Diana Lenska présente le scénario de la pandémie de SPARS 2025-2028 du Johns Hopkins Center for Health Security

Le Center for Health Security de la Johns Hopkins University a produit un scénario «fictif» de l’irruption d’une nouvelle maladie contagieuse en octobre 2017. Des exercices théoriques de simulation, Clade X en mai 2018 et Event 201 en octobre 2019 ont fait suite à ce scénario. Comme on l’a compris maintenant, la «pandémie» de Coronavirus de 2020 semble être une application concrète de ce scénario. Cette nouvelle maladie donc, appelé le SPARS dans le document, fait son apparition en 2025 pour durer jusqu’en 2028. Un vaccin est développé pour y remédier portant le nom de Corovax. Ici, avec le document PDF de ce scénario dont je fournis le lien, on détient une preuve concrète que la «pandémie» est totalement concoctée ex nihilo, mise en marché. Il n’y a pas de Coronavirus, point. Les prophètes du virus ont réussi à faire croire à son existence en utilisant des techniques de communication et de propagande qui sont exprimées sans gêne dans le document, ce qui ne les empêcheront pas d’essayer d’imposer un vaccin aux populations avec lequel ils pourront faire beacoup d’argent et nous réduire à l’esclavage.

Le titre du document est A Futuristic Scenario for Public Health Risk Communicators. Donc, comme le titre l’indique, ce scénario a été écrit non pas pour aider les gouvernements et les services médicaux à mieux soigner les malades lors d’un vraie épidémie mais plutôt pour permettre aux responsables publics de mieux enfumer leur population avec de la rhétorique. En d’autres termes, c’est un manuel de communication pour permettre aux élus et aux responsables publics de péter de la broue et masquer leur incompétence ou leur improvisation en gestion de crise. Je dois vous avouer que je me suis bien bidonné en lisant ce scénario. On sait que les gouvernements ont engagé des firmes de communication pour gérer la crise de la Covid-19. Il est plus qu’évident que ces firmes se sont inspirées largement de ce qui est présenté dans ce document. C’est tellement flagrant que j’ai rigolé à plusieurs reprises. Certaines lignes sont presque des citations verbatim de paroles que nos leaders publics ont prononcées depuis le début de cette «pandémie». Disons que de payer plusieurs centaines de milliers, voire des millions de dollars une firme de communication pour la voir simplement copier-coller un document PDF, vous avourez avec moi que c’est un peu cher payer. Diana Lenska en présente ici, dans cette vidéo, les grandes lignes. En faisant des recherches, elles a trouvé qu’une compagnie de biotechnologie portant le nom de Corovax a été enregistré en Angleterre le 12 mars 2020, donc la veille du confinement… Quelle preuve voulez-vous de plus que l’on se fait manipuler?Je fournis donc le lien du document PDF, ainsi qu’une version plus universitaire du même scénario publié en 2020. Bonne écoute et bonne lecture. Réveillez-vous!

The SPARS Pandemic 2025-2028: A F u t u r i s t i c S c e n a r i o f o r P u b l i c H e a l t h R i s k C o m m u n i c a t o r s

The SPARS Pandemic 2025–2028: A Futuristic Scenario to Facilitate Medical Countermeasure Communication

Le document ‘A World At Risk’ annonçait en septembre 2019 la tenue de deux exercices de simulation de pandémie pour septembre 2020…

Ce document publié par le Global Preparedness Monitoring Board, en étroite collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé, la Banque Mondiale et plusieurs autres organismes affiliés, présente l’état de la situation en ce qui a trait au niveau de préparation des pays autour du globe face à l’éclosion d’urgences médicales. Il développe aussi un ensemble de stratégies et de moyens par lesquels les pays peuvent se préparer et s’outiller efficacement pour faire face à des catastrophes de ce genre. Ce serait trop long de passer le document point par point. Je veux simplement attirer votre attention sur ce qui se trouve à la page 10 en ce concerne le rôle des Nations Unies. Dans la section intitulée «Indicateurs de progrès pour septembre 2020», on retrouve, au deuxième point, que «les Nations Unies (incluant l’OMS) conduisent deux exercices d’entraînement et de simulation à grand déploiement, dont un concernant la propagation délibérée d’un pathogène respiratoire mortel». En d’autres termes, pour ceux qui n’auraient pas encore compris, ce que nous avons assisté depuis le mois de mars 2020 avec la Covid-19 n’était probablement qu’un exercice, puisque le tout était annoncé depuis longtemps déjà. C’est une preuve de plus qui s’ajoute aux nombreuses autres que les patriotes ont accumulées depuis des mois pour démontrer la fraude complète et totale de cette «pandémie». Parmi ces autres preuves, on peut citer par exemple le scénario Lock Step présenté dans un document publié par la Fondation Rockefeller, les exercices Clade X de simulation d’éclosions de pandémies conduites par le Johns Hopkins Center for Health Security ou encore le célèbre Event 201. Et finalement, cerise sur le gâteau, on a découvert dernièrement que les kits de dépistage de la Covid-19 étaient en vente sur les marchés internationaux depuis au moins 2017. Nous avons fait cette trouvaille grâce à un site web tenu par la Banque Mondiale. Vous trouverez tous les détais en consultant cet article précédent. Réveillons-nous peuples du monde!

A World At Risk: Annual report on global preparedness for health emergencies