L’Irak aurait eu, finalement, des armes de destruction massive…

Addendum du 24 octobre 2014: Après en avoir appris un peu plus sur le sujet, il appert que la censure a pu provenir de l’Administration américaine et/ou de la presse elle-même. Bref, il est de moins en moins clair qui de l’Armée américaine, de l’Administration ou de la presse, ou d’une combinaison de ces trois institutions, a pu être à la source du problème dont il est question ici. À suivre. 

Le New York Times vient de publier un article dans lequel il affirme selon des sources de l’Armée américaine que près de 5000 pièces d’armes de destruction massive auraient été trouvées par les troupes américaines en Irak, de 2004 à 2011. Un document de l’Armée américaine récemment partiellement déclassifié confirme cette affirmation. On se souvient tous de l’embarras dans lequel s’est trouvé l’Administration Bush lorsque la presse a fait état que nulle arme chimique n’avait été trouvée en Irak. Cela n’est pas vraiment clair mais il appert que l’Armée américaine aurait censuré cette information pour des raisons inconnues, laissant le public américain sous la fausse impression qu’on leur aurait menti pour justifier une guerre en Irak. C’est difficile à imaginer mais enfin. Je vous propose dans l’ordre une entrevue vidéo de Frank Gaffney avec Douglas Feith, des entrevues radio avec Fred Fleitz (au deuxième segment) et Pete Hoekstra (au premier segment) sur le sujet, ainsi que l’article du New York Times et le rapport partiellement déclassifié qu’ils ont également publié.

Fred Fleitz sur Secure Freedom Radio

Pete Hoekstra sur Secure Freedom Radio

The Secret Casualties of Iraq’s Abandoned Chemical Weapons

U.S. Intelligence Documents on Chemical Weapons Found in Iraq

Follow-up on John P. Wheeler III murder case

Here are various sources from which you can continue the study of this case. I have linked two radio shows. First, Michael Savage’s show The Savage Nation, and George Freund’s Conspiracy Cafe to help you get an idea of the different connections, theories and possibilities. Because, at this point, there is not much else that we can do except speculating. Apparently, the FBI is not on the case (!!!), the police corps don’t say much and there seems to be a media blackout about it. So, with all these restrictions, we continue searching in the dark…

The links present a number of connections with one interesting lead:

His involvement as a cybersecurity expert with the Mitre corporation. It is possible that he might have uncovered some unpleasant facts related to the state of our cybersecurity in the western world. The last statements he gave in the months prior to his death point in that direction.

I have put as well some written material from the web. I hope these sources will help you.

Savage_01-07-2011_FULL.mp3

index.php?pid=21515

the-mysterious-death-of-john-wheeler-and-ties-to-mitre

russia-attempts-to-spread-lies-and-propaganda-on-conspiracy-sites

John-Wheeler-s-death-still-a-puzzle-despite-new-pieces-of-information

This article portrays him as somebody deranged, mentally unstable, not uncommon in a cover-up and disinformation operation.

john-wheeler-s-death-his-vietnam-demons.html