Le docteur Thomas Cowan critique certaines notions de la biologie officielle

À partir de la deuxième moitié de la vidéo, le docteur Cowan amène certaines critiques sur la constitution de la cellule présentée par la biologie officielle. Parmi les très bonnes observations qu’il fait, le docteur Cowan se demande comment se fait-il que les ions d’hydrogène ne se rééquilibrent pas du noyau vers le cytoplasme, et vice versa, en passant par le réticulum endoplasmique, qui pourtant laisserait passer l’ARNm. En effet, le pH est différent entre les deux zones, dit-il, et l’existence d’une voie de communication comme le réticulum endoplasmique devrait le permettre. Aussi, il fait remarquer que le noyau de la cellule fait une rotation sur lui-même alors que, toujours selon la théorie officielle de la biologie, il serait attaché au réticulum endoplasmique. L’existence du réticulum endoplasmique est donc peu probable selon le docteur Cowan, puisque celui-ci finirait par être complètement noué à force de tourner sur lui-même. Vers 34:20 minutes, il montre une photographie de cellules où, immanquablement, on ne peut pas apercevoir de structure qui pourrait ressembler à un réticulum endoplasmique. On ne peut voir seulement que le noyau, le cytoplasme et la membrane. Un des éléments centraux dans les thèses du docteur Cowan est que l’être humain est constitué essentiellement d’eau, structurée avec des degrés de densité différents selon les parties du corps.

Entrevue avec Edward F. Group sur les dangers du nouveau réseau 5G

Cette entrevue date de 2018. Elle annonçait ce que nous vivons présentement. Edward F. Group parle ici des effets néfastes qui découleront du déploiement de la nouvelle technologie 5G. En plus de favoriser la surveillance de masse et le contrôle de l’esprit humain, elle engendrera évidemment toute une série de symptômes et de problèmes de santé. Nos élites, aujourd’hui, ne peuvent s’empêcher de blâmer ces symptômes sur le nouveau coronavirus. Edward F. Group ne pouvait pas savoir en 2018 qu’il y aurait une maladie appelée la covid-19 mais on voit bien qu’il anticipait un scénario de ce genre. Les problèmes de santé affectant les populations de la planète présentement ont plusieurs causes dont la pollution, les aérosols dans l’atmosphère, les insecticides et pesticides utilisés par l’industrie alimentaires, etc, mais il ne faut surtout pas oublier les ondes électromagnétiques. La nouvelle technologie 5G qui est déployée présentement en rajoute une couche de plus, une de trop sans doute, qui risquent de causer beaucoup de problèmes dans les prochaines années. Le cirque de la pandémie de covid-19 a-t-il été orchestré pour servir de couverture aux effets secondaires de la 5G lors de son déploiement? On peut se le demander. À ne pas manquer.