Fête Nationale des Français: Marine Le Pen souligne l’importance de l’Armée française

Cette vidéo de Marine Le Pen tombe bien. Elle parle ici de l’importance stratégique de l’Armée française, de l’entretien et de la modernisation de celle-ci et du rôle qu’elle a à jouer. La France devrait toujours rappeler lors de ses communications diplomatiques que la France n’hésitera jamais à défendre sa souveraineté, son intégrité territoriale et sa sécurité. L’arme nucléaire fait parti des différentes options possibles pour exercer la force de dissuasion. Dans les dernières années, certains états ont délibérément manqué de respect et même humilié la France lorsque l’occasion se présentait. L’Algérie est l’exemple parmi d’autres qui vient tout de suite en tête. Leurs ressortissants sont souvent impliqués dans des émeutes, des incendies de voitures, des caillassages de voitures de police et ne se gênent pas pour adopter divers comportements criminels et subversifs. Ils méprisent la France et les Français, brûlent son drapeau et vandalisent ses monuments. Si j’étais Roi de France ou Président, quand des faits comme ceux-là viendraient à mon attention, j’enverrais immédiatement un porte-avions avec quelques destroyers longer les côtes de l’Algérie. Cela calmerait peut-être certaines de leurs ardeurs. Mais pour cela, encore faut-il que les équipements, navires et technologies soient modernisés, entretenus et régulièrement testés. De toute évidence, ce n’est pas le cas. Mais cela devra l’être sinon la France ne redeviendra jamais une grande puissance. Elle continuera plutôt de mourir petit à petit et s’éteindra. Comme je l’ai signalé lors d’un billet précédent, la France, ce n’est pas seulement un fleur-de-lys et une croix. C’est aussi un glaive et ce glaive finira bien par parler. Ce n’est qu’une question de temps. Bonne Fête Nationale à tous les Français, qu’ils soient de l’Hexagone, de l’Amérique, de l’Algérie ou d’ailleurs!

Entrevue avec Philippe de Villiers sur son nouveau livre, sur TV Libertés

Philippe de Villiers présente ici son nouveau livre, Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde, sur les ondes de TV Libertés. Il est interviewé par Élise Blaise. Je vous propose cette entrevue car elle résume bien l’ensemble des préoccupations qui m’animent depuis plusieurs années concernant la France. Voyez-vous, j’ai investi beaucoup de temps et d’énergie à m’intéresser à la scène politique française et j’ai publié par le passé nombre de vidéos de Marine Le Pen, François Asselineau et autres figures politiques de l’opposition. À ce propos, je dois vous dire que depuis quelques années, j’ai développé une certaine lassitude envers la scène politique française qui s’explique facilement: il n’y a plus de pilote dans l’avion. Plus personne n’est aux commandes de la France et celle-ci est en train de s’écraser. Les élites politiques qui ont le pouvoir en France ont démissionné. Elles n’essaient même plus de gouverner. Les scènes de caillassage de voitures de police ou les affrontements entre bandes rivales en sont de beaux exemples. On a l’impression parfois d’assister en direct aux dernières heures de l’Empire romain.

Or, s’il y a une chose que je suis incapable de comprendre, moi qui suis un Français d’Amérique, qui observe la France de l’autre côté de l’océan et qui s’ennuie de la Mère-Patrie d’autrefois, c’est pourquoi les autorités politiques en France n’ont jamais envoyé l’Armée dans les «zones de non-droit». Si j’étais Roi de France, Président ou même Ministre de l’Intérieur, cela ferait longtemps que je l’aurais fait et croyez-moi que cela n’aurait pas été pour rigoler. J’aurais envoyé l’Armée, plein équipement, avec pour mission non pas de «pacifier» ces zones hors-France mais plutôt de les nettoyer, ce qui est une toute autre affaire. L’Armée aurait eu carte blanche pour procéder à des arrestations de masse, à des fouilles, des saisies de matériel, etc. Elle aurait eu aussi comme consigne de considérer ces populations comme une armée étrangère sur le sol français, ce qui change bien des choses au niveau du protocole d’intervention.

Bien sûr, Philippe de Villiers ne va pas aussi loin dans son propos lors de cette entrevue. Il tourne autour du sujet si on veut. Néanmoins, on sent bien qu’il en a ras-le-bol lui aussi, qu’il n’en peut plus. Les scènes de caillassage contre la police, les émeutes, les agressions, les viols, l’anarchie, tout cela va continuer tant est aussi longtemps que les leaders politiques français refuseront d’exercer le pouvoir. Car la France, ce n’est pas seulement un fleur-de-lys et une croix. C’est aussi un glaive et le temps est venu pour la France de le faire parler.

Appels à la destitution du Président Macron par La Renaissance de la République Française et par l’Union Populaire Républicaine

Alors que le mouvement des Gilets Jaunes, qui est une protestation populaire contre un ensemble de mesures prises par Emmanuel Macron depuis son entrée en fonction prend de l’ampleur en France, des voix commencent à se faire entendre demandant la destitution pur et simple du Président actuel de la République Française. Parmi celles-ci, je vous en présente deux qui résument bien l’ensemble des griefs que les Français peuvent ressentir envers leur Président. Serge Petitdemange est un ancien militaire qui a fondé en 2005 un mouvement patriotique qui sera renommé en 2016 Renaissance de la République Française. Il milite activement pour que la République Française retrouve ses fondements et ses bases qu’il ne reconnaît plus dans le type de gouvernance qui s’exerce aujourd’hui dans les institutions françaises. Il a publié plusieurs vidéos sur Youtube où il présente ses thèses et ses propositions. Elles sont suffisamment intéressantes et pertinentes pour que nous prenions le temps de les regarder. Serge Petitdemange fait appel à divers points de droit et à des articles de la Constitution et de règlements afin d’étayer l’appel qu’il lance pour la destitution de Macron. Pour résumer, il prétend que la France n’aurait plus de Constitution depuis le 1er janvier 2017, en raison de l’effacement de la séparation des pouvoirs qui aurait été effectué par Manuel Valls le 5 décembre 2016 par le décret 2016-1675. Et comme la France n’a plus de Constitution depuis cette date selon lui, ni Macron ni aucun des députés ou des sénateurs élus en 2017 n’exercent leurs fonctions de façon légitime. Seul le Président du Sénat peut revendiquer ce statut. C’est pourquoi il demande à l’Armée française et/ou aux forces de l’ordre de procéder à l’arrestation immédiate du Président Macron, puisque les députés de l’Assemblée Nationale n’ont pas la légitimité de le destituer.

L’autre exemple est une proposition qui est faite le parti politique de l’Union Populaire Républicaine, présidée par François Asselineau, pour que chaque citoyen français fasse parvenir une lettre à son député et/ou à son sénateur demandant la destitution d’Emmanuel Macron. La démarche de l’UPR ne remet pas en question la légitimité des députés et sénateurs, puisqu’elle leur demande à eux de procéder à la destitution du Président. La proposition de lettre de l’UPR est articulé en 10 points qui font état des différents griefs et violations de leurs droits et du droit en général que les Français ont pu constater depuis l’entrée en fonction d’Emmanuel Macron.

Les Français en ont ras-le-bol. Que ce soit par le Parlement, la Police ou l’Armée, ou par les manifestations populaires comme celles des Gilets Jaunes, les dérives actuelles doivent cesser pour que la France redevienne la France. Il est du devoir de chaque Français de se tenir debout pour sauver son pays, la France. Je vous laisse sur deux vidéos de Serge Petitdemange de la Renaissance de la République Française, où il présente l’ensemble de ses thèses, et sur la proposition de lettre de l’UPR à adresser aux députés et sénateurs.

Personne ne réduira la France en esclavage, puisque la France est royale!

Conseil aux « Gilets jaunes » : LETTRE-TYPE À ADRESSER À VOTRE DÉPUTÉ (et AUX SÉNATEURS DE VOTRE DÉPARTEMENT) pour réclamer la destitution de Macron par mise en œuvre de l’article 68 de la Constitution.

Reportage sur le problème du communautarisme dans l’Armée française

Cette vidéo est un extrait semble-t-il du journal télévisé de TV Libertés du 9 mars 2016. Il met en lumière un problème évident dans l’Armée française, à savoir le développement du communautarisme. Les Français de souche se retrouvent souvent isolés sur le plan individuel ou sans pouvoir dans l’Armée alors que les membres des différentes communautés représentées agissent plutôt en groupe de façon à influencer les décisions et les opérations.

Conférence de presse de Marine Le Pen sur la Défense nationale

Cette adresse à l’Armée française est très importante pour l’avenir de la nation française. L’expression de la souveraineté d’un pays passe par sa défense militaire, évidemment. Je joins également un communiqué de presse de l’Union Populaire Républicaine sur une proposition de destitution du Président François Hollande. Il s’agit d’un bref dossier présentant les principaux points sur lesquels le Président et son gouvernement semblent avoir violé la constitution du pays récemment. Un dossier plus volumineux pourrait être constitué faisant la liste complète de toutes les violations à la constitution qui ont été faites depuis la création de l’Union Européenne. Ce communiqué de presse en donne un avant-goût.

L’UPR demande au parlement d’engager la procédure de destitution de François Hollande

Interview du Général Pinard-Legry sur l’état de l’Armée française

Cette excellente entrevue permet de mettre en lumière des faits absolument terrifiants sur l’état de l’Armée française. Entre autres, selon le Général Pinard-Legry, il y aurait en France quelques 70 000 individus se trouvant dans la mouvance djihadiste. Si on prend en considération les quelques 80 000 soldats sous contrats, selon les chiffres donnés par le général, on réalise que l’armée aurait beaucoup de peine à empêcher une rébellion islamiste de prendre le contrôle de la France avec les effectifs actuels. Ce problème est accentué par le fait que les politiciens français n’ont cessé au cours des années de sabrer dans le budget de la défense, tant au niveau des hommes que du matériel, ce qui fait qu’il manque bien sûr de soldats mais que ceux-ci doivent travailler avec du matériel qui a atteint sa durée de vie. Il est plus qu’urgent que le gouvernement en place présentement à l’Élysée soit renversé ou changé. Que ce soit par des moyens constitutionnels, légaux, politiques ou par un coup de force, on doit débarquer au plus vite cette clique de politiciens professionnels qui n’ont cessé de mettre la sécurité et la vie des Français en danger depuis au moins trois décennies, en organisant la vassalité de la France face aux États-Unis et aux marchés financiers, et en laissant se mettre en place une immigration-invasion qui à terme ne peut signifier que la mort du continent européen. Il ne sert à rien de demander à François Hollande de démissionner. Il ne le fera pas car seuls les grands hommes sont capables d’un geste aussi honorable. Le temps des paroles est révolu. Voici maintenant venu le temps d’agir pour défendre et sauver la France avant que celle-ci ne devienne une nouvelle province de l’Algérie.

Civilisation et tradition: Les grandes découvertes archéologiques de l’Égypte ancienne