Interview with LTG Steven Kwast on China’s strategy and their quest to dominate space, on SFR

Well, that’s another occasion where I feel completely vindicated. This interview with Lieutenant General Steven Kwast sums up a lot of thoughts and worries that I have been ruminating for years about Communist China and totalitarian regimes in general. The assessment of the situation presented here by Lieutenant Kwast is absolutely perfect. Kwast is what I would call an «adult». In an era where the political landscape is overwhelmed by the childishness of media commentators and of politicians, Kwast delivers the reality of the world as it is. He doesn’t try to embellish it or to transform it into something else that fits his desires. During this interview, he speaks about what China is actually doing to become the masters of the world and how they will use space to do just that. They will use the electromagnetic spectrum to deliver energy directly into devices and installations on a dual-use basis, allowing them to turn off power at will on anybody. As a military officer, Kwast thinks that the U.S. doesn’t have a good strategy to win the war for global domination and that the Chinese will win this war if nothing changes. Kwast recalls that all empires crumble the day when they fail to see the winds of change and that they become complacent and arrogant while surfing on their past glory. This is what is happening to the U.S. right now. A lot of people see that around the world and many of the so-called allies of the U.S. have already shifted their allegiance to China while keeping the appearances in public and in diplomatic circles that they still support the United States. And the fact that China is providing cheap 5G is not helping the U.S. to win that war. The country needs a new strategy to defeat its many enemies and face the challenges of this new ear we are entering in.

Gerry and Sylvia Anderson created a marvelous show in the sixties called Captain Scarlet. In this show, the Earth is being attacked by the Mysterons, a race of aliens living on Mars. They possess control over matter and energy. Captain Scarlet belongs to a security force called Spectrum. Their job is defend Earth against the attacks of the Mysterons. That marionette series was absolutely visionary. The future of mankind lies in what is going to happen with the electromagnetic spectrum. We will be liberated or we will be enslaved with it, it depends on us.

This interview is a five-star. You don’t have the right to miss it…unless you would prefer to be ruled by the Middle Kingdom…or by the Mysterons.

Adam Green analyses the legacy of George H.W. Bush on Red Ice TV

Conférence de François Asselineau: L’Union Européenne et la mise en place d’une dictature…

Diviser pour mieux régner…c’est un truc politique vieux comme le monde. C’est ce à quoi s’appliquent les marchés financiers et les États-Unis afin de conquérir les peuples européens sans qu’ils ne s’en aperçoivent. « It’s not fascism when we dot it », rappelle une affiche circulant en Suède que le conférencier nous montre à un moment donné. Il nous rappelle aussi les paroles de François Mitterrand: « La France est en guerre et les Français ne le savent pas ». C’est bien vrai. On est en train de nous conquérir doucement, tranquillement, subtilement par en-dessous. Dans les environ de 1h 17 minutes, Asselineau revient sur le cas documenté de l’agent secret américain Isaac Andrews qui affirmait dans un rapport transmis au gouvernement américain en 1854 avoir utilisé toute une série de moyens pour favoriser soit l’annexion du Canada par les États-Unis soit la signature d’un traité de libre-échange entre les deux pays. Pour avoir plus de détails sur ce genre de stratégie, vous pouvez consulter cet article précédent où Asselineau en parle plus longuement. Les responsables politiques de l’Union Européenne seraient des « despotes éclairés »… C’est du moins ce qu’ils pensent, semble-t-il. Durant cette excellente conférence, François Asselineau passe en revue comment la dictature s’est installée en Europe.

La dernière partie de la présentation se concentre sur les solutions pour sortir de cette crise. Je suis d’accord sur tout sauf sur un point. Asselineau, en tant que chef de l’UPR, ne veut pas discuter de sujets qui divisent, c’est lui-même qui le dit. Il met l’immigration dans ces sujets. Or, l’immigration fait parti des stratégies qui sont mises en oeuvre pour conquérir les peuples européens. L’immigration permet justement de diviser pour mieux régner, puisqu’elle permet l’arrivée de populations hostiles aux nationaux de souche sur le territoire des pays européens. La question de l’immigration est indissociable de celles de l’Euro, des structures politiques européennes, du phénomène des euro-régions, des traités européens qui sont imposés aux peuples, etc. Je dirais que l’immigration est la version sociale et communautaire de ce que l’Euro représente au niveau économique, de ce que les institutions européennes représentent au niveau politique et de ce que les euro-régions représentent au niveau du territoire, pour ne mentionner que quelques exemples. Diviser pour mieux régner, divide and conquer... L’austérité, que je rebaptise volontiers austereich parce que ce terme décrit mieux la réalité se cachant derrière, n’est que la tactique de guerre que les États-Unis emploient avec des états qui sont déjà sous son influence. Cette tactique permet d’affaiblir les économies des pays qui en sont la cible sans que cela paraisse trop. La propagande belliqueuse et les attaques provoquées par des « rebelles », ça, ce sera pour les autres. En fin de compte, j’en viens à poser la question suivante, fondamentale: Peut-on faire confiance à un pays qui a une dette accumulée (en date d’aujoud’hui) de plus de 17 trilliards de dollars?