La poursuite de la famille Bettez, la montée du totalitarisme et la justice-spectacle

On apprenait le 22 août dernier que la famille Bettez déposait une poursuite de 10 millions de dollars contre la Sûreté du Québec. Pour rappeler brièvement les faits, Jonathan Bettez est un homme d’affaire québécois qui avait été soupçonné en lien avec la disparition de la jeune Cédrika Provencher mais jamais formellement accusé dans ce dossier. En 2016, il avait été arrêté pour possession de pornographie juvénile mais il avait été acquitté lors du procès. La famille Bettez se plaint d’avoir fait l’objet d’une campagne de salissage de la part de la SQ. La Sûreté du Québec aurait essayé de faire croire à la population que Jonathan Bettez était un pédophile et un meurtrier. Suite à cette campagne, les affaires de l’entreprise familiale ont dégringolé et la vie de la famille a tourné au cauchemar.

Le cas de Jonathan Bettez est très intéressant à plusieurs égards car il illustre bien la montée du totalitarisme en Occident. Les développements de l’affaire Jeffrey Epstein ont montré au monde entier la face cachée de la vie de nos élites dirigeantes. Dans ces cercles mondains pour ultra-riches et ultra-puissants, les élites mondialisées vivent dans un univers parallèle où les lois qui affectent le commun des mortels ne s’appliquent pas. Pédophilie, évasion fiscale, trafic de drogues s’y côtoient gaiement et les autorités policières sont souvent impuissantes à faire respecter la loi. Nos bonnes élites vivent «au-dessus» des lois. En réaction, malheureusement, s’est développé au cours des années un mécanisme de compensation pour répondre à l’impossibilité d’amener les riches et les puissants de ce monde face à la justice. En effet, il devient facile pour des organisations policières ou des gouvernements de céder à la tentation de «fabriquer» des criminels ou des terroristes, lorsqu’ils ne peuvent rien faire contre certains individus bien en vue dans la société, au comportement criminel bien connu et documenté, mais qui sont protégés en haut lieu. La famille Bettez évoque certains scénarios qui auraient été mis en place pour piéger Jonathan Bettez dans des aveux ou quelque chose du genre. La journaliste de TVA, dans l’article en référence en haut de page, parle d«Opération Mr Big», désignant un programme bien connu de la GRC où un scénario est mis en place pour piéger quelqu’un. Dans ces scénarios tout y passe, écoute électronique sans mandat, incitation à commettre des actes criminels, etc.

C’est là où on en rendu comme société en Occident. Les forces policières sont tenues en laisse par nos élites corrompues et en sont réduites à fabriquer des criminels à défaut de pouvoir mettre en prison les vrais criminels qui détruisent la société. Dans un tel système il n’y a plus de justice. Les procès deviennent des procès-spectacles destinés à distraire la population pour qu’elle regarde ailleurs, pour ne pas qu’elle voit les vrais crimes commis par les élites intouchables de la société.

Jonathan Bettez n’est pas le premier à subir ce traitement et ne sera pas le dernier, malheureusement. Et ce traitement ressemble étrangement aux techniques qui sont utilisées pour discréditer les patriotes en Occident. En gros, il s’agit de stratégies de neutralisation dans laquelle un individu ciblé est entouré. Son travail, sa famille, son lieu d’habitation, ses loisirs, ses moyens de transport sont infiltrés de façon à le détruire socialement, à détruire son réseau de relations et sa capacité à réussir ses projets et ses initiatives. On assassine l’individu à petit feu, tranquillement, sans que cela paraisse.

La famille Bettez a décidé de déposer une poursuite et je dois avouer que je trouve que c’est une bonne idée. Comme dit le proverbe, quand c’est assez, c’est assez. Beaucoup d’individus ont subi des injustices depuis le début de la mondialisation et il est grand temps que nous contre-attaquions. Ceux qui ont les moyens de poursuivre devant la justice des groupes, des institutions, des gouvernements, des partis politiques, des compagnies, qui ont bafoué leurs droits devraient le faire. Les patriotes doivent s’organiser pour défendre leurs droits. Ce sera intéressant de voir si la famille Bettez pourra obtenir gain de cause dans ce dossier. Cela donnera une idée de la suite des choses.

Ryan Dawson comments on the death of Jeffrey Epstein, on Red Ice TV

Interview with Jayda Fransen on Radio 3Fourteen (Red Ice TV)

Lana Lokteff interviews British political personality Jayda Fransen on her show, Radio 3Fourteen. Fransen was jailed recently for criticizing Islam. I also suggest one of Lana’s videos from last year that was addressing precisely the topic of «Female Thought Criminals».

Deux articles d’Éric Thibault sur le crime organisé au Québec

C’est assez rare que je mets le matériel de TVA Nouvelles en référence mais là, ça vaut vraiment la peine. Éric Thibault vient de pondre deux bons articles sur le crime organisé au Québec et à Montréal. Ils présentent de façon éloquente le problème grandissant de ce que l’on appelle la «paix» entre les organisations criminelles au Québec. Par le passé, les citoyens pouvaient compter sur la rivalité entre les différents groupes criminels pour vivre en sécurité. Comme les gangs se neutralisaient plus ou moins, il y a avait peu d’impact sur le quotidien des gens. Maintenant, ce n’est plus le cas. Étant donné que les groupes criminels collaborent ensemble désormais, il est maintenant devenu pratiquemment impossible de trouver des lieux, à Montréal particulièrement, où des groupes criminels n’opèrent pas. Ce qui veut dire dans les faits que peu importe où l’on se trouve sur le territoire, peu importe dans quelle institution, compagnie, immeuble ou commerce dans lequel on évolue, on est sûr d’avoir affaire d’une manière ou d’une autre avec des opérateurs, des complices, des hommes de main, des employés de ces organisations criminelles. La présence de ces groupes amènent les problème courants que tout le monde connaît: vol, racket, vente de drogue, fraude, intimidation, harcèlement, menaces, etc. Montréal, qui était une ville très agréable dans les années ’90 est maintenant devenue assez désagréable pour ne pas dire dangereuse souvent. Et ce n’est pas un problème qui va pouvoir se régler rapidement. La route sera longue, si on s’en sort.

La paix des gangs à Montréal

35 ans d’histoire de gangs au Québec

Three segments of interviews with Roger Stone on Infowars

The three segments are accompanied with an presentation note by Alex Jones.

SEE ALL ROGER STONE EXCLUSIVE VIDEOS FROM YESTERDAY’S INDICTMENT HERE

Infowars: Trump is preparing to release declassified documents on the Clintons and the Democrats

According to Alex Jones’ sources, President Trump is about to go on the offence against the Clintons and the Democrats. He is preparing the release of declassified documents relative to the Uranium One scandal, to Clinton’s governmental emails that were stored on her private server, to the FISA warrants, etc. Alex Jones sums up what is going on in the first video. The second video features Roger Stone in which the political strategist presents to the viewers what President Trump should do in the coming weeks before the new Democrat House is sworn in.

Project Veritas: Deep State Unmasked series, part 3 and 4

The Democrats’ version of justice: The lynch mob versus the honest man…

A circus was in town in Washington last week. Barnum? Not really. Bozo the Clown? Neither. In fact, it was worse or better depending on the point of view. Brett Kavanaugh’s Confirmation Hearings for the Supreme Court presented to the American people and to the whole planet such a despicable spectacle that no regular circus in the world could have ever come up with that. It was a disgrace, a travesty, a shame and a dishonor. I must tell you that I didn’t believe a single word I heard in this Hearing, except those coming from Judge Kavanaugh himself. The whole thing was made up, it was a show and a completely fake event. The Democrats are trying to swap the current version of the justice system with their own, where the accused is considered guilty regardless of the proof presented and where lynch mobs replace the jury and deliberation. A Confirmation Hearing is not a trial. It is supposed to be an event where the qualities of an individual are tested and evaluated to make a decision on the fitness for a job appointment. Those who were there to put Kavanaugh on trial were at the wrong address.

I think I have a good idea of what is going on. You see, Democrats, in good socialists that they are, can’t win on the debate of ideas. They loose inevitably because they can’t beat us on rational grounds, since their ideas are irrational and impossible to implement in reality. So now their only way to achieve their goals is to use the good old tricks. Intimidation, harassment, violence, smear attacks, framing, etc. In this case here involving Judge Kavanaugh, a few ‘victims’ were found of crimes that he supposedly committed when he was younger. It is interesting to note that the ‘victims’ all chose this particular moment to talk while they kept silence for the last thirty years… I smell a rat. I think the Democrats are simply throwing the most dirt and s*?# at Trump to try to slow down his presidency, jam any progress in any activity whatsoever of the Administration in an effort eventually to impeach him. Democrats are trying to find ‘victims’ for crimes supposedly committed by employees, partisans, candidates or supporters of the Trump Administration, to be able to pin those ‘crimes’ on the back of Trump and pile up enough material for an impeachment. One wonders what kind of pressure is being put on these women to coerce them to come forward with these fabrications, highly damaging to the people they are targetted to. Some of these ‘victims’ must be in terrible situations, hopeless, to agree to be used like guinea pigs for political purposes. It is really a circus, in all sense of the word.

The justice system works perfectly when we respect its rules and principles. In order of procedure, the victim of a crime reports to the police; the police investigates; if there is enough evidence for charges to be pressed, the police makes a recommendation to the Justice Department to press charges; the Department evaluates the case; eventually, the Department may decide to press charges; if charges are pressed, there is a trial; at the trial the accused is represented by a lawyer and his rights are respected. That’s how justice was served until recently in America and that’s how it should be served, not like the disgusting spectacle that we have seen this week on Capitol Hill. I hope that the Senate Judiciary Committee will change its rules to make it clear that any Hearing should not be used to make a show trial. Any such attempt should be dismissed immediately, declared void or referred to criminal courts. The testimony of Christine Blasey Ford should never have happened in the first place. This was not the proper setting for it.

Interview with the President of the United States, Donald Trump

A good house cleaning is necessary at the Justice Department, starting with Jeff Sessions. What the President is waiting for to fire him? I don’t know. Some say that he would be more likely to do that after the midterm elections in November. The tricky thing with that, is that it takes for granted that the Republicans would keep control of the House and Senate. But what if Republicans lose control of either of these two chambers or even both? Wouldn’t it make the firing of Jeff Sessions even more difficult? I think that the more the President waits to fire Jeff Sessions, the more difficult it will be politically. To go to the midterm elections with new blood and new faces could reinforce the President and his agenda. But of course here, it’s all a matter of interpretation. We are all anxious to see what the President will decide.