Le documentaire « Death by China »

Ce documentaire présente les réalités de la Chine communiste au-delà des lubies disneylandesques que l’on nous raconte dans les médias occidentaux. Depuis que la Chine a joint l’Organisation Mondiale du Commerce, ce sont des millions d’emplois, très souvent de bons emplois industriels, qui ont pris la route de la Chine. En échange de ces emplois que nos élites politiques, financières, commerciales ont laissé aller vers ce pays et d’autres où la main-d’oeuvre est à bon marché, nous n’avons récolté que le chômage, la désindustrialisation et la perte d’expertise. Les bons emplois d’autrefois ont été remplacés par des emplois au salaire minimum chez Walmart ou Dollarama. La Chine communiste, dans le silence complice des médias et de la classe politique occidentale, pratique le travail forcé, l’esclavage et ne respecte pratiquement aucune norme environnementale ou de sécurité au travail. Les produits qu’elle fabrique sont souvent dangereux et de piètre qualité. Nous aurions tout intérêt à ramener sur notre sol ces usines qui ont fait la force de l’Occident par le passé. Un nombre impressionnant de spécialistes et d’analystes ont été interviewés pour ce film que vous pourrez entendre en visionnant ce documentaire.

Discours de Pauline Hanson au parlement australien

La Sénatrice Pauline Hanson offre ici un discours à forte teneur patriotique dans lequel elle s’oppose aux politiques d’immigration actuelles, ainsi qu’aux efforts déployés par les islamistes pour imposer la charia en Australie. Elle y déplore également la prise de contrôle qui est effectuée par des pays étrangers, la Chine notamment, pour s’accaparer les terres et les ressources de l’Australie. Après quelques minutes du début du discours, on peut voir les membres du Parti Vert quitter l’assemblée du parlement.

Montage vidéo sur Donald Trump – Extraits d’entrevues et de discours

La vidéo qui suit est un montage présentant des extraits d’entrevues et de discours de Donald Trump s’échelonnant sur plusieurs décennies. Je ne suis pas certain qui au juste a réalisé ce montage mais quoiqu’il en soit, il permet de mettre au clair un point très important. Les détracteurs de Donald Trump affirment souvent qu’il est un « flip-flopper », c’est-à-dire quelqu’un qui change d’idée continuellement. Or, si le nominé Républicain a pu certainement changer d’idée sur certains sujets en particuliers, comme cela nous arrive à chacun de nous, les grandes orientations de sa vision politique et de son projet politique, elles, n’ont pas changé depuis 1980. J’espère que cette vidéo pourra calmer les ardeurs de ceux essayant de le discréditer sur ses prises de position. La classe politique qui nous gouverne depuis les années soixante est composée de gens qui ne changent jamais d’idée sur rien…jusqu’à la prochaine élection. Le peuple a besoin de leaders politiques qui ont de la constance sur le long-terme et non pas d’opportunistes qui concoctent des slogans et des discours seulement pour gagner des élections et qui se foutent de la population aussitôt élus. Je voulais vous offrir cette vidéo en ce 4 juillet. Happy Independence Day, dear Americans!

Entrevue avec Kevin Freeman sur Secure Freedom Radio

Ne manquez pas cette excellente entrevue avec Kevin Freeman sur la guerre économique se déroulant entre les États-Unis et ses compétiteurs au niveau mondial que sont la Chine, la Russie, les pays du Golfe Persique et des acteurs du monde de l’ombre s’adonnant aux cyberattaques et autres manoeuvres.

Kevin Freeman sur Secure Freedom Radio

Le déraillement du rassemblement de Donald Trump à Chicago: Une attaque savamment préparée et orchestrée…

C’est avec passablement de lassitude et d’écœurement que j’écris cet article. La sphère politique est devenue un véritable cirque et la situation se dégrade de jour en jour. Néanmoins, ce qui s’est passé vendredi dernier à Chicago est d’une gravité telle que je ne peux pas laisser cela sans réagir. Comme vous le savez peut-être, le candidat à la nomination Républicaine, Donald Trump, devait tenir un rassemblement à Chicago vendredi dernier le 11 mars, qui a été annulé. En effet, des activistes politiques de gauche, reliés pour certains à la campagne présidentielle de Bernie Sanders, mais également de certains groupes comme apparemment MoveOn.org et Black Lives Matter, ont infiltrés les partisans de Donald Trump lors du rassemblement. Ils ont alors profité de l’occasion pour mettre la pagaille dans l’assemblée, en utilisant la violence et l’intimidation. Les images de l’événement laissent voir des activistes portant littéralement le chandail de Black Lives Matter ou des pancartes électorales de Bernie Sanders. Devant cette situation, l’équipe de la campagne présidentielle de Donald Trump a décidé d’annuler l’événement. D’autres perturbations ont eu lieu également lors de d’autres rassemblements du candidat Républicain lors de la fin de semaine.

Ces images reflètent un pattern que l’on connait tous par cœur. Lorsqu’un groupe ou des individus qui se disent de droite ou conservateurs essaient de se réunir pour tenir un événement, irrémédiablement on voit surgir des agitateurs de gauche pour essayer de le faire annuler ou le perturber. Si les activistes politiques de gauche sont très bons pour exprimer leurs opinions et défendre leurs droits, ils sont néanmoins incapables de respecter les opinions et les droits des autres. La liberté d’expression de Donald Trump et de tous ses partisans n’a pas été respectée ce vendredi 11 mars 2016. Or, les autres candidats Républicains, au lieu de dénoncer les tactiques d’intimidation de ces activistes de gauche, ont plutôt essayé de mettre les événements sur le dos de Donald Trump et de sa « rhétorique ». Je dois vous dire que je suis pas impressionné par cet argumentaire. Il y a de la violence sur Terre depuis l’époque d’Adam et Ève. Prétendre que Donald Trump est responsable de la violence aux États-Unis ou durant ses rassemblements est ridicule. Il faut aussi dire que certains candidats et ex-candidats Républicains à la nomination ont déclaré vouloir « faire dérailler » la campagne de Donald Trump. Ont-ils une complicité alors dans ces événements? Je ne sais pas.

Je voudrais insister sur certains points qui me paraissent importants. Tout d’abord, il faut mentionner que ces événements sont survenus comme par hasard au moment même où le Premier Ministre du Canada, Justin Trudeau, était en visite officielle aux États-Unis. Comme Obama et Trudeau sont très à gauche au niveau de leur idéologie politique, socialiste et marxiste diraient certains, un tel débordement cela semble aller de soi. Aussi, le rassemblement se tenait à Chicago où Barack Obama a vécu et évolué pendant plusieurs années. Or, Chicago semble être un milieu assez malsain où pullulent les radicaux et les extrémistes de toutes sortes. Le choix du lieu était donc risqué, et en plus, l’événement avait lieu un vendredi, qui est le jour religieux des musulmans. Vous n’êtes peut-être pas sans savoir que dans les mosquées le vendredi en Amérique du Nord, et ailleurs dans le monde probablement, on récite une prière demandant à Allah de faire périr les infidèles. La table était donc mise pour qu’un certaine violence s’exprime et il est malhonnête de mettre ça sur le dos de Donald Trump puisque, de toute évidence, elle est plutôt le résultat des machinations de ses adversaires politiques.

Continuer la lecture