Entrevue avec Alain Wagner sur les causes de l’islamisation de l’Europe

Au moment de la crise pétrolière de 1973, différentes réunions entre les leaders européens et ceux du monde arabe producteur de pétrole ont eu lieu afin de trouver une solution. Avant d’accepter de ramener leur pétrole à un prix raisonnable, les pays arabes producteurs de pétrole ont posé des conditions, qui ont toutes été acceptées. Parmi celles-ci, on retrouvait entre autres l’égalité des droits et du traitement de leurs citoyens. Les autorités européennes, de leur côté, ont réclamé lors des négociations de pouvoir bénéficier d’une immigration massive provenant de ces pays, afin de s’en servir comme main-d’oeuvre à bon marché. L’acceptation de ces conditions a grandement facilité la stratégie d’islamisation qui avait été élaborée par les leaders du monde islamique. Les propos d’Alain Wagner rejoignent la thèse de l’essayiste Bat Ye’or, dite « Eurabia ». Ce sont treize minutes, denses, qui résument bien les origines de l’islamisation de l’Europe et la complicité des élites européennes. Je joins également la page web dont l’entrevue a été reprise.

Révélation : treize minutes pour comprendre pourquoi l’Europe se laisse envahir par l’Islam

Entrevue avec Arthur Kemp sur l’effondrement de la civilisation occidentale

Durant cette excellente entrevue, Arthur Kemp expose les raisons qui expliquent l’effondrement d’une civilisation donnée. Selon lui, les civilisations, après avoir connu des décennies, des siècles de croissance et de conquête, finissent par tomber lorsqu’elles font appel à de la main-d’oeuvre à bon marché originaire de l’étranger. En d’autres termes, c’est la disparition du peuple ayant donné naissance à une civilisation qui provoque la tombée de celle-ci et l’arrivée de lots importants de main-d’oeuvre étrangère en est le catalyseur. L’histoire se répète. La tentation d’une main-d’oeuvre à bon marché à laquelle nos élites n’ont pu résister est en train d’amener notre disparition. Pour tenter de renverser la vapeur, Kemp propose comme plan A de nous prendre en main et de défendre notre culture ou, comme plan B, de concentrer les populations d’origine européenne, donc caucasienne, sur des territoires plus petits où elles seraient très majoritaires et donc en mesure de se défendre adéquatement.

Arthur Kemp sur Radio 3Fourteen