Deux entrevues avec Marine Le Pen – 12 et 16 octobre 2014

Marine Le Pen est ici à son meilleur. Rugissante et énergique, elle aborde les différents thèmes chers à sa formation politique. Entres autres sujets, elle dénonce la notion d’austérité, que l’on pourrait très bien rebaptiser « austereich » tant ses dimensions totalitaires et impériales sont évidentes. En effet, loin de favoriser l’essor économique des pays qui l’adoptent, l’austérité fait effondrer la circulation des capitaux et la consommation, ce qui a pour effet d’aggraver les problèmes économiques qu’un gouvernement essaie de corriger, rendant ainsi ces pays vulnérables à une prise de contrôle étrangère ou à la convoitise des grandes entreprises ou des marchés financiers.


Marine Le Pen - 12 octobre 2014 par hurraken75


Marine Le Pen : « La France n'est plus un pays... par Lopinionfr

François Asselineau sur l’état de la République Française…ou le totalitarisme des pantoufles

Le Président de l’Union Populaire Républicaine se demande ici dans cette conférence « où est passée la République Française ». Moi aussi je me le demande, tout comme des millions d’autres citoyens de la francophonie à travers le monde. Rien ne va plus. En plus d’être le Président d’un parti politique français méconnu et qui ne bénéficie à toutes fins pratiques d’aucune couverture médiatique, Asselineau est un excellent conférencier. Il brosse ici un tableau de l’écroulement de la République et des raisons qui l’expliquent. Notons au passage que les notions de trahison et de complot contre la sécurité de l’état ont été retirées de la constitution française, subtilement, dans le dos du peuple français, par l’élite politique au pouvoir voilà quelques années, ce qui extrêmement grave. À la toute fin de la présentation, Asselineau cite une phrase de Max Frisch vraiment suave: « Pire que le bruit des bottes…le silence des pantoufles! » C’est ce qui nous est arrivé à nous les Occidentaux. Nous passons beaucoup de temps écrasés devant la télévision à manger des chips et boire de la bière alors que nous devrions nous battre bec et ongles pour défendre nos pays. Avec une défense aussi faible, si rien ne change, nous serons balayés comme des moustiques devant ce monstre totalitaire qui, devant nos yeux, est en train de prendre forme.

Documentaire sur le monde des samourais

Ce documentaire présente le monde dur et cruel des samouraïs japonais. On notera que la coutume voulait que les guerriers coupent la tête des combattants qu’ils réussissaient à vaincre. Cette façon de faire était universellement répandue et se retrouvait également au Japon. Aujourd’hui, de par le monde, les guerriers arabos-musulmans sont parmi les derniers à mettre encore en pratique cette technique militaire. En 1584, une confrontation décisive a eu lieu entre les samouraïs du maître Toyotomi Hideyoshi et ceux de Tokugowa Leyasu. Les premiers se battent sous bannière de couleur or et les autres sous bannière de couleur rouge. Les seconds l’emportent. Où veux-je en venir avec cela? C’est qu’il est important de conserver les traditions, sinon les peuples meurent avec la disparition de celles-ci. Une nouvelle en provenance du Japon dernièrement faisait état qu’il commençait à y avoir une filière djihadiste dans ce pays, peu nombreuse il est vrai. Quelques individus qui voulaient se rendre en Syrie pour faire le djihad ont été arrêtés et interrogés par la police de Tokyo. La possibilité d’aller se battre à l’étranger peut apparaître comme quelque chose d’excitant, de romantique et d’aventurier pour une jeunesse désœuvrée et désenchantée. C’est pourquoi il est important, pour chaque peuple, de répondre aux aspirations de la jeunesse qui a soif d’aventures et de défis, en plus de répondre aux besoins de la population en général. Pourquoi ne pas créer un mouvement qui pourrait s’appeler, par exemple, les « Jeunes Samouraïs »?  Ce mouvement, groupe ou institution permettrait d’inculquer les valeurs de la tradition japonaise à la jeunesse. Les jeunes pourraient ainsi développer le goût de défendre les valeurs de la patrie et de la nation japonaises au lieu d’être tentés d’aller rejoindre les djihadistes ou d’autres mouvements terroristes. Comme l’islamisme se répand comme un cancer ou une maladie contagieuse, il est important d’enseigner l’amour de la nation et de la patrie aux citoyens. Il n’y a pas meilleur antidote contre la tyrannie. En finissant, deux proverbes samouraïs sont absolument suaves et graves d’enseignement: « Ne jamais faire confiance à un allié » et « Si tu crois avoir gagné, tu as déjà perdu »…

Eric Zemmour parle de son nouveau livre « Le suicide français »

Zemmour parle du mal de vivre français, qui tourne au suicide collectif. Le voici en entrevue avec Ruth Elkrief dans le premier vidéo. L’autre document est un débat en compagnie de Nicolas Domenach sur le plateau de l’émission « Ça Se Dispute ». Zemmour mentionne quelque part que « l’on nous mène une guerre » (à la France). Cela m’amène à vous proposer un article précédent mettant en vedette le conférencier et chef de l’Union Populaire Républicaine, François Asselineau. Durant cette excellente conférence, Asselineau nous apprenait entre autres que François Mitterrand avait déclaré à la fin de sa vie que les États-Unis menait une guerre secrète contre la France, effectuée à l’aide de moyens économiques et politiques. Fait très intriguant à noter aussi, une des dernières déclarations de l’État islamique contre l’Occident contient des propos haineux envers les Français, lorsqu’on invite les djihadistes à tuer surtout les « méprisables et sales Français ». Vous me direz que ce sont les islamistes qui disent cela, pas les Américains. D’accord. Mais pourquoi les islamistes devraient-ils haïr davantage les Français que les Allemands, les Italiens, les Grecs, les Espagnols, les Russes ou les Chinois? Aux yeux des islamistes, tous ces peuples sont des infidèles. Il n’y a pas de raison objective de haïr plus les uns que les autres. Que cette mention ait été insérée dans la déclaration de l’État islamique me fait dire qu’il y a anguille sous roche. Enfin. Je vous invite à la réflexion. Pour ma part, je me dis que le peuple français, dans lequel j’inclus tout aussi bien Français, Belges, Suisses, Québécois et l’ensemble des membres de la francophonie, devra lutter pour sa survie bec et ongles. On ne nous fera pas de cadeau. Que voulez-vous, on doit bien avoir quelque chose qui tape sur les nerfs…

Entrevue avec Yossie Hollander sur la diversité de l’offre dans le domaine des carburants automobiles

Imaginez un instant que vous vous dirigiez en voiture vers une station-service pour y faire le plein. Mais, au lieu d’y trouver comme d’habitude une série de pompes offrant toutes le même produit, du pétrole, on y trouverait plusieurs produits différents. Par exemple, on pourrait imaginer une pompe offrant de l’éthanol, une autre du méthanol, une troisième de l’huile à friture usagée, une quatrième du gaz naturel, une autre du pétrole, etc. L’idée qui est à comprendre ici est que l’on ne pourra jamais briser le monopole de l’OPEP sans s’attaquer à ce qui les fait vivre, c’est-à-dire leurs revenus. Il faut les vaincre dans le porte-feuille. Ce n’est qu’en instaurant de la compétition face au pétrole, en proposant d’autres types de combustibles au consommateur, qu’on pourra réduire leur marge bénéficiaire, qui est énorme. On se fait voler. Ça, c’est ce qui concerne l’offre. Le deuxième élément nécessaire à la mise en place de cette stratégie concerne les caractéristiques techniques des moteurs de nos voitures. Le processus de combustion doit prévoir une multitudes de carburants différents, mélangeables à souhait, donc flexible au choix du consommateur et aux fluctuations du marché. Les compagnies américaines dont déjà commencé à produire des véhicules pour le marché brésilien où ce type de stratégie est déjà en cours. Ironiquement, la législation américaine interdit aux citoyens de ce pays de modifier leur véhicule pour les rendre flexibles à de multiples carburants. Hollander et l’équipe de la Fuel Freedom Foundation, dont il est le co-fondateur, ont réalisé un documentaire intitulé « Pump » sur ce sujet. Le voici en entrevue avec Frank Gaffney.

Yossie Hollander sur Secure Freedom Radio

Aldo Sterone: Les fondements de la psychologie du groupe État islamique

Entre autres moments forts, Aldo Sterone rappelle vers environ 34:50 de la vidéo que quelques quatre cents personnes auraient été égorgées dans une localité d’Algérie en 1997. C’est fou ce que l’on trouve de musulmans modérés dans le monde arabe…

La prière de l’Action de Grâce…

Une très belle chanson dont je ne connais malheureusement ni l’interprète ni le titre. Néanmoins, cela me semble approprié pour cette fête chrétienne. C’est le dernier morceau du concert (semaine 2) d’Armin van Buuren présenté dernièrement au festival Tomorrowland tenu en Belgique chaque année. Vous pouvez aussi visionner tout le concert si le cœur vous en dit…

La prière du dimanche: « Seigneur, cachez ces fesses que je ne saurais voir… »

Dans un article récent publié dans le Journal de Montréal, le journaliste Marc-André Lemieux attire notre attention sur un bizarre phénomène qui affecte l’industrie des médias au Québec. Une tendance est observée aux États-Unis depuis quelques mois où l’on voit, dans les vidéoclips musicaux, les postérieurs féminins être mis bien en évidence. Les fesses sont à la mode au sud de la frontière, paraît-il. L’été 2014 aurait été qualifié de « summer of butts ». Or, dans son article, Lemieux nous apprend que les vedettes américaines qui ont recours à cette stratégie de marketing pour vendre leur musique seraient boudées au Québec par les médias musicaux. Le journaliste donne les exemples de Rythme FM, Rouge, Virgin, Musique Plus, NRJ et CKOI qui auraient tous montré des réticences à faire jouer ce type de pièces musicales. « CKOI ne diffuse pas les artistes qui sentent le besoin d’en montrer plus pour prouver qu’ils ont du talent », citant le directeur musical de CKOI, Guy Brouillard. Tout d’abord, je dois dire que personnellement, je trouve qu’en général le matériel musical que l’on fait jouer dans les stations de radio commerciales est absolument médiocre. Ainsi, le fait d’invoquer (comme le font certains) que les chansons de ces artistes ne sont pas de qualité n’est pas un argument valable puisqu’elles sont en tous points comparables à bon nombre d’autres pièces que l’on entend régulièrement. Mais, plus fondamentalement, j’ai l’impression que l’on a affaire ici à un retour larvé de la bigoterie catholique. Serait-ce le résultat de l’influence de Québec Solidaire et ses idées de gauche, ou des islamistes ou de d’autres groupes favorisant le retour de ces tendances à la censure et à l’intégrisme que l’on croyait disparues au Québec? Il faudrait voir. Il est incroyable de constater qu’une pièce musicale est censurée des ondes au Québec simplement parce la ou les chanteuses montrent leurs fesses ou leurs cuisses. On dirait le retour du joug des curés d’antan, ceux qui disaient aux femmes d’avoir vingt enfants… Mais c’est comme cela que le totalitarisme commence, par la censure des mœurs sexuelles, alors ce n’est quand même pas banal. En cette fin de semaine de l’Action de Grâce, ce jour ou l’on remercie la divinité pour les bontés accordées et reçues, j’ai le goût de me faire plaisir et de vous faire plaisir. C’est pourquoi j’aimerais vous offrir quelques-uns de ces vidéos « brûlants » et « dignes du châtiment éternel », ceux qui ne passent pas dans nos bonnes stations de radio chastes et pures. Je vous les offre pour accompagner votre réflexion et votre méditation en ce dimanche, jour du soleil…

Entrevue avec Kevin Freeman sur la compagnie chinoise Alibaba

L’excellent analyste économique Kevin Freeman est de retour en entrevue sur Secure Freedom Radio. Entre autres sujets, il aborde la question des liens unissant la compagnie chinoise Alibaba à l’élite du Parti Communiste chinois. Plus précisément, il attire notre attention sur les dangers que constitue le fait de confier nos informations personnelles à une compagnie qui pourrait, peut-être, n’être qu’un façade pour le Parti Communiste et l’utilisation qu’elle pourrait faire de ces données. N’oublions pas que la Chine est le premier pays responsable des cyber-attaques contre nos entreprises et nos gouvernements et qu’elle ne pourra rater une pareille occasion d’utiliser nos renseignements personnels. Alibaba est le nom d’un personnage de l’histoire patrimoniale arabe. Le récit intitulé Alibaba et les Quarante Voleurs nous présente un héros qui découvre un trésor caché et qui réussit à le dérober à une bande de voleurs, non sans quelques péripéties. Je ne sais trop comment interpréter cela mais spontanément, ça ne me dit rien de bon. À écouter au dernier segment. Aussi, au premier segment, vous pourrez retrouver le tout aussi excellent John Bolton que j’aimerais voir se présenter comme candidat à la Présidentielle américaine de 2016. Il est le seul homme politique (qui n’a jamais été Président et qui est disponible) que je connaisse qui a à la fois les connaissances, l’expérience, la force et la maturité pour affronter les problèmes du monde impitoyable dans lequel nous vivons. Cela n’empêcherait nullement Sarah Palin de faire parti de son équipe et de contribuer à sa façon.

Kevin Freeman et John Bolton sur Secure Freedom Radio