Alerte Rouge! Le Dr Russell Blaylock: Le masque sanitaire représente un risque sérieux pour la santé…

Mis en avant

Le Dr Russell Blaylock a publié voilà quelques semaines un texte rempli de sagesse sur le masque sanitaire. S’appuyant sur ses connaissances médicales, sur la vraie science médicale, il remet les pendules à l’heure sur ce gadget improvisé par nos pseudo-élites corrompues et incompétentes. Je vous invite à prendre le temps de le lire. En gros, le Dr Blaylock sonne l’alarme sur le masque sanitaire parce qu’il réduit l’apport en oxygène dans le sang, alors qu’il ne protège pas ceux qui sont en bonne santé. Le Dr Blaylock cite 17 études réalisées sur l’utilisation du masque sanitaire. Aucune d’elles n’a réussi à démontrer une quelconque utilité du masque sanitaire pour protéger du virus de l’Influenza. Comme il n’y a pas eu d’études réalisées pour mesurer l’efficacité du masque sanitaire pour protéger de la Covid-19, les responsables en santé publique n’ont pas d’autre choix que de se fier sur celles réalisées pour l’Influenza. Or, ils n’en tiennent pas compte. Ils imposent le masque sanitaire aux populations malgré l’absence de preuve scientifique de son efficacité.

Le symptôme le plus souvent mentionné en relation avec l’utilisation du masque sanitaire sont les maux de têtes. Mais ce n’est rien comparé avec le problème du manque d’oxygénation du sang, ou hypoxie, ou encore de l’accumulation de CO2 dans le sang, ou hypercapnie. Le masque sanitaire empêche l’oxygénation du sang de se faire naturellement et dans la concentration nécessaire permettant à l’organisme de maintenir ses fonctions biologiques bien réglées et équilibrées. Par exemple, le masque N95 réduirait l’oxygénation du sang d’environ 20%(!) Ceux souffrant d’une maladie pulmonaire ou d’un cancer risquent donc de voir leur condition se détériorer. Et pour ce qui concerne spécifiquement la Covid-19, on doit retenir que le manque d’oxygénation du sang (hypoxie) entraîne une baisse d’efficacité des fonctions immunitaires. On rentre ici dans le jargon médical mais, en gros, retenons que l’hypoxie nuit aux cellules dites CD4+lymphocytes-T qui sont actives dans le combat contre les infections virales. Le masque sanitaire met donc ses utilisateurs dans une situation où ils auront plus de chance de contracter la maladie et, si c’est le cas, où ils seront plus malades et plus longtemps.

Le Dr Blaylock mentionne aussi que le masque sanitaire, étant donné qu’il est une barrière physique, bloque le virus lors de l’expiration, ce qui fait en sorte que la personne malade respire de nouveau le virus, ce qui ralentit la guérison, d’une part. D’autre part, le masque sanitaire fait en sorte que le virus peut se concentrer dans les voies nasales, et à partir de là, se rendre jusqu’au cerveau via les nerfs olfactifs. En terminant, le Dr Blaylock affirme qu’il serait mieux pour nos sociétés que l’on développe l’immunité collective pour pouvoir se débarrasser rapidement du virus de la Covid-19 au lieu d’insister sur le port du masque sanitaire.

Vous voyez donc, chers lecteurs, à la lecture de cet article, dans quel bourbier nous sommes tombés. Nos élites politiques et de santé publique nous imposent des mesures sanitaires qui n’ont aucune base scientifique. Leur discours sur la Covid-19 est un bric-à-brac de futilités non-scientifiques. Il est l’expression d’une pensée sectaire et dogmatique, autoritaire et totalitaire. Nos élites ont largué la science au profit de leur idéologie. Ils essaient d’installer leur tyrannie mondialiste en nous écrasant sous le poids d’une terreur médicale injustifiée. La Covid-19 est un pétard mouillé. Refusons ce totalitarisme médical avant qu’il ne soit trop tard.

Blaylock: Face Masks Pose Serious Risks To The Healthy

Bill Gertz’s and Red Ice TV’s reports on the Coronavirus outbreak

Mainstream media is not giving a lot of information about the Coronavirus. Again, we have to rely on the alternative media to get the truth about what is going on. Red Ice TV has covered this subject in two of their shows recently and the Washington Times, with the excellent Bill Gertz, did the same. Among the many hypotheses presented here to explain the outbreak of the coronavirus, one is difficult to cast away. There are a few facilities in China that can handle dangerous viruses. But only one declared site in China can handle deadly viruses and it is the Wuhan Institute of Virology (that studied coronaviruses in the past) located in the very province where the outbreak happened. So evidently, one wonders if the outbreak was intentional or the result of an accident. Bill Gertz spoke to Dany Shoham, a former israeli intelligence officer. He says that the Institute is linked to Beijing’s covert biological weapons program. Read the article below to get all the details. Flashback Friday episode 62 covers the topic starting around 50:00 minutes.

Virus-hit Wuhan has two laboratories linked to Chinese bio-warfare program