Voilà cinquante ans, G. Edward Griffin annonçait la révolution communiste et l’embrigadement des Noirs

Cette vidéo date apparemment de 1969. G. Edward Griffin, un des pionniers de la lutte contre le communisme et les systèmes totalitaires, présente ici la trame de fond de la révolution communiste. Le travail qu’il a accompli dans ce domaine depuis toutes ces années a ouvert la voie à de nombreux chercheurs, guerriers et patriotes qui sont venus par la suite, comme les William Cooper et Alex Jones, pour ne nommer que les plus célèbres. Le point central de sa présentation concerne l’utilisation des revendications des Afro-américains pour faire avancer la révolution. Celles-ci demeurent secondaires à la réalisation du but ultime, qui est justement d’établir un gouvernement communiste, de façon non-violente et graduelle. La violence politique est utilisée de façon sporadique et ciblée afin d’installer le processus non-violent de la révolution communiste.

Ces propos prononcés voilà cinquante ans déjà résonnent de façon éclatante aujourd’hui. La Covid-19 n’est pas autre chose qu’une tentative de prise de pouvoir pour instaurer une dictature communiste à l’échelle planétaire, en utilisant le prétexte de la santé et de la salubrité. Les revendications des Noirs, que l’on voit illustrées présentement à travers les émeutes raciales, les demandes de réparations, le déboulonnage de statues, le discours contre l’esclavage et le colonialisme, sont utilisées de façon à faire pression sur les populations et les gouvernements afin qu’ils se soumettent à cet agenda révolutionnaire communiste. Les séances de génuflexion auxquelles on force les Blancs à se soumettre face aux Noirs, en sont un symbole très éloquent. G. Edward Griffin a vu juste voilà cinquante ans. Merci Monsieur Griffin!

S’il-vous-plaît, diffusez cette vidéo partout où vous le pouvez. Elle est d’une importance capitale.

Interview with Michael Kingsbury about the Gulag camps on Red Ice TV

This interview is a must-see. Independent filmmaker Michael Kingsbury has taken the very heroic task of exposing the reality behind the rhetoric of our beloved progressives, Marxists and socialists. The real world behind the propaganda is to be found in those camps where political dissidents and free thinkers were sent during the dark days of the USSR. There, they were served with a hard dose of communism. Dehumanization, torture, rape, brainwash were normal procedures, since humans reveal their true nature by their actions and not by their words. Furthermore, the kind of investigation undertaken by Michael Kingsbury helps us realize as well how close we are to slide again into that nightmare. Our leaders in the West have taken the very bad habit of being infatuated with authoritarian regimes, Islamist or communist often. Their veneration for Communist China for example has brought us into a very dangerous position where everything that we have built and developed so far seems to be up for grabs, available for selling or to be given away. It is often said that it is only when you lose something that you realize what you had. Time is running out. We must wake up and stand our ground. The forces of totalitarianism are gearing up for a total takeover. We must resist and fight back and defend our values and freedoms. If we don’t, we will finish our lives in the Gulag, real or virtual.

G. Edward Griffin sur la montée du collectivisme

Excellente entrevue avec G. Edward Griffin sur le collectivisme. Entre autres sujets, l’auteur aborde ici l’imposture de la fracture Gauche-Droite. Cette division savamment entretenue par les élites chez les partisans politiques sert évidemment à saboter tout effort de réel changement social. Elle ne reflète pas la complexité des sociétés humaines. Les partis politiques se réclamant de la fracture Gauche-Droite servent donc davantage en fait à maintenir le statu quo qu’à faire avancer les sociétés humaines. Griffin aborde une plénitude de sujets divers qu’il amène pour exemplifier ou documenter son analyse de la montée de la tyrannie collectiviste.

G. Edward Griffin sur la montée de la tyrannie collectiviste

Excellent entretient de G. Edward Griffin en compagnie d’Alex Jones. J’aime bien l’image empruntée par Griffin. Des pirates ont pris le contrôle du bateau (de la civilisation) mais les passagers l’ignorent. Le collectivisme, que certains appellent fascisme, communisme ou socialisme, nous amène fatalement vers la tyrannie. Griffin fait part de ses réflexions sur comment organiser une résistance efficace pour empêcher la réalisation complète de celle-ci. Deux forces qui s’affrontent sont en montée, la tyrannie et la résistance.

« Thrive »: An example of counter-culture fascism

A recent movie has drawn a lot of attention in the conspiracy research milieu titled « Thrive ». But unfortunately, this film only provides the usual conspiracy theory that you can find in zillions of websites and/or books, that the world is run by a conspiracy of Zionists-Jewish Bankers-Freemasons-Knights of Malta-Illuminati-Federal Reserve officials and so on, all of Jewish extraction, of course. Here is a series of articles dealing with the subject. I also add older articles by Dave Emory dealing with other examples of counter-culture fascism, such as Black Metal music.

“Thrive”: Counter-Culture Fascism in Cinema

The Hidden Right-Wing Agenda at the Heart of ‘Thrive’

Author John Robbins, Other Progressives Denounce ‘Thrive’

Thrive Debunked

FTR #437 Counter-Culture Fascism

FTR #222 Fascism and the Black Metal Music Scene, Part II