La candidature de la ville de Székesfehérvár: Faisons un petit voyage dans le temps…

Voici une vidéo de la ville de Székesfehérvár en Hongrie. La ville a présenté sa candidature pour devenir la Capitale Européenne de la Culture en 2023. Cette vidéo a été publiée dans ce contexte au début 2018. C’est finalement la ville de Veszprém, également en Hongrie, qui a remporté le concours. Je tiens à vous montrer cette vidéo parce qu’elle est éloquente. Nos pays occidentaux, voilà disons, cinquante ans, ressemblaient à ça. Une atmosphère paisible, calme, où règne l’harmonie, le savoir-vivre, le bonheur, la gaieté et la paix personnelle et sociale. Ça, c’était avant que l’immigration et les musulmans ne déferlent sur l’Occident, avec la complicité coupable de nos élites. Ça, c’était à l’époque où on ne se sentait pas coupable d’être de race blanche et de religion chrétienne. On était fier de nos origines. Décidément, Viktor Orban fait du bon boulot. La Hongrie donne l’exemple à l’Occident et au monde! Bravo!

Entrevue avec Suzanne Bousquet sur le racket des certifications halal et casher

En complément de ce qui est dit ici, on doit rajouter ce que j’appelerais le problème de la consécration des aliments. L’islam est un syncrétisme religieux qui est le produit de l’addition d’éléments provenant entre autres du judaïsme, du christianisme et de certaines pratiques magiques qui étaient présentes dans les cultes païens au Moyen-Orient à l’époque de Mahomet. On connaît tous la pratique de la bénédiction dans le christianisme où l’on voit un prêtre bénir la nourriture avant la consomption. Cette bénédiction a pour but de consacrer la nourriture pour qu’elle soit une source de réconfort et qu’elle nourrisse bien. Or, dans l’islam (le problème ne se pose pas vraiment dans le judaïsme), il y a souvent des prières ou des incantations où les fidèles demandent à Allah de détruire les Infidèles. Si un imam pratique dans un établissement où il y a production de nourriture, ce genre de pensées chargées négativement se retrouvent forcément dans les aliments, ce qui ne peut manquer de causer des maladies, des malaises et des problèmes de toutes sortes chez les populations non-musulmanes qui les consomment. Ainsi, on peut facilement considérer que la nourriture halal est potentiellement impropre à la consommation pour les non-musulmans, en plus de tous les autres problèmes.

Entrevue avec Bernard Lugan sur l’Algérie

L’érudit présente ici son dernier livre, Algérie, l’histoire à l’endroit. Précédée d’une capsule sur les Croisades, l’entrevue débute vers les 19:00 minutes. Une des forces du livre de Bernard Lugan est de rappeler aux lecteurs que les populations d’Afrique du Nord en grande majorité ne sont pas des arabes sur le plan ethnique mais bien plutôt des berbères qui ont été arabisés et islamisés de force.

Rencontre de Gilbert Collard avec Bernard Lugan

Gilbert Collard interview ici l’érudit remarquable Bernard Lugan, dont les champs d’expertise recoupent notamment l’histoire, l’anthropologie, l’ethnologie, la géographie et l’Afrique. L’essentiel de l’entrevue se propose de présenter un récent ouvrage sur l’Afrique, Histoire de l’Afrique du Nord. L’islamisation de l’Afrique du Nord fait l’objet ici de nombreux échanges entre Collard et Lugan. À voir.