Alex Jones dit sa façon de penser à l’équipe de sécurité d’un centre pour migrants à la frontière mexicano-américaine

Dans la seconde vidéo, Alex Jones résume la situation du flot de migrants alors qu’il se trouve à la frontière physique entre le Mexique et les États-Unis, constituée par la rivière Rio Grande.

Jay Dyer commente certains aspects importants de la Grande Réinitialisation

Son passage sur Infowars animé par Alex Jones a été divisé en trois parties. La première traite de la Grande Réinitialisation, une autre traite de l’influence de l’historien Caroll Quigley et la dernière du traitement que le cinéaste Stanley Kubrick a fait d’Hollywood.

Alex Jones fait le point sur la tentative des élites mondialisées de briser notre volonté

Entre autres dossiers importants au programme, Alex Jones regarde les derniers développements dans le domaine de la pédophilie pratiquée par les élites; le plan avoué de ces mêmes élites, publié par le journal Time, pour frauder l’élection présidentielle américaine et empêcher le Président Trump d’être réélu; et la mise en place de la Grande Réinitialisation.

Entrevue avec Maxime Bernier sur Lux Media

Maxime Bernier est un des seuls politiciens canadiens, avec Randy Hillier et quelques autres rares exceptions, à défendre les droits des citoyens ordinaires. Nous devons l’encourager le plus possible car c’est l’avenir même de nos sociétés occidentales et de ses citoyens qui est en péril présentement avec la Grande Réinitialisation.

Philippe Plamondon présente le concept de la criminalisation de l’ennemi, sur Nomos-TV

Adam Green analyses the legacy of George H.W. Bush on Red Ice TV

Entretien avec Philippe de Villiers sur son dernier livre

Parmi les nombreuses choses pertinentes que de Villiers nous dit ici, notons le  passage-clé qui se situe en gros de 36:00 à 40:00 minutes. De Villiers raconte alors qu’il a assisté, par hasard, à une rencontre de la Commission Trilatérale, branche Europe, le 17 mars 2007. Le 1% du 1% s’y trouvait, comme Henry Kissinger, Brzezinski, etc. Pour résumer le propos des conférences présentées, de Villiers souligne que les membres de ce groupe d’influence suggéraient de « détruire l’homogénéité des nations », de faire coïncider les libéralismes économique et sociétal, afin de construire un « marché planétaire de masse ». On y faisait référence également à la « gouvernance mondiale », aux divers traités de libre-échange et au « réchauffement climatique ». Selon François Fillion, rappelle de Villiers, « que veux-tu, c’est eux qui nous gouvernent »… À ne pas manquer.