David Icke fait le bilan de l’opération de la covid-19, suivi d’une analyse de l’arnaque des changements climatiques

David Icke a bien raison. Nous ne devons jamais oublier les crimes qui ont été commis durant la phase ‘covid’ de la Grande Réinitialisation. Ceux qui les ont perpétrés devront faire face à la justice, un jour ou l’autre. La deuxième vidéo présente comment l’inflation provoquée par la montée du prix du pétrole s’inscrit parfaitement dans le plan de match de l’arnaque des changements climatiques.

Réinformation du 1er au 5 novembre 2021, sur Lux Média

RÉINFORMATION 01/11/2021 – LET’S GO BRANDON!

RÉINFORMATION 02/11/2021 – VACCINATION DES ENFANTS: ON VOUS AURA AVERTIS

RÉINFORMATION 02/11/2021 – LES « DIRIGEANTS » RIENT DE NOUS – PEUT-ON LES BLÂMER?

RÉINFORMATION 04/11-2021 – TRANSFERT DE CRISE: DU COVID AU C02

RÉINFORMATION 05/11/2021 – GOUVERNEMENTS ET MÉDIAS – DES VENDEURS DE VACCINS

David Icke nous entretient sur ce qui nous attend dans les prochains mois

David Icke utilise les expressions ‘Big Squeeze’ et ‘Big Switch’, pour désigner respectivement les pénuries planifiées de nourriture et d’énergie afin de mettre à genoux les populations, ainsi que le transfert total des moyens de production et de transport vers l’électricité, rendant tous les citoyens complètement dépendants de l’état et des corporations.

David Icke analyse les liens entre l’attaque du 11 septembre 2001 et la mise en place de la tyrannie covidique

Excellente analyse de David Icke sur les liens existants entre la tragédie du 11 septembre 2001 et l’arnaque de l’opération de la covid-19. En effet, l’attaque du 11 septembre 2001 a été réalisée dans le but de préparer le terrain pour la mise en place de la tyrannie covidique. En se servant du prétexte des événements du 11 septembre, les autorités ont commencé à s’attaquer aux droits individuels et aux libertés civiles, dans le but de «protéger» la population. La tyrannie covidique continue tout simplement ce qui a été commencé le 11 septembre 2001 mais de façon beaucoup plus intense et étendue. À VOIR.

Les deux derniers No-Go Zone de Red Ice TV

Dans la première émission, Henrik Palmgren fait l’analyse d’un document du CDC faisant la promotion de camps d’internement pour les personnes à risque de développer la covid-19. Je joins le lien du document en question.

Interim Operational Considerations for Implementing the Shielding Approach to Prevent COVID-19 Infections in Humanitarian Settings

Le film Endgame d’Alex Jones

Ne manquez surtout pas la deuxième partie de ce film où l’agenda des mondialistes était exposé avec beaucoup de justesse par Alex Jones, et ce dès 2007.

Alex Jones présente l’ordonnance du Départment de l’Énergie américain pour réagir à l’urgence climatique au Texas

Alex Jones continue sa couverture de la panne du réseau électrique au Texas, suite au refroissement spectaculaire de ces derniers jours. Il nous apprend que le Département de l’Énergie a, dans son ordonnance du 14 février, inclu des dispositions interdisant que les ressources locales en énergie soient utilisées avant toutes autres ressources externes disponibles, que les ressources utilisées produisent le plus bas niveau possible d’émissions de carbone et que la production d’énergie totale soit limitée en fonction des exigences des lois environnementales en vigueur. Les dispositions de l’ordonnance semblent avoir été rédigées en vue d’être conformes avec l’ordre exécutif de Joe Biden visant à combattre les changements climatiques. Alors que l’ordonnance du Département de l’Énergie est écrite dans un langage juridique, souvent hermétique et technique, l’ordre exécutif de Biden est écrit dans un langage politique avec des termes vagues et généraux, ce qui rend leur interprétation respective difficile en termes concrets. Néanmoins, en prenant connaissance de ces informations, on est amené à se poser la question suivante: Le Département de l’Énergie a-t-il interdit au Texas de prendre tous les moyens possibles et nécessaires pour parer à la situation d’urgence climatique? Cela semble être le cas, puisque l’ordre exécutif de Joe Biden pour contrer les changements climatiques commandait ce genre de politiques. Le Texas a donc été contraint de faire face à ce refroidissement spectaculaire en état incapable de tirer profit de sources d’énergie dites fossiles (charbon, gaz naturel, mazout, etc), car elles émettent du carbone, et ne pouvait pas compter ni sur l’éolien ni sur le solaire parce qu’ils ne fonctionnaient plus en raison du gel. Le Texas devait donc importer de l’électricité des états voisins.

Et ce n’est pas tout. Plusieurs citoyens ont rapporté des cas d’abus flagrants de leur fournisseur d’électricité depuis l’effondrement du réseau. Ils se sont vus facturer des sommes astronomiques, à coups de milliers de dollars. Il y a eu aussi quelques décès et divers incidents conme des incendies, etc. De façon plus générale, la panne du réseau électrique du Texas pose des questions au niveau de la cybersécurité et de la sécurité nationale en général. En Amérique du Nord, on se rappelera des pannes majeures qui ont fait l’histoire comme celles du 9 novembre 1965, des 13-14 juillet 1977 et du 14 août 2003.  Mais la plus célèbre et la plus catastrophique demeure la Tempête de verglas de 1998 qui a affecté le nord-est du continent, mais surtout le Québec. Toutes ces pannes se sont produites dans le même secteur géographique. Le cas du Texas est special puisque normalement les températures y sont assez élevées et qu’il n’y a pas de neige.

Je terminerai en mentionnant que voilà quelques années, la Russie et l’Ukraine se livraient une guerre plus ou moins ouverte, en utilisant parfois les coupures de gaz naturel ou d’électricité comme levier pour faire pression sur le camp opposé. On sait comment cela s’est terminé. Une guerre militaire a fini par se mettre en action sur le sol de l’Ukraine où des rebelles appuyés par la Russie combattaient les forces ukrainiennes appuyées par Washington. Question: Un pays, un groupe ou une entité internationale essaie-t-il de faire pression sur le Texas, ou sur les États-Unis, pour qu’il adopte certaines politiques environnementales, énergétiques, politiques et économiques? On se le demande. Une chose est certaine, c’est que c’est l’habilité à faire face à cette panne électrique au Texas qui va donner le ton pour l’avenir en ce qui concerne l’Amérique. L’électricité est devenue essentielle à nos vies puisqu’elle alimente tout l’électronique que nous utilisons. L’ordre exécutif de Joe Biden est de bien mauvais augure en de domaine, puisqu’il va nous rendre incapables de bien nous défendre contre des cyberattaques sur nos réseaux électriques et d’informations. J’espère sincèrement me tromper mais disons si nous ne changeons pas de mentalité en ce qui concerne la sécurité du réseau électrique, nos chances de survie à moyen terme sont assez minces.

Ken Pereira présente le réseau d’affaires et d’influence de la famille Desmarais

Conférence de presse de Maxime Bernier du 8 octobre 2019

Cette conférence de presse s’est tenue le lendemain du débat en anglais sur CBC. Je vous la présente ici pour signifier et réitérer mon appui à Maxime Bernier et au Parti Populaire du Canada lors des élections fédérales qui auront lieu le 21 octobre prochain. Je tiens à dire certaines choses ici. Tout d’abord, les sondages ne placent pas le Parti Populaire bien bien haut dans les intentions de vote des Canadiens. Ainsi, il est possible que les résultats électoraux du PPC soient plutôt modestes et ne répondent pas aux attentes des candidats et des militants du parti. Mais qu’à cela ne tienne. Bâtir un parti politique est long et ardu. Souvent, cela prend plusieurs années, voire plusieurs décennies avant que les résultats deviennent suffisamment substantiels pour permettre de prendre le pouvoir. Je suis convaincu que d’ici une vingtaine d’années, peut-être avant, le Parti Populaire du Canada sera une force politique majeure au Canada. D’ici là, Monsieur Bernier, les candidats et les militants devront être patients. L’aventure du Parti Populaire ne fait que commencer. Cette aventure mènera éventuellement à l’abolition du socialisme au Canada. La route sera difficile et parsemée d’embûches. Je m’attends donc à ce tous les membres du PPC, des bénévoles jusqu’au chef lui-même, peu importe les résultats des urnes, se retroussent les manches le 22 octobre au matin pour continuer à défendre les droits des Canadiens. Il reste tant de choses à accomplir et l’avenir s’ouvre devant nous. Bonne Fête de l’Action de grâces à tous!