nécessité de faire davantage de recherche sur le sujet avant de sauter aux conclusions. À voir.

Diffusion d’urgence, deuxième partie/Emergency Broadcast, part 2

Le docteur Andrew Kaufman s’entretient avec la lanceuse d’alerte Karen Kingston sur les vaccins pour la covid-19

Karen Kingston a une longue expérience professionnelle comme consultante dans le domaine pharmaceutique. Pami les éléments intéressants qu’elle apporte durant cette entrevue, vers 17:50 minutes elle mentionne que Moderna, avant de se lancer dans la production d’un vaccin pour la covid-19, était une compagnie spécialisée dans la recherche de traitements pour le cancer. L’oxyde de graphène, que l’on retrouve dans les vaccins pour la covid-19, est justement une substance utilisée dans certains traitements pour le cancer, celui des ovaires notamment.

Mise à jour de Florian Philippot sur les actions du parti Les Patriotes contre les mesures sanitaires

La deuxième vidéo contient un extrait d’une entrevue accordée à un grand média où Florian Philippot dit les choses directement sur la fraude de la pandémie.

Le film ‘Informed Consent’ sur le consentement éclairé en lien avec les dommages causés par les vaccins