Entrevue avec Stephan Lanka sur la validité scientifique de la théorie des germes

Durant cette entrevue, Stephan Lanka parle de ses recherches sur le VIH et sur les virus en général, sur les causes civilisationnelles de la pensée matérialiste, sur le processus de guérison et sur le changement de la définition du concept de virus en virologie, qui a eu lieu durant la période 1952-1954. Kate Sugak, qui s’entretient avec lui, lui pose aussi quelques questions sur la covid-19 et la vaccination.

David E. Martin: Le SARS-CoV-2 est une illusion fabriquée à partir de la compilation de 73 brevets préexistants…

Mis en avant

Cette entrevue avec David E. Martin est absolument exceptionnelle. J’ai fait de mon mieux pour résumer ce sujet difficile tout en essayant de ne pas trop escamoter les détails importants. David E. Martin est le fondateur et PDG de la compagnie M-CAN, oeuvrant dans le secteur de l’analyse financière et de l’innovation. Le champs d’expertise de David E. Martin l’a amené à faire de la vérification dans le domaine des brevets scientifiques, incluant ceux reliés aux virus et aux vaccins, et ce depuis 1998. Lors de cette entrevue accordée à l’équipe de l’avocat allemand Reiner Fuellmich, bien connu pour ses travaux d’investigation sur la gestion de la pandémie de covid-19, David E. Martin fait des révélations absolument incroyables sur les origines troubles pour ne pas dire frauduleuses des publications scientifiques liées au nouveau coronavirus, le SARS-CoV-2. David E. Martin présente beaucoup d’informations pour étayer son propos et fournit les numéros de brevet pour permettre aux chercheurs de faire leurs propres vérifications. Par exemple, d’entrée de jeu, vers 10:00 minutes, il signale que le 19 avril 2002 le brevet US7279327B2 a été enregistré pour un coronavirus (SRAS), bien avant que l’épidémie se déclare en Asie. Il cite aussi le brevet US7220852B1 qui pose également problème parce qu’il reprenait ce qui était déjà disponible dans le domaine public (vers 16:50 minutes). David E. Martin présente également des informations sur la recherche dans le domaine des vaccins et sur certains pathogènes comme l’anthrax. Mais l’information qui est à retenir ici de façon absolument critique est celle-ci: Selon David E. Martin, la séquence génétique présentée par l’article scientifique de référence sur le SARS-CoV-2 (vers 27:00 minutes) ne comporte absolument rien qui n’était pas déjà connu de la communauté scientifique en novembre 2019. Apparemment, cette publication s’appuie simplement sur 73 brevets préexistants qui ont été enregistrés de 2008 à 2017. En d’autres termes, l’équipe scientifique qui a publié l’article de référence sur le SARS-CoV-2 a tout simplement copié/collé les innovations scientifiques présentées dans ces 73 brevets antérieurs à novembre 2019. En termes clairs, cela veut dire que le nouveau coronavirus, le SARS-CoV-2, n’existe pas en fait. C’est une illusion fabriquée, comme l’indique le titre de cette vidéo. On le savait déjà mais disons que maintenant, on en a la preuve légale. Dans une cour de justice, ces informations auront une valeur inestimable. À NE MANQUER SOUS AUCUN PRÉTEXTE. Pour ceux désirant consulter un document écrit présentant ces éléments d’investigation, je vous propose aussi le lien d’un texte de David E. Martin résumant l’ensemble du dossier:

The Fauci/COVID-19 Dossier, par David E. Martin

David Icke passe au crible la théorie selon laquelle le laboratoire BSL-4 de Wuhan est responsable de l’existence du nouveau coronavirus

Mis en avant

David Icke fait l’analyse de la théorie selon laquelle le nouveau coronavirus a son origine depuis le laboratoire BSL-4 de Wuhan en Chine. Il cite les travaux d’éminents spécialistes comme le docteur Thomas Cowan et pour bien rappeler que le supposé nouveau coronavirus n’existe pas en fait. Aucun laboratoire dans le monde n’en possède un échantillon. Les demandes d’accès à l’information présentées à des gouvernements dans le monde par des citoyens ou des institutions se sont toutes avérées infructueuses, puisqu’aucun d’entre eux n’en possède non plus. Icke rappelle certains faits de l’histoire de la virologie démontrant que la méthode utilisée pour «démontrer» l’existence des virus a toujours été peu scientifique, non crédible, pour ne pas dire complètement farfelue en fait. De même, l’hypothèse selon laquelle les «virus» causent des maladies n’a jamais fait l’objet d’une démonstration scientifique formelle. Néanmoins, la science officielle l’utilise comme présupposé pour fonder les domaines de la virologie et de l’épidémiologie. Ça donne froid dans la dos quand on y pense. Imaginez un instant les millions de vie qui ont été brisées et ruinées en raison de cette incompétence et mauvaise foi scientifique. Pour David Icke, il est important que les opposants au mensonge de la covid-19 et du Grand Reset tiennent dur la ligne selon laquelle il n’y a pas de nouveau coronavirus car c’est seulement ainsi que nous en viendrons à bout. À voir absolument. Pour ceux qui voudraient en savoir davantage sur le sujet, je vous propose un article détaillant l’analyse du docteur Andrew Kaufman sur le nouveau coronavirus, ainsi que le livre du docteur Thomas Cowan sur la théorie des germes, The Contagion Myth.

Dr. Andrew Kaufman refutes “isolation” of SARS-Cov-2; he does step-by-step analysis of a typical claim of isolation; there is no proof that the virus exists

The Contagion Myth – Why Viruses (including “Coronavirus”) Are Not the Cause of Disease

Entrevue avec le docteur Stefan Lanka sur la virologie et l’existence des virus

Stefan Lanka est biologiste et virologue. Ses travaux sur les virus l’ont amené à remettre en question les thèses officielles de la virologie et de l’épidémiologie, basées sur la vieille théorie des germes. Parmi ses principaux faits d’armes, le docteur Lanka a réussi à prouver dans une cour de justice en Allemagne que le virus de la rougeole n’a jamais été isolé ni caractérisé. Lors d’une étude de biologie, il réussi à voir et isoler un virus dans une algue marine. L’algue en question était pourtant en parfaite santé. Le docteur Lanka affirme que la virologie a pris un mauvais tournant en 1954 lorsque la conception de ce qu’est un virus et le rôle joué par les bactéries ont changé. À voir absolument.

Joe Imbriano sonne l’alerte sur l’arnaque des prions et la destruction des troupeaux

Durant cette intervention, Joe Imbriano attire notre attention sur la prochaine arnaque qui fera probablement son apparition très bientôt, à savoir les prions. Les prions sont réputés être responsables de la «maladie de la vache folle». Les élites pilotant le Grand Reset utiliseront ce discours narratif pour détruire les troupeaux d’animaux, de façon à briser la chaîne alimentaire. Imbriano conclut son intervention en disant que la réduction de la population planétaire se fera principalement de trois façons: par une attaque électromagnétique, par la vaccination de la population et l’utilisation d’autres produits chimiques et par la famine. Des guerres et des conflits ethniques finiront le travail.

André Pitre présente les dernières nouvelles sur la covid-19

LE PASSEPORT COVID EST À NOS PORTES

Amazing Polly: Dissidents in the era of vaccines

Conférence de Kary Mullis, inventeur du test PCR

Voici un extrait d’une conférence du regretté Kary Mullis, inventeur du test PCR. Très coloré et spontané, Mullis était un véritable homme de science. En effet, il tirait ses conclusions à partir des observations qu’il faisait sur le terrain, au lieu de trafiquer et de frauder les faits et les données pour leur faire confirmer une thèse prédéterminée d’avance, comme le font malheureusement beaucoup de «scientifiques» d’aujourd’hui, si on peut les appeler ainsi. Entre autres choses, il raconte ici comment il a été incapable de trouver un article de référence ou une étude publiée auprès des scientifiques de renom, justifiant que le VIH causait le Sida. Merci, Monsieur Mullis!