Conférence du National Policy Institute de 2016

Cette conférence intitulée « Become Who We Are » a été organisée par le National Policy Institute et a réuni plusieurs des plus éminents penseurs du mouvement politique Alt-Right. Le mouvement Alt-Right prône notamment l’arrêt de toute immigration, la fin de la mondialisation et développe une pensée politique où la race, l’identité et la nation tiennent une place importante. Il combat le multiculturalisme, le progressisme et l’influence de culture non-européennes comme les cultures juive et musulmane. Kevin McDonald, Jared Taylor et Richard Spencer y ont participé, pour ne nommer que quelques-uns. Elle a eu lieu le samedi 19 novembre et a été diffusée sur internet par le média alt-right Red Ice TV. Une conférence de presse y a été tenue, que l’on peut voir vers le milieu de la première partie. Notamment, la question de la liberté d’expression a été abordée lors de la conférence, puisque plusieurs porte-paroles du mouvement Alt-Right ont fait l’objet récemment de censure de la part de Twitter. Pour ma part, je ferais remarquer aux membres de ce mouvement que c’est une perte de temps d’utiliser ces plateformes dites des « médias sociaux ». En effet, elles sont contrôlées essentiellement par les mêmes forces qui contrôlent déjà la télévision, les journaux et la radio. Les patriotes et nationalistes de tous pays, qu’ils se disent Alt-Right ou non, doivent créer leurs propres médias et leurs propres plateformes au lieu de perdre leur temps sur Twitter et Facebook. En gros, je dirais que cette conférence a été très relevée et qu’elle incarne l’avenir. Le mouvement Alt-Right est à l’avant-garde de la pensée politique. Nous avons la chance de voir l’histoire s’écrire sous nos yeux. Profitons-en!

Quelques épisodes de FTR sur le dossier du fascisme technocratique

Ces quatre épisodes de l’émission For The Record de l’animateur radio Dave Emory présentent le problème de ce qu’il appelle le « fascisme technocratique ». Par le biais de médias qui ont l’air tout à fait « démocratiques » comme les médias sociaux, notamment Facebook, l’oligarchie mondialiste formée par la haute finance, les entreprises technologiques, les grandes fortunes, etc, augmente son niveau de contrôle sur les masses endormies, sans que cela paraisse. À l’aide de plusieurs exemples, Emory montre comment les transformations sociales amenées par les nouvelles technologies nous mèneront inévitablement vers un monde cauchemardesque.

FTR #867 Because They Can, Part 3: Fireside Rant about Technocratic Fascism as “Cyber-Crowleyism”

FTR #866 Because They Can, Part 2: More about Technocratic Fascism

FTR #859 Because They Can: Update on Technocratic Fascism

FTR #851 Technocratic Fascism and Post-Reaganoid Political Dementia: Update on the Adventures of Eddie the Friendly Spook