David Icke passe au crible la théorie selon laquelle le laboratoire BSL-4 de Wuhan est responsable de l’existence du nouveau coronavirus

Mis en avant

David Icke fait l’analyse de la théorie selon laquelle le nouveau coronavirus a son origine depuis le laboratoire BSL-4 de Wuhan en Chine. Il cite les travaux d’éminents spécialistes comme le docteur Thomas Cowan et pour bien rappeler que le supposé nouveau coronavirus n’existe pas en fait. Aucun laboratoire dans le monde n’en possède un échantillon. Les demandes d’accès à l’information présentées à des gouvernements dans le monde par des citoyens ou des institutions se sont toutes avérées infructueuses, puisqu’aucun d’entre eux n’en possède non plus. Icke rappelle certains faits de l’histoire de la virologie démontrant que la méthode utilisée pour «démontrer» l’existence des virus a toujours été peu scientifique, non crédible, pour ne pas dire complètement farfelue en fait. De même, l’hypothèse selon laquelle les «virus» causent des maladies n’a jamais fait l’objet d’une démonstration scientifique formelle. Néanmoins, la science officielle l’utilise comme présupposé pour fonder les domaines de la virologie et de l’épidémiologie. Ça donne froid dans la dos quand on y pense. Imaginez un instant les millions de vie qui ont été brisées et ruinées en raison de cette incompétence et mauvaise foi scientifique. Pour David Icke, il est important que les opposants au mensonge de la covid-19 et du Grand Reset tiennent dur la ligne selon laquelle il n’y a pas de nouveau coronavirus car c’est seulement ainsi que nous en viendrons à bout. À voir absolument. Pour ceux qui voudraient en savoir davantage sur le sujet, je vous propose un article détaillant l’analyse du docteur Andrew Kaufman sur le nouveau coronavirus, ainsi que le livre du docteur Thomas Cowan sur la théorie des germes, The Contagion Myth.

Dr. Andrew Kaufman refutes “isolation” of SARS-Cov-2; he does step-by-step analysis of a typical claim of isolation; there is no proof that the virus exists

The Contagion Myth – Why Viruses (including “Coronavirus”) Are Not the Cause of Disease

Entrevue avec le docteur Stefan Lanka sur la virologie et l’existence des virus

Stefan Lanka est biologiste et virologue. Ses travaux sur les virus l’ont amené à remettre en question les thèses officielles de la virologie et de l’épidémiologie, basées sur la vieille théorie des germes. Parmi ses principaux faits d’armes, le docteur Lanka a réussi à prouver dans une cour de justice en Allemagne que le virus de la rougeole n’a jamais été isolé ni caractérisé. Lors d’une étude de biologie, il réussi à voir et isoler un virus dans une algue marine. L’algue en question était pourtant en parfaite santé. Le docteur Lanka affirme que la virologie a pris un mauvais tournant en 1954 lorsque la conception de ce qu’est un virus et le rôle joué par les bactéries ont changé. À voir absolument.

Joe Imbriano sonne l’alerte sur l’arnaque des prions et la destruction des troupeaux

Durant cette intervention, Joe Imbriano attire notre attention sur la prochaine arnaque qui fera probablement son apparition très bientôt, à savoir les prions. Les prions sont réputés être responsables de la «maladie de la vache folle». Les élites pilotant le Grand Reset utiliseront ce discours narratif pour détruire les troupeaux d’animaux, de façon à briser la chaîne alimentaire. Imbriano conclut son intervention en disant que la réduction de la population planétaire se fera principalement de trois façons: par une attaque électromagnétique, par la vaccination de la population et l’utilisation d’autres produits chimiques et par la famine. Des guerres et des conflits ethniques finiront le travail.

André Pitre présente les dernières nouvelles sur la covid-19

LE PASSEPORT COVID EST À NOS PORTES

Amazing Polly: Dissidents in the era of vaccines

Conférence de Kary Mullis, inventeur du test PCR

Voici un extrait d’une conférence du regretté Kary Mullis, inventeur du test PCR. Très coloré et spontané, Mullis était un véritable homme de science. En effet, il tirait ses conclusions à partir des observations qu’il faisait sur le terrain, au lieu de trafiquer et de frauder les faits et les données pour leur faire confirmer une thèse prédéterminée d’avance, comme le font malheureusement beaucoup de «scientifiques» d’aujourd’hui, si on peut les appeler ainsi. Entre autres choses, il raconte ici comment il a été incapable de trouver un article de référence ou une étude publiée auprès des scientifiques de renom, justifiant que le VIH causait le Sida. Merci, Monsieur Mullis!

Entrevue avec le docteur Claus Kohnlein, co-auteur de Virus Mania: La pandémie de test PCR…

Kary Mullis raconte comment il a été incapable de trouver une référence bibliographique justifiant que le VIH causait le Sida

Kary Mullis est l’inventeur du test PCR, celui-là même qui est utilisé pour diagnostiquer la Covid-19. Or, il a créé ce test pour prendre un échantillon pour faire de la recherche, pas pour diagnostiquer des maladies. Dans cet extrait d’entrevue, il raconte une anecdote alors qu’il cherchait une référence bibliographique pour justifier que le VIH cause le Sida. Il a cherché en différents endroits et demandé à plusieurs personnes. Une de ces personnes à qui il a posé la question était Luc Montagnier, le virologue bien connu. Montagnier, comme tous les autres, a été incapable de fournir une seule référence pour faire une telle justification. Comme disent les anglo-saxons: «priceless»! À la fin de l’entrevue, un autre extrait suit d’une conférence où le test PCR est abordé. Malheureusement pour nous, Kary Mullis est décédé quelques mois avant que ne débute la pandémie. S’il était toujours parmi nous, il serait en bonne position pour dénoncer l’utilisation frauduleuse qui est faite de son test PCR. Le test PCR n’est pas fait pour diagnostiquer des maladies. Tous les résultats aux test PCR sont donc faux, à 100% et les confinements qui en découlent complètement illégaux. May you rest in peace, my friend.