Le génocide de l’Holodomor: Notre destin immédiat si l’on ne met pas un terme à l’hystérie du Coronavirus

Regardez bien ces images de Celtic-Films. Elles ont été prises lors du génocide de l’Holodomor en Ukraine. L’Union Soviétique a perpétré ce génocide pour punir les Ukrainiens de leurs désirs d’indépendance. Nous vivons présentement un confinement en raison du virus de la Covid-19. Beaucoup de gens se sont retrouvés sans emploi du jour au lendemain et des milliers d’entreprises qui ont dû fermer leurs portes risquent de ne jamais les rouvrir. Tous ces gens sont donc devenus dépendants du gouvernement pour se nourrir. De plus, on a pu voir dans les dernières semaines le cas de nombreuses usines de viande qui ont dû cesser temporairement leurs opérations en raison d’un grand nombre d’employés qui ont obtenu un résultat positif au test de dépistage de la Covid-19. La viande qui normalement est abattue et préparée ne s’est donc pas retrouvée au supermarché. Toutes ces raisons font en sorte que la chaîne d’approvisionnement en nourriture commence à avoir des ratés. Si le confinement se poursuit, ces ratés risquent de devenir de plus sérieux voire même permanents. Il est évident que le confinement qui nous est imposé va mener à court ou à moyen terme à de la famine. Beaucoup de gens risquent de mourir. Les Ukrainiens affamés que l’on peut voir sur ces images, c’est nous d’ici quelques années si l’on ne défend pas nos droits. On va finir exactement comme eux. Le confinement est une tactique de guerre qui est employée pour détruire l’économie occidentale, empêcher Trump d’être réélu et mettre la main sur les richesses des plus faibles. L’heure est grave. Si l’on ne se réveille pas bientôt, le chaos s’installera pour de bon à la surface du globe et ce sera la fin de la civilisation humaine.

François Asselineau commente le dossier de l’Ukraine

Asselineau rappelle ici certains faits qui doivent être entendus pour bien comprendre la situation politique en Ukraine. Les Occidentaux se font toujours un devoir de mettre l’accent sur ce qu’ils appellent « l’agression » de la Russie sur l’Ukraine par la saisie de la Crimée et par l’entrée ou la formation de troupes russes ou pro-russes dans l’est de l’Ukraine. Or, et ce n’est pas quand même pas un détail, il faut rappeler qu’il y a eu un coup d’état en Ukraine, piloté par Washington, par lequel le président élu démocratiquement, Viktor Ianoukovytch, a été viré, pour être remplacé par Arseni Iatseniouk. Une conversation interceptée entre la sous-secrétaire d’état américaine, Victoria Nuland, et l’ambassadeur américain à Kiev, Geoffrey Pyatt, le démontre très clairement. On peut entendre cette conversation à partir de 4:28 de la présente vidéo. De toute évidence, les Américains se comportent comme s’ils étaient les maîtres du monde, au mépris total des élections, de la démocratie et du droit international. Ianoukovytch avait suspendu un accord de libre-échange avec l’Union Européenne, suite à des négociations commerciales avec la Russie sur le gaz. On connaît tous la suite. Il y a eu alors ce que l’on appelé les événements du Maidan et l’installation d’un gouvernement pro-occidental à Kiev, dans lequel on retrouvera plusieurs représentants de mouvements d’extrême-droite et néo-nazis, tels Svoboda et Pravy Sektor. La Russie a saisie la Crimée et prise d’assaut la partie est de l’Ukraine en réaction à ces événements. Voilà, au-delà de la propagande, ce qui s’est passé réellement en Ukraine. Voilà les raisons profondes de la situation actuelle. Comme on peut le voir, les torts ne sont pas tous du même côté. Je joins deux articles complémentaires sur le dossier.

Épidémie de morts suspectes parmi les opposants au régime pro-UE et pro-OTAN de Kiev imposé par Washington

L’UPR appelle tous les députés à déposer une motion de censure contre le gouvernement français au sujet de son aide à l’Ukraine