Entrevue #8 avec Peter Levenda sur l’héritage hitlérien et le djihad mondial

Levenda continue de présenter le contenu de son livre The Hitler Legacy sur les ondes de l’émission de radio For The Record animé par Dave Emory. Entre autres éléments à retenir, Levenda attire notre attention sur le théâtre de l’Asie du Sud-Est, notamment sur l’Indonésie et le rôle joué par le Président Sukarno. Il revient aussi brièvement sur l’Opération Golden Lily visant à mettre à l’écart des Alliés le trésor de guerre accumulé par le Japon Impérial durant la guerre, ainsi que sur des fonds similaires comme le Fonds Révolutionnaire. Certains liens avec des personnages connus sont abordés, comme Lee Harvey Oswald. Levenda regarde aussi le cas d’un mystérieux couple formé de Georg Anton Pöch et de Hella Pöch et il étudie la possibilité que ce couple aurait pu être Adolf Hilter et Eva Braun en fuite sous une fausse identité. Plusieurs autres sujets sont abordés.

FTR #845 Interview (#8) with Peter Levenda about “The Hitler Legacy”

Entretien avec Laurent Obertone sur La France Big Brother

Rares sont ceux en France de nos jours pouvant encore revendiquer le titre d’intellectuels. C’est le cas de Laurent Obertone qui, en compagnie de quelques autres guerriers, font parti d’un club très sélect d’écrivains et de journalistes français qui pensent encore…comme si la pensée elle-même était devenue ringarde, dépassée. Les Obertone, Zemmour, Finkielkraut, Onfray, Lugan et quelques autres sont les derniers osant encore pratiquer cet art devenu maudit. L’auteur présente ici les thèses de son dernier livre, La France Big Brother. Le constat qu’il livre sur l’état de la société française et même occidentale, bien que très déprimant et cinglant, est néanmoins exact et précis. Il tient des propos d’une grande lucidité qui font défaut aux hommes politiques d’hier et d’aujourd’hui. Les forces totalitaires ayant comme modèle de société Le Meilleur des Mondes et 1984 ont pris le contrôle de la société occidentale par en-dessous, tranquillement, petit à petit, étape par étape, sans que cela paraisse. Le processus est maintenant tellement avancé qu’il faudrait une réaction sans précédent et extrême pour faire marche arrière. Cette réaction a peu de chance de se produire aujourd’hui, si on considère la force hypnotique, magnétique et de lavage de cerveaux qui est produite par les instruments modernes de communication qui sont la télévision, la publicité et les campagnes de « sensibilisation », qui constituent souvent en fait de la propagande déguisée. Ces outils n’existaient que dans des formes très rudimentaires dans les années vingt, trente et quarante, ce qui rendait possible ce qu’on appelle la « réaction » en politique. Le fascisme est un mouvement politique complexe et il y en aurait long à dire sur les régimes qui ont pris forme en Allemagne, en Italie, au Portugal et en Espagne pour contrer l’influence du communisme ou pour contribuer à diminuer ses effets. Les régimes fascistes ayant connu la défaite sur le plan militaire, les communistes et les socialistes ont pu installer leur système à leur guise après la guerre, en se servant de la puissance économique et militaire des États-Unis. Le résultat est que nous vivons aujourd’hui dans un monde qui est pire en fait que celui qui était rejeté et combattu par ceux qui étaient dans la Résistance. Au lieu d’avoir Adolf Hitler, on a maintenant une élite mondialiste et pro-islamiste qui est en train d’installer une société de type Big Brother sur le plan mondial. Ces gens maintiennent leur pouvoir par la terreur. Ils ont besoin des terroristes pour maintenir leur emprise sur les consciences. Cet entretien est à écouter avec beaucoup d’attention. Il se fait tard.

Les fondations homosexuelles du nazisme

Les auteurs du livre The Pink Swastika, Scott Lively et Kevin Abrams, présentent un visage du nazisme jamais vu à ce jour. Selon leur recherche, la montée du nazisme s’est effectuée au sein de la mouvance homosexuelle de la République de Weimar. Un peu comme aujourd’hui, on voyait à l’époque une grande variété d’identités sexuelles, travestis, lesbiennes, gais efféminés, gais masculins, tout ça au sein d’une société en train d’imploser. Ceux que l’on appelle aujourd’hui les Nazis sont, selon Lively et Abrams, les gais masculins qui ont manoeuvré et réussi à tasser du pouvoir les gais efféminés. Adolf Hitler a été recruté parmi les prostitués gais de la société allemande. Sa sexualité était déviante, c’est le moins que l’on puisse dire, allant du masochisme à la coprophilie. Dans l’entrevue qui suit avec Scott Lively, l’auteur jette un éclairage nouveau sur l’histoire. Notamment, il nous révèle que les fameux autodafés de livres auxquels se livraient les Nazis étaient réalisés parfois pour détruire les preuves de leur identité homosexuelle. Lively raconte aussi des faits intéressants concernant leurs relations avec Magnus Hirschfeld, sexologue célèbre, le destin de l’Institut de science de la sexualité et quelques autres anecdotes révélatrices de la société de la République de Weimar, société ayant préparé le terrain pour l’arrivée des Nazis au pouvoir. Le deuxième document vidéo s’achève avec une diatribe empreinte de charabia religieux chrétien. Si l’on peut passer par-dessus cela, en restant au niveau de la substance, cette entrevue demeure une bonne façon de recadrer le nazisme dans sa véritable identité, i.e. un mouvement de gauche et homosexuel, et non pas de droite et hétérosexuel macho comme on a cherché à nous le faire croire.

Fait intéressant à noter en ce qui concerne le monde d’aujourd’hui, les similitudes entre nos sociétés occidentales et la République de Weimar sont étonnantes. Un des faits les plus révélateurs à ce niveau demeure l’homosexualisation presque forcée de l’Armée américaine auquel le Président Obama a ouvert la porte récemment en autorisant la divulgation de l’identité sexuelle des soldats. Dans le domaine musical, le rock progressif des années soixante-dix mettaient en vedettes souvent des chanteurs à la voix haut perché. Ils ont été suivis des les années quatre-vingts par les chanteurs de musique Heavy Metal, avec leur voix rauque et masculine et des musiciens arborant leurs muscles. Ces faits suivent le pattern des événements de la République de Weimar. De toute évidence, les idéologies totalitaires rejettent la société traditionnelle et ses valeurs mais aussi sa sexualité hétérosexuelle. Les adeptes du totalitarisme semblent davantage stimulés par l’homosexualité, quand ce n’est pas carrément par la pédophilie. Que voulez-vous, l’hétérosexualité les ennuie. Cette entrevue et le livre dont il est question ici sont essentiels afin de comprendre cet élément fondamental.

Frédéric Bastien: Le rapatriement de la Constitution canadienne de 1982 était un coup d’état…

Le nouveau livre de l’historien Frédéric Bastien soulève le couvercle sur une belle marmite remplie d’eau bouillonnante et nauséabonde. En effet, il dévoile enfin la vérité sur ce qui a été le rapatriement de la Constitution canadienne, i.e. ni plus ni moins qu’un coup d’état orchestré par Pierre Elliott Trudeau. Ce dernier, dont les allégeances communistes et marxistes étaient bien connues, non pas peut-être du grand public mais du milieu politique et de celui du renseignement en tous cas, et qui avait lui aussi connu comme beaucoup d’autres sa période fasciste dans les années trente et quarante, est celui qui a organisé ce tour de passe-passe, et ce afin littéralement de détruire le Québec et le peuple canadien-français en les noyant tous deux dans les marécages pestilentiels du bilinguisme et du multiculturalisme d’où ils n’auraient aucune chance de sortir. Comment a-t-il pu convaincre une grande dame comme Margaret Thatcher de s’embarquer dans pareille folie est un mystère pour moi. À ce sujet, je suis d’accord avec l’ancien Premier Ministre du Québec Lucien Bouchard lorsqu’il mentionne, en entrevue avec Anne-Marie Dussault sur les ondes de Radio-Canada, que l’on doit absolument avoir accès aux documents officiels pour se faire une meilleure idée de la situation. Une boite de Pandore vient de s’ouvrir et il faut aller au bout de cette histoire.

Mais il y a plus. Si effectivement il y a eu non-respect de la séparation des pouvoirs judiciaire et exécutif durant le processus du rapatriement de la Constitution canadienne en 1982, cela signifie essentiellement une chose très grave de conséquence: les signatures de Trudeau, Thatcher, de la Reine, ainsi que celles de tous les Premiers Ministres des provinces canadiennes sont donc nulles et sans avenue, puisque obtenues de façon inconstitutionelle, voire même illégale. Il est donc impératif que les gouvernements du Canada et du Québec s’assurent que la Cour suprême se charge de faire la lumière sur les allégations de Bastien, qui sont d’ailleurs appuyées par certains documents officiels, et qu’ils la somme de faire l’examen de son propre comportement.

Continuer la lecture

Reading suggestion – Unholy Alliance: History of Nazi Involve­ment with the Occult

I suggest that you get more acquainted with the works of Peter Levenda. This researcher has explored a not-too-familiar line of enquiry, that is the occult foundations on which Nazism was based or driven from, presented and explained in his book Unholy Alliance: History of Nazi Involvement with the Occult. A lot of people and/or organizations contributed to build what became the nazi occult mysticism, from Madame Blavatsky and Aleis­ter Crow­ley to the Thule Gesellschaft, the Order of the Golden Dawn, the Order of the East­ern Tem­ple, Tibetan mysticism, Freemasonry, legends of the Holy Grail, Knights Templar, folklore, etc. More recently, Peter Levenda has worked on another trail of enquiry that led him to discover a graveyard in Indonesia, possibly containing the remains of a very important member of the nazi hierarchy, Hitler himself according to him. You can check his website to learn more about that.

Addendum to Brave New World preschools in Sweden: More possible links between IKEA and fascism

In a recent post about a school in Sweden that teaches kids how to bypass « stereotypization » in terms of gender roles, I alluded to the fact that IKEA stores have on-site day-care centers and that these two facts, although seemingly unrelated, could very well be. In a larger scheme, they could represent the implementation of a totalitarian agenda of some kind, probably fascist because of its similarities with the world depicted in Aldous Huxley’s Brave New World. In a recent blog post, anti-fascist researcher Dave Emory brought some more meat around the bone of that trail of enquiry. Emory sees a possible connection between Ingvar Kamprad, founder of IKEA, and the Bormann Capital Network that he so often talked about. For those who don’t know, this network represent more than 750 corporations that Martin Bormann, the successor to Adolf Hitler, created abroad in neutral countries to be able to ship out the entire Nazi loot that they had plundered during WWII. Sweden has the « prestigious » title of the most important recipient of these corporations, hosting 233 out of the 750. Author Elisabeth Asbrink in a new book explores these links between Kamprad and nazism. Emory also notes that the name of Per Engdahl is be remembered in the rising and development of post-WWII fascism and in connection with Kamprad.

Conférence de Guy Millière à Miami Beach: Il dénonce l’agenda islamiste et pro-palestinien de Barack Hussein Obama

Guy Millière analyse ici de façon frappante les raisons qui nous ont amenés dans le merdier international dans lequel nous sommes. Barack « Hussein » Obama n’est pas celui que l’on nous a vendu. Il a un passé d’islamiste et de gauchiste pro-palestinien. À Chicago, il est vrai qu’il s’est impliqué dans des groupes communautaires, mais c’étaient des groupes d’obédience islamiste et/ou pro-palestinienne, ça, c’est le bout que l’on ne nous a pas mentionné. Selon le chercheur anti-fasciste Dave Emory, Obama a été délibérément lié avec des islamistes et des activistes pro-palestiniens par des gens comme Karl Rove et Grover Norquist, de façon à lui faire prendre le blâme pour toute une série de problèmes et catastrophes qui allaient subvenir. Emory appelle ces manoeuvres politiques, « badjacketing ». Pour entrer dans les détails de l’analyse, voyez les liens en bas de page. Vers l’âge de 20 ans, Millière se rend en Palestine dans un camp de « réfugiés ». Là-bas, il se rend compte que ces « réfugiés » sont en fait des activistes professionels. Entre autres, on lui présente un exemplaire de Mein Kampf, l’ouvrage d’Adolf Hitler, et il assiste à des « cours » dans lesquels on montre aux enfants comment égorger des Juifs sous le regard approbateur des parents. Ce n’est seulement qu’ensuite qu’il se rend en Israel.

Millière dit les choses telles quelles sont. L’Israel présenté dans les médias de France n’existe pas. Les médias français sont tous des Pravda. Le Monde, entre autres, est le pire. Il compare le « Printemps arabe » à des « jacqueries », faisant référence aux soulèvements de paysans français de 1358. Selon Millière, la civilisation musulmane va s’effondrer dans dix ans au maximum. Étant donné qu’elle n’est pas porteuse d’innovation, qu’elle est stérile, elle va mourir, surtout avec le déclin démographique. L’Europe de son côté est au bord du sinistre et Obama ne fait rien pour aider la situation, au contraire. Obama met en place toute une série de politiques qui déstabilisent le monde. Millière finit en disant que, dans l’histoire, quand les États-Unis se sont montrés forts, la démocratie a avancé ou s’est fortifiée, et quand ils se sont montrés faibles, la démocratie a reculé. C’est ainsi que l’on doit comprendre les événements qui se passent présentement. Le deuxième vidéo nous présente la période de questions qui a suivi la conférence.


Conference GUY MILLIERE Miami Beach 1ere partie par Mael_Chemla


Conference GUY MILLIERE Miami Beach 2ere partie par Mael_Chemla

The Slumlord Connection

Badjacketing Obama

The headscarf Incident

Badjacketing Obama part 3

Badjacketing Obama part 4

The TransCanada Corp Keystone XL expansion: personal tragedies and human suffering through civilization changes

This National Post article about a Nebraska rancher opposed to the passing of the Keystone Pipeline XL expansion on his land is revelatory. Randy Thompson, a cattle buyer, is fighting to avoid a foreign company, TransCanada Corp, from bringing its pipeline on his land. I am saying revelatory because similar situations have happened on thousands of different occasions in the past. Everytime a new empire sets foot, or a new civilization takes roots, or an old one dies, we see good and decent people being caught in the implosion, explosion or redefining of the old ways to set the path for the new ones. People like Mr Thompson who have been forced to relocalize or cede a part of their land, by persuasion or by force, have been millions throughout history. Whether we talk about the Roman Empire conquering the world, the French Revolution cutting a few strategic heads, the armies of Muhammad conquering North Africa or the American colonies declaring their independence, in these occurences, there were always people who, even though they hadn’t done anything wrong, were caught in the processes of change to their detriment. That’s the way I see what is happening to Mr Thompson.

The Anglo-American Empire is under attack by the forces of the Third Reich that have gone underground after WWII, and they are more alive than ever. In effect, they have veiled their activities in all kinds of cloaks, such as the Green movement, social activism of all sorts, counter-culture activities, religious cults, religions per se, and sometimes intelligence agencies and other governmental, military and international organizations that they have infiltrated and co-opted to implement and push forward their agenda. Furthermore, the Anglo-American Empire is under attack as well by the most reactionary people that you can find on the surface of this Earth, the Arab/Islamic world that has been, since WWII, contaminated by nazism due to the collaboration of Hasan al-Banna, the founder of the Muslim Brotherhood, with Adolf Hitler. This world, driven by the morals of Sharia, proposes of bringing the world back to what it was in 7th century A.D. Clearly, we can’t go back to that era, simply because of the most basic rule of human history: to always look forward. These reactionary elements that we find in the Arab world, in Middle Eastern countries such as Saudi Arabia and other states of the Gulf, are basically 7th century Bedouins…with billions of petro-dollars in their pockets…which makes them extremely dangerous. Contrary to westerners, these Bedouins have not worked to get their wealth. They were only lucky enough to be the nomads walking the country when the gasoline engine was invented and that oil became something important. Continuer la lecture

The seastedding movement and Star Trek: « The Next Generation » of fascists sails offshore

© Dmitrijs Mihejevs | Dreamstime.com

This last show of Dave Emory’s For The Record looks at the seastedding movement, a new trend in fascist ideology that seeks to create independent « cities » offshore, i.e. outside any country’s jurisdiction, in gigantic seaships as big as aircraft carriers. Individuals such as Patri Friedman, grandson of fascist economist Milton Friedman, and Peter Thiel, co-founder of Pay-Pal, support this movement that intersects, among other elements of the corporate community, with the Koch Brothers, the Carlyle Group and Palantir firm. « Charter Cities » is another variation of this scheme in which control of particular cities will be turned over to corporations. Henry Ford, one of Adolf Hitler’s early backers and main source of inspiration, tried such an experiment with the city of « Forlandia » in Brazil, which failed.

Michigan Governor Rick Snyder seems to have been working behind the scenes to implement a local mixture of seastedding in his own state. Applying the basic principals of Shock Doctrine, he recently submitted a budget for the State of Michigan that is expected to cut financial aid to cities and towns. As a result, evidently, much of those cities will end up in difficult financial situation. By pure « coincidence », Snyder is also pushing a bill that would give him and his administration the power to declare certain towns and cities in a state of financial « emergency ». The bill specifies that the Governor will then be in a legal position to appoint a kind of « czar » figure to manage the « crisis » for a particular town and that that czar will have the power to do virtually anything, including to terminate collective bargain agreements or any other contracts and to dismiss elected officials. In the end, the management of these towns in « crisis » will be turned over to corporations that will have the power to even terminate them at will. Continuer la lecture