Bulletin de réinformation de Lux Média du 18 juin: Conférence de presse de Derek Sloan sur la covid-19

RÉINFORMATION 18 JUIN 2021 – DEREK SLOAN LANCE L’ALERTE – NOUS SOMMES LA RISÉE DE LA PLANÈTE

Project Veritas reçoit deux lanceurs d’alertes de Facebook

Ces deux entrevues avec des lanceurs d’alertes mettent en perspective les manigances de Facebook pour rendre invisible ou supprimer à toute fin pratique le contenu critiquant la vaccination pour la covid-19. Le terme de «shadowban» vient tout de suite en tête. Aussitôt qu’un contenu n’est pas absolument enthousiaste à propos de la vaccination pour la covid-19, Facebook utilise différente méthodes pour le marginaliser de façon à le rendre invisible, difficile à trouver, relégué en bas de page, etc. Cela va jusqu’à la suppression complète parfois.

David Icke fait le point sur les efforts du mouvement de contestation des mesures sanitaires

Deux enseignants dans des écoles du Québec parlent du règne de terreur depuis la mise en place de l’état d’urgence

Leurs voix ont été modifiées et leurs images censurées afin de préserver leur anonymat.

André Pitre analyse la banqueroute intellectuelle de Richard Martineau

Le chroniqueur Richard Martineau ne prend pas de la valeur avec l’âge, bien au contraire. Ses chroniques sont de plus en plus vulgaires, de mauvais goût et intectuellement nulles. André Pitre présente une de celles-ci où Richard Martineau affirme que, en parlant des gens qui sont critiques envers les vaccins pour la covid-19, « vos droits, je me les mets dans le schtroumpf ». On est loin de Molière, c’est le moins que l’on puisse dire. Le plus triste là-dedans, c’est que son opinion et ses sentiments envers l’homme de la rue reflètent probablement ce que certains pensent dans la haute direction de Québécor et des autres grands médias canadiens. Ils se foutent totalement de la population. Ils ne sont intéressés qu’à servir leurs intérêts, point à la ligne. Martineau ne sera pas congédié pour ses propos. Au contraire, il sera probablement récompensé pour ses bons services. On est rendu là. Le journalisme est mort et enterré. Ce qu’il y a de bon avec ce triste épisode cependant, c’est que, finalement, les masques sont tombés. La pandémie a révélé de façon flagrante qui était authentique et qui jouait la comédie. On peut maintenant se concentrer à construire un monde meilleur avec ceux qui sont, authentiquement, du côté des patriotes et des partisans de la liberté.

DROITS FONDAMENTAUX – MARTINEAU EN REMET UNE COUCHE

André Pitre fait le point sur l’abolition de la primauté parentale au Québec

L’ÉTAT VEUT VOS ENFANTS – ABOLITION DE LA PRIMAUTÉ PARENTALE