Diana Lenska présente le scénario de la pandémie de SPARS 2025-2028 du Johns Hopkins Center for Health Security

Le Center for Health Security de la Johns Hopkins University a produit un scénario «fictif» de l’irruption d’une nouvelle maladie contagieuse en octobre 2017. Des exercices théoriques de simulation, Clade X en mai 2018 et Event 201 en octobre 2019 ont fait suite à ce scénario. Comme on l’a compris maintenant, la «pandémie» de Coronavirus de 2020 semble être une application concrète de ce scénario. Cette nouvelle maladie donc, appelé le SPARS dans le document, fait son apparition en 2025 pour durer jusqu’en 2028. Un vaccin est développé pour y remédier portant le nom de Corovax. Ici, avec le document PDF de ce scénario dont je fournis le lien, on détient une preuve concrète que la «pandémie» est totalement concoctée ex nihilo, mise en marché. Il n’y a pas de Coronavirus, point. Les prophètes du virus ont réussi à faire croire à son existence en utilisant des techniques de communication et de propagande qui sont exprimées sans gêne dans le document, ce qui ne les empêcheront pas d’essayer d’imposer un vaccin aux populations avec lequel ils pourront faire beacoup d’argent et nous réduire à l’esclavage.

Le titre du document est A Futuristic Scenario for Public Health Risk Communicators. Donc, comme le titre l’indique, ce scénario a été écrit non pas pour aider les gouvernements et les services médicaux à mieux soigner les malades lors d’un vraie épidémie mais plutôt pour permettre aux responsables publics de mieux enfumer leur population avec de la rhétorique. En d’autres termes, c’est un manuel de communication pour permettre aux élus et aux responsables publics de péter de la broue et masquer leur incompétence ou leur improvisation en gestion de crise. Je dois vous avouer que je me suis bien bidonné en lisant ce scénario. On sait que les gouvernements ont engagé des firmes de communication pour gérer la crise de la Covid-19. Il est plus qu’évident que ces firmes se sont inspirées largement de ce qui est présenté dans ce document. C’est tellement flagrant que j’ai rigolé à plusieurs reprises. Certaines lignes sont presque des citations verbatim de paroles que nos leaders publics ont prononcées depuis le début de cette «pandémie». Disons que de payer plusieurs centaines de milliers, voire des millions de dollars une firme de communication pour la voir simplement copier-coller un document PDF, vous avourez avec moi que c’est un peu cher payer. Diana Lenska en présente ici, dans cette vidéo, les grandes lignes. En faisant des recherches, elles a trouvé qu’une compagnie de biotechnologie portant le nom de Corovax a été enregistré en Angleterre le 12 mars 2020, donc la veille du confinement… Quelle preuve voulez-vous de plus que l’on se fait manipuler?Je fournis donc le lien du document PDF, ainsi qu’une version plus universitaire du même scénario publié en 2020. Bonne écoute et bonne lecture. Réveillez-vous!

The SPARS Pandemic 2025-2028: A F u t u r i s t i c S c e n a r i o f o r P u b l i c H e a l t h R i s k C o m m u n i c a t o r s

The SPARS Pandemic 2025–2028: A Futuristic Scenario to Facilitate Medical Countermeasure Communication

André Pitre sur le dossier de l’influence de Huawei au Québec et au Canada

André Pitre continue de parler de ce dossier, comme il l’a fait lors de l’émission précédente.

André Pitre: Les gouvernements déclarent la guerre au peuple…

Parmi les sujets abordés dans cette importante émission, André Pitre s’arrête premièrement sur le dossier de la vaccination au Québec. Il a découvert que plusieurs compagnies québécoises et canadiennes sont des partenaires de l’organisme Médecins du monde qui fait la promotion de la vaccination. André Pitre fait remarquer que l’on retrouve des compagnies de télécommunications dans les partenaires et qu’elles possèdent de nombreux médias. C’est vrai mais elles possèdent également des réseaux de téléphonie cellulaire. Comme beaucoup d’activistes politiques et en santé s’inquiètent des effets sur la santé des réseaux de téléphonie cellulaire 5G, l’anecdote est importante. En effet, les compagnies de téléphonie cellulaire ont tout intérêt à ce qu’on ne parle pas trop des effets nocifs sur la santé des ondes électromagnétique en général et plus particulièrement du réseau 5G. Rien ne prouve que la pandémie de covid-19 est causé par un virus. La cause pourrait très bien se trouver dans le déploiement du 5G, ou dans la présence du glyphosate dans l’alimentation, ou encore dans une autre cause. L’idée selon laquelle un vaccin est nécessaire maintient à l’esprit des gens que la covid-19 est une maladie contagieuse et qu’elle n’est pas causée par la présence d’un agent toxique comme les ondes électromagnétiques par exemple.

Un peu plus loin dans l’émission, après parlé des droits et libertés et du Projet de loi 18, André Pitre fait remarquer que de l’équipement de protection a été envoyé en Chine en provenance du Canada pour être rapatrié un mois plus tard. Or, c’est la compagnie Huawei qui a été l’organisme qui s’est occupé de nous envoyer ces équipements au Québec. Huawei est LA compagnie de télécommunications en Chine. Encore là, c’est la même logique que nous retrouvons. Le déploiement du 5G en Chine est suspecté par plusieurs d’avoir causé les problèmes de santé que nous avons vu à Wuhan. C’est donc dans l’intérêt des élites chinoises que l’idée selon laquelle la covid-19 est une maladie contagieuse soit acceptée comme un fait et persiste dans l’opinion publique. La dernière chose qu’ils désirent est que la population commence à suspecter que l’éclosion de la covid-19 à été causée par le déploiement du 5G à Wuhan et que tout le cirque médical et sanitaire qu’ils ont déployé n’était en fait que du théâtre, de la propagande savamment orchestrée. La Chine, par cette propagande, par ce truc de magiciens, par ce jeu de miroirs et de fumée, a réussi à duper la planète et à réduire le monde à l’esclavage complet, et ce avec notre complicité. Il est temps que cela cesse.

Entrevue avec le docteur Paul Héroux à propos du déploiement de la 5G, sur Ouvrir Les Yeux

Philippe Plamondon et Sébastien de Crèvecoeur présentent une critique de l’émission Pigments forts de Qub Radio

Les deux animateurs de l’émission Culture et Société de la webtélé patriote Nomos-TV présentent ici une critique de l’émission Pigments forts diffusée sur Qub Radio et animée par Dalida Awada et Vanessa Destiné. Les animateurs font exactement le même constat que j’ai fait lorsque j’ai écouté une des émissions de Pigments forts pour la première fois. Je vous laisse donc visionner cette vidéo pour en savoir plus.

Interview with Declan Ganley about 5G communications on Secure Freedom Radio

In this interview with Declan Ganley, the question of the detrimental health effects caused by radio-frequencies and electromagnetic radiation is not covered. However, it is a good summary of the current situation regarding the business, communications and technology implications of 5G.

Interview with Steven Mosher about Communist China and 5G on Infowars

The interview starts around 27 minutes in the show hosted by Alex Jones, up to around 1h 04 minutes. What Steven Mosher describes here from his own experience in Communist China is absolutely disgusting and terrifying at times. To set the stage for this great interview, Alex Jones presents a lot of very relevant information prior to the interview itself, so it is a good idea to watch the whole thing from the start.

Alex Jones: President Trump is considering banning the purchase of Huawei and ZTE equipment

For more information on the subject, check this previous article where you can find an interview with Declan Ganley on Secure Freedom Radio:

Interview with Declan Ganley about the 5G wireless system, on SFR