Entretien de haut niveau entre Stew Peters et David E. Martin sur la fabrication de la pandémie de covid-19

Cet entretien complète à merveille l’information présentée dans une entrevue précédente. Parmi les nombreux points pertinents présentés ici, deux sont particulièrement révélateurs. Premièrement, vers 40:00 minutes, David E. Martin révèle qu’Anthony Fauci aurait fait transférer la technologie de la protéine ‘spike’ de l’Université de la Caroline du Nord à Chapel Hill à la compagnie pharmaceutique Moderna, en novembre 2019, soit bien avant qu’il y ait un seul patient atteint supposément du nouveau coronavirus. Deuxièmement, il fait remarquer aussi que beaucoup de supposés défenseurs de la liberté et de la patrie ne livrent pas le «knock-out blow» lors de leurs échanges et interventions avec les acteurs et créateurs de la fausse pandémie de covid-19. Ils se contentent de tourner autour du pot sans parler de l’essentiel. Il fait référence entre autres (vers 43:00 minutes) à une lettre officielle du NIH-NIAID envoyée à l’Université de la Caroline du Nord à Chapel Hill, prouvant que le NIH finançait bel et bien la recherche de type gain-of-function, et ce malgré les dénégations du docteur Fauci. Il donne l’exemple de Rand Paul, qui a interrogé le docteur Fauci lors d’un comité parlementaire récemment. Rand Paul a sermoné sévèrement le docteur Fauci mais n’a pas fait mention de cette lettre toutefois, alors que cela aurait été l’argument décisif qui aurait tranché l’affaire. À ne pas manquer.

David E. Martin: Le SARS-CoV-2 est une illusion fabriquée à partir de la compilation de 73 brevets préexistants…

Mis en avant

Cette entrevue avec David E. Martin est absolument exceptionnelle. J’ai fait de mon mieux pour résumer ce sujet difficile tout en essayant de ne pas trop escamoter les détails importants. David E. Martin est le fondateur et PDG de la compagnie M-CAN, oeuvrant dans le secteur de l’analyse financière et de l’innovation. Le champs d’expertise de David E. Martin l’a amené à faire de la vérification dans le domaine des brevets scientifiques, incluant ceux reliés aux virus et aux vaccins, et ce depuis 1998. Lors de cette entrevue accordée à l’équipe de l’avocat allemand Reiner Fuellmich, bien connu pour ses travaux d’investigation sur la gestion de la pandémie de covid-19, David E. Martin fait des révélations absolument incroyables sur les origines troubles pour ne pas dire frauduleuses des publications scientifiques liées au nouveau coronavirus, le SARS-CoV-2. David E. Martin présente beaucoup d’informations pour étayer son propos et fournit les numéros de brevet pour permettre aux chercheurs de faire leurs propres vérifications. Par exemple, d’entrée de jeu, vers 10:00 minutes, il signale que le 19 avril 2002 le brevet US7279327B2 a été enregistré pour un coronavirus (SRAS), bien avant que l’épidémie se déclare en Asie. Il cite aussi le brevet US7220852B1 qui pose également problème parce qu’il reprenait ce qui était déjà disponible dans le domaine public (vers 16:50 minutes). David E. Martin présente également des informations sur la recherche dans le domaine des vaccins et sur certains pathogènes comme l’anthrax. Mais l’information qui est à retenir ici de façon absolument critique est celle-ci: Selon David E. Martin, la séquence génétique présentée par l’article scientifique de référence sur le SARS-CoV-2 (vers 27:00 minutes) ne comporte absolument rien qui n’était pas déjà connu de la communauté scientifique en novembre 2019. Apparemment, cette publication s’appuie simplement sur 73 brevets préexistants qui ont été enregistrés de 2008 à 2017. En d’autres termes, l’équipe scientifique qui a publié l’article de référence sur le SARS-CoV-2 a tout simplement copié/collé les innovations scientifiques présentées dans ces 73 brevets antérieurs à novembre 2019. En termes clairs, cela veut dire que le nouveau coronavirus, le SARS-CoV-2, n’existe pas en fait. C’est une illusion fabriquée, comme l’indique le titre de cette vidéo. On le savait déjà mais disons que maintenant, on en a la preuve légale. Dans une cour de justice, ces informations auront une valeur inestimable. À NE MANQUER SOUS AUCUN PRÉTEXTE. Pour ceux désirant consulter un document écrit présentant ces éléments d’investigation, je vous propose aussi le lien d’un texte de David E. Martin résumant l’ensemble du dossier:

The Fauci/COVID-19 Dossier, par David E. Martin

Anthony Fauci déclare qu’à peine 60% du personnel du NIAID ont reçu l’injection génique pour la covid-19…

Eh oui. Les organismes gouvermentaux américains et les corporations poussent les Américains à se faire injecter pour la covid-19, en utilisant parfois des moyens très discutables. Une campagne de propagande sans précédent a lieu aux États-Unis, et dans beaucoup d’autres pays dans le monde, afin de convaincre les gens de se faire vacciner pour la covid-19. Il n’est pas rare que l’intimidation et le chantage soient utilisés, en plus des bonnes vieilles méthodes comme la peur de mourir ou la honte sociale. Or, presque la moitié des employés du National Institutes of Allergy and Infectious Diseases du docteur Fauci n’en veulent même pas. Ça démontre à quel point c’est une injection qui est dangereuse et/ou complètement inutile. Alex Jones commente cette affaire.

André Pitre fait le point sur l’abolition de la primauté parentale au Québec

L’ÉTAT VEUT VOS ENFANTS – ABOLITION DE LA PRIMAUTÉ PARENTALE

Mark Zuckerberg serait-il sceptique par rapport aux vaccins pour la Covid-19?

Durant cette séance interne de questions et réponses dont Project Veritas a obtenu l’enregistrement, Zuckerberg a-t-il bien dit que les vaccins pour la Covid modifiaient l’ADN? Oups…

Voyez comment Bill Gates a réussi à prendre le contrôle de la santé à l’échelle planétaire

Dans cette série de vidéos produits par le Corbett Report, vous verrez comment Bill Gates, à travers sa fondation, a réussi à prendre le contrôle de la santé à l’échelle mondiale. Vous verrez aussi comment, en collaboration avec ses partenaires, il projette d’imposer un vaccin obligatoire aux populations humaines de façon à contrôler non seulement tous les individus mais aussi chacun de leur faits et gestes. Ce vaccin servira principalement d’identité digitale pour le citoyen et c’est cette identité qui déterminera s’il peut travailler et voyager. De concert avec une puce électronique implantée sous la peau, les citoyens pourront payer des marchandises, avoir accès à des services, des immeubles. Ceux dont l’identité digitale sera jugée non valide ou interdite ne pourront littéralement ni rien faire ni rien manger.

Les hommes et les femmes de bonne volonté doivent s’unir partout sur la Terre pour combattre et vaincre ce projet diabolique. Pour ceux qui le désirent, vous pourrez visionner la quatrième vidéo de cette série disponible sur la chaîne Youtube du Corbett Report.