François Asselineau de l’UPR répond aux questions des internautes, 20 septembre 2017

François Asselineau, président fondateur de l’Union Populaire Républicaine, répondait aux questions des internautes en direct le 20 septembre dernier. Parmi de nombreux sujets, il a commenté la démission de Florian Philippot du Front National qui venait tout juste de se produire. Il s’est aussi prononcé sur l’indépendance du Québec. Je me dois ici de rendre hommage à François Asselineau qui est resté droit comme un chêne pendant toutes ces années depuis la fondation du parti. Malgré les nombreuses difficultés, la censure médiatique dont le parti a fait l’objet (un peu moins depuis la Présidentielle), le manque chronique de financement et la lourdeur de la pensée unique qui sévit en France, le président de l’UPR n’a jamais changé de discours: La France doit retrouver son indépendance et cela ne peut se faire sans sortir de l’Union Européenne, de l’Euro et de l’OTAN. Selon Florian Philippot qui vient tout juste de quitter le Front National comme je le disais à l’instant, le Front National est dans un processus de transformation où il abandonne à toute fin pratique l’idée de l’indépendance nationale pour se concentrer sur les questions de l’insécurité et de l’immigration. Les remous créés par la transformation du Front National sont intéressants. Ils permettent de mettre en lumière le problème du discours d’opposition aux partis politiques dominants en France, qui sont tous européistes, mondialistes, immigrationnistes et pratiquement pro-islamisation. D’un côté, on a l’UPR entre autres qui centre exclusivement son discours sur l’indépendance nationale, en mettant de côté les questions de l’immigration et de l’islamisation. De l’autre, on a le Front National qui, si l’on en juge d’après les différents témoignages dont celui de Philoppot, centrerait son approche sur l’immigration et l’islamisation en délaissant la question nationale. Eh bien…le problème est là exprimé dans son entièreté. La question de l’indépendance nationale est indissociable des questions de l’insécurité, de l’immigration et de l’islamisation. En effet, il est impossible pour un pays de régler ce genre de problèmes sans être indépendant au niveau politique. Le Québec est un bon exemple. Et à l’inverse, il ne donne rien à un peuple d’avoir un pays indépendant si c’est pour le voir être détruit par des hordes de migrants et d’islamistes qui le mettront en pièces. C’est pourquoi le discours d’opposition en France doit nécessairement s’organiser en tenant compte de ces deux pôles, indissociables. Un véritable parti politique d’opposition doit articuler ces deux aspects dans son discours et son approche afin d’être réellement efficace dans sa lutte. J’ai confiance que l’UPR sortira grand gagnant de l’effondrement de la France qui se produit présentement sous nos yeux. Car ce qui est vrai et solide finit toujours par triompher, même si cela prend du temps et même si cela est ardu. Vive la France libre et vive le Québec libre!

Le problème de l’opposition à l’Assemblée Nationale du Québec

Ce qui me frappe le plus au niveau de la vie politique québécoise actuelle, c’est le niveau de désemparement de l’opposition officielle à Québec, si on peut appeler ça une opposition. En fait, il n’y a pas d’opposition à Québec, c’est justement ça le problème. Philippe Couillard a été élu en 2014. Il a mis en place toute une série de lois et de mesures pour mettre le Québec en pièces. On peut mentionner entre autres la Loi 3 qui permettait au gouvernement et aux municipalités d’aller piger dans le fonds de pension de leurs employés, légalement. Aussi, il y a eu le fameux Projet de Loi 59 qui s’attaquait directement à la liberté d’expression des Québécois, projet de loi qui a été abandonné, heureusement. Mais la pièce maîtresse du gouvernement Couillard reste, de toute évidence, l’investissement de 1 milliard de dollars dans le projet de la CSeries de Bombardier, suivi par un second investissement de 2 milliards de dollars dans la compagnie elle-même et sa division Transport. L’idée d’investir directement dans un projet et non pas dans la compagnie elle-même est une mauvaise idée en soi car cela contrevient directement aux principes d’économie 101. Lorsque l’on fait un achat, on essaie d’obtenir une valeur réelle en échange et pour un montant équivalent. Si le deuxième investissement du gouvernement satisfaisait ces critères, puisqu’il permettait d’obtenir des parts dans l’entreprise, le premier ne le permettait pas. En effet, si le projet de la CSeries tombait à l’eau ou se révélait être un échec, le gouvernement du Québec, en d’autres termes les Québécois payeurs de taxes, perdrait leur milliard de dollards en espèces sonnantes et trébuchantes. J’ai toujours remarqué que les Libéraux était très généreux avec l’argent des contribuables, avec l’argent des autres. On se demande s’ils le sont autant avec leur argent personnel. Ça reste à voir.

Ce ne sont que trois exemples qui font du gouvernement Couillard le pire gouvernement du Québec depuis 1867. Et qu’a fait l’opposition exactement pendant ce temps-là? Pas grand-chose. À l’occasion, Messieurs Jean-François Lisée et François Legault, respectivement chef du Parti Québécois et de la première opposition officielle, et chef de la CAQ et de la deuxième opposition officielle, y sont allés de quelques déclarations, en général assez polies et courtoises, sur les agissements du gouvernement ou du Premier Ministre. La troisième opposition officielle, Québec Solidaire, a continué à délivrer son message d’extrême-gauche comme on y est habitué mais force est d’admettre que les ténors du parti ont été assez tranquilles sous Philippe Couillard. Depuis que ce dernier a pris le pouvoir, plusieurs compagnies québécoises ont été vendues à des intérêts étrangers, sans que le gouvernement du Québec intervienne et la province ne cesse de s’enfoncer. Pendant que le Québec continue sur son déclin à tous les niveaux, notre Premier Ministre multiplie les déclarations et les condamnations sur l’intolérance et la xénophobie, ce qui l’empêche pas par contre d’aller visiter des régimes communistes comme celui de Cuba. On se demande s’il a sermonné Raul Castro au sujet du traitement réservé aux dissidents politiques dans son pays.

Tout cela n’est pas très sérieux. Dans un pays normal, l’opposition devrait être sur les dents pour essayer d’ébranler le gouvernement. Or, elle ne fait rien en ce sens. Jean-François Lisée et François Legault veulent trop être gentils et corrects. Je leur rappelerai une chose ici, à ne pas oublier: Les Québécois ne représentent que 2% de la population en Amérique du Nord. Ce n’est pas beaucoup, ce qui fait que nous sommes toujours sur la corde raide et que notre avenir n’est jamais assuré. Et le temps presse. Ainsi donc, je crois que le temps est venu pour Jean-François Lisée et François Legault en particulier de sortir de leur zone de confort et de commencer à y mettre du nerf. Voyez-vous, ils veulent faire de la politique en petits souliers. C’est tout à fait correct quand il y a le plein emploi, qu’il n’y a pas de guerre à l’horizon, que la démographie est de notre côté, qu’il n’y a pas d’invasion islamiste en cours, que les frontières sont sous contrôle, qu’il n’y a pas de cartels criminels qui contrôlent des secteurs entiers de l’économie, etc, etc, etc. En d’autres termes, faire de la politique en restant prudent et poli, ça peut aller quand tout va bien mais pas quand tout va mal. Je m’attends donc à ce que Jean-François Lisée et François Legault partent en guerre. Le temps est venu pour eux de sortir leurs bottes et de se mettre au travail. Dès la rentrée parlementaire, je veux que cela sente la transpiration à l’Assemblée Nationale. Comme dirait Ron Fournier, l’analyste de hockey, je veux que cela «sente le jackstrap». Philippe Couillard, de toute évidence, a le mandat le plus facile de tous les temps. On ne lui pose même pas de questions difficiles à l’Assemblée Nationale. Cela doit cesser.

Pour illustrer davantage le désarroi qui m’afflige par rapport aux comportements de l’opposition à Québec, je vais finir cet article en vous parlant de la victoire de Donald Trump. Honnêtement, quand Trump a gagné, je croyais que c’était la fin, politiquement, pour Couillard. Comme Lisée et Legault sont des nationalistes, Trump va leur donner son appui et Couillard va démissionner. Mais…ce n’est pas ce qui s’est passé. François Legault semblait de bonne humeur le 9 novembre au matin mais pas Jean-François Lisée. En fait, Lisée semblait inquiet. Si j’avais été dans la situation de Jean-François Lisée après la victoire de Donald Trump, j’aurais eu des discussions très sérieuses avec François Legault et, ensemble, on aurait mis en place une stratégie pour accéder au pouvoir rapidement. Je vous pose la question suivante: Si cela a été possible pour Pauline Marois et Amir Khadir de joindre leurs forces pour amener Jean Charest à démissionner en 2012, pourquoi Jean-François Lisée et François Legault, en compagnie d’Amir Khadir s’il désire se joindre à l’effort, ne pourraient faire de même pour montrer la sortie à Couillard? Je ne comprends pas. Notre peuple est en danger. Le temps est venu d’envoyer un message clair que c’est nous, ici, qui faisons la loi, que c’est notre terre. Le temps est venu de dire qu’ici, au Québec, ce seront nos valeurs qui seront honorées, pas celles de l’Arabie Saoudite ou d’un autre pays de dictature.

Interviews with Fred Galvin, John Guandolo and Jon Gaunt on Secure Freedom Radio

These one hour-long interviews on Secure Freedom Radio hosted by Frank Gaffney are absolutely fabulous. The first two give the listeners the opportunity to know better, if they don’t know them already, two outstanding American patriots, Fred Galvin and Jon Guandolo. Mrs Galvin and Guandolo have been at the forefront of the fight for freedom, respectively in the American Army and in the FBI. The third interview features Jon Guant, a British national with a flavourful talent for social critique. If you are experiencing technical issues downloading the audio files with certain web browsers, please try with another.

Interview with Fred Galvin

Interview with John Guandolo

Interview with Jon Gaunt

Discours de Marine Le Pen à Brachay

Dans un article précédent, je vous disais ne plus vouloir appuyer de partis politiques en particulier et que ce seraient les citoyens qui sauveraient nos pays de la destruction. Je le pense encore. Néanmoins, il est important que nous continuions à appuyer certains politiciens, nommément ceux qui ont le courage de porter nos convictions et de défendre nos valeurs dans la sphère politique. En tête de liste, Marine Le Pen, François Asselineau, Donald Trump, Geert Wilders et Nigel Farage viennent à l’esprit immédiatement mais il y en a d’autres. Le combat pour la liberté n’est pas facile. Il est semé d’embûches et de difficultés, c’est pourquoi nous devons prendre soin de ceux qui prennent le risque de parler en notre nom et défendre nos droits et nos libertés. À l’occasion donc, je vous offrirai une présentation, un discours, une conférence d’une personnalité politique qui incarne bien le projet d’avenir que nous portons, nous qui rêvons du monde de demain. Aujourd’hui, je vous propose le discours de Marine Le Pen à Brachay, qui marque la rentrée politique de la Présidente du Front National. C’est un discours assez musclé, vif qu’elle nous offre ici. Alors que Marine Le Pen se propose en compagnie des militants du Front National de concocter une version 2.0 du parti, cette présentation est de bon augure. Le combat dans lequel nous sommes engagés pour la liberté de nos peuples est un combat multigénérationel. Nous n’en verrons probablement pas la fin de notre vivant. Nous devons donc dans ce cas développer le concept de la «longue guerre». Les patriotes, partout dans le monde, sont en lutte pour la reconquête de leur pays. En effet, beaucoup de pays sont aux prises avec des gouvernements d’occupation, littéralement, et les citoyens voient leurs droits bafoués tous les jours. Le travail de reconquête, la reconquista, est commencé. Nous devons chasser les occupants avant qu’ils n’aient fini de tout saccager et de piller toutes nos ressources. Dans cette longue guerre, les territoires de la France et des États-Unis sont extrêment critiques. Le combat pour la liberté sera gagné, ou perdu, dans ces deux pays. À nous de faire tourner le vent en notre faveur.

 

The ‘coup’ against Red Ice TV and independent media…

We are passing through extremely dark times. The recent solar eclipse is a mind-blowing expression of that. Decent and honest people are being attacked and destroyed while crooks and killers get away with almost anything. Why is that? It is difficult to give a definitive answer as this problem is multifaceted. The hacking of Red Ice TV website is a good example of what we are going through. The website is owned and run by a young couple, Henrik Palmgren and Lana Lokteff. They belong to a fringe movement of the political right, called the Alt-Right. You probably heard of that movement. Their website was taken down during the events of the Charlottesville rally called Unite the Right in which one person died and several people were injured after clashes between participants and protesters. I can say that although there are things that I would phrase differently, I do support the work that they do. They do an important service to the community by providing a platform to political dissidents and free thinkers in the United States and worldwide. Their resource is absolutely indispensable in these terrible times we are getting through. Yet their website was hacked, supposedly by the ‘antifa’, but it remains to be seen who did it. Here are some of my reflections on the subject.

First, anybody that took a look at their material could see that more than often they provide opportunities to people who are extremely critical of not only Muslims but also of Jews and⁄or Israel, and of non-white ethnic groups in particular. I believe that nobody is above critical thinking. If somebody has something to say about a certain group or a certain category of individuals, if it is sound and rational, we should celebrate that as a great contribution to society. But clearly, there are people who don’t think this way.

Second, and this is a crucial point, their website provide what we could call ‘free TV’. In effect, they often livestream political gatherings on their website, events that they participate in or that represent important milestones in the political sphere. As such, they may be seen as an unjust competition. There is absolutely no publicity on their website. Their activities are funded by their listeners and viewers through voluntary contributions. It goes without saying that big TV networks are probably frustrated and angry about Red Ice TV and other websites of the same type such as The Rebel, etc. Put yourself in the shoes of the big TV networks for a moment. They pump up millions and millions of dollars into their channels. But the more money they put in, the crappier the content gets. When I was a kid, there was only four channels on TV and for today’s standards, it was rather good. Now you have 500 channels and the content is terrible most of the time. Marshall McLuhan has written extensively on the nature of the media. ‘The medium in the message’, he was saying. Well, that’s the point. TV is like a bottle of sauce. The amount of sauce in it is finite. If you take that sauce and try to put into more bottles, it only dilutes the sauce more and more. At one point, there is no sauce anymore but water that’s what is happening with TV. Playing directly in this phenomenon is the obsession of specialization. When zapping, you can fall on a channel dedicated to the preparation of omelettes on July sunday mornings every Year of the Dragon. Well…I am joking but does it need to be that specialized? Probably not. As I have said, TV was much better when there was only a handful of channels and that was before specialization occurred.

So again, put yourself in the shoes of big TV network producers. You have a bunch of kids or young adults creating excellent TV, almost for free, and offering it for free to the world! Big TV is certainly not happy about that. The shows that independent media offer on the web are far better than the ones that you get from the ‘official’ TV. I am not saying that they are the ones who hacked Red Ice TV but let’s say that they wouldn’t mind, really. Independent media content creators make their own TV, film themselves with regular cameras and cellphones, and livestream or upload their shows on the web at a fraction of the cost…It is often said that big newspapers are losing readership, that it is falling year after year and that certain ones are on the path to bankruptcy. But it is also true for TV. It is very expensive to put on the air and the viewers are dropping it in favor of the internet that offers content that is interactive, new, bold and edgy. Personally, I don’t see any solution for big TV networks. They will continue to fall apart. TV, in its present form, is a medium that belongs to the past.

Another part of the problem is censorship and control. Just take a look at the number of hosts that have lost their jobs recently at Fox News for example. Fox News is good TV network, of right-wing orientation, that provides a platform for people that you don’t hear on the other networks. Guests come from the right-wing in general, they are Republicans, libertarians, conservatives, etc. But the content is made for a general public, not a smaller fringe like the Alt-Right or some other orientation. You have to be blind not to see that a certain ‘purge’ is going on at Fox that seems to follow the purge that is happening also at the same time in the Trump Administration. Those who were supporting Trump the most enthusiastically, such as Andrea Tantaros and Bill O’Reilly are no longer there. I am not getting into the specific reasons about why these hosts were fired or have resigned, I don’t work at Fox News so I don’t know what is going on there, all I am just saying is that a lot of them were supporting Trump and that is not a coincidence.

To come back at the hacking of Red Ice TV website, the hacking happened on the very day of the Unite the Right rally when they were en route to the event or just on arrival. I already talked about the rally itself so you can read my analysis in this previous article. We know that the State of Emergency was declared rather early as the event was starting. And that’s rather relevant here because in any standard State of Emergency law, or martial law, you may have provisions that allow the government to take control of communications. You don’t need a big IQ to figure out that somebody used the State of Emergency as a pretext to take down the site, or that somebody just waited for them to leave their apartment as the two hosts were departing for Charlottesville. I am joining two Youtube videos in which they themselves talk about the incident as they went through it and the possible leads of investigations that they have.

Why am I writing about that subject? Because although you may think that ‘it doesn’t concern me’ or ‘it is good for them if they did something wrong’ or ‘I am not getting involved’ or ‘it is not my concern’ you are next. If our elites can do that to a young couple, with a young baby, destroy their business and their livelihood and you don’t come to their defense, who is gonna take your defense when it is your turn? What happened to Red Ice TV and at the Charlottesville rally is unacceptable. What happened to the Jews during World War Two was a test-run. It is obvious that our globalist elites are preparing that same fate for all of us. Master crooks and thieves, of a caliber never seen, are at work. Regardless of the color of our skin, regardless of our religion, our values, our ethnic background, we will be subjected to the most brutal totalitarian regime that the Earth has ever known, unless we make a serious course correction. In effect, you have to understand that Hitler and Stalin didn’t have the technology that we have today. That technology gives the power to take total control. We have embraced technologies that allow our elites to know everything about every single individual anywhere on the planet. Our civilizational ship is a Titanic on a collision course and when the impact occurs, you are going to feel it, believe me. A few days ago, North Korea was able to launch a missile that flew over Japan and it was not taken down. But yet, we find the time and the energy to take down some websites and Youtube channels that express hate and racism…Don’t you think that our priorities are not the good ones? I will write a follow up on that article, focussing on tips and advice. For the moment, I will leave you with Henrik and Lana. Listen to what they have to say. Again, I repeat that the fact that you agree or disagree with them and their political ideas is not the issue. The issue is freedom of speech and our future as free men and women. If we don’t fight back against these very dangerous people who are trying to take control of the planet, our children and grandchildren will only have a life of misery and pain in slave labor camps. That’s what is looming on the horizon, folks.