Entrevue avec Paul Kersey sur le programme spatial sur Red Ice Radio

Cette entrevue avec Paul Kersey est extrêmement importante puisqu’elle met le doigt sur un aspect essentiel des problèmes que nous vivons présentement. Plusieurs auteurs, commentateurs, blogueurs et activistes politiques ont fait remarquer que la race blanche faisait l’objet d’une attaque en règle depuis quelques années. Nous sommes menacés d’extermination, ni plus ni moins. Nous n’avons qu’à regarder le faible taux de reproduction de nos familles et de le comparer à celui des familles de l’immigration africaine et arabe, entre autres, pour le constater. De plus, nous faisons face à des attaques djihadistes qui risquent de faire beaucoup de victimes dans les prochaines décennies. Ensuite, la propagande anti-blanche qui coule à flots dans les médias, les institutions d’enseignement et à Hollywood nuit énormément aux efforts que nous essayons de déployer pour contre-attaquer. Or, il serait bon de se demander pourquoi donc la race blanche fait l’objet d’une telle attaque. Le faible taux de reproduction est certainement une cause importante, puisque alors notre poids politique diminue en proportion. Mais pour moi, la raison principale demeure justement le fait que ce sont deux peuples de race blanche qui ont réussi à se rendre dans l’espace à ce jour, les Américains et les Russes. Voilà ce qui dérange bien des gens dans d’autres coins du monde. Sans tomber dans des théories du complot extraterrestre, il y a quelque chose qui donne l’impression qu’une guerre sans merci est faite à la fois aux Américains et aux Russes pour leur faire payer d’avoir franchi le tabou de l’atmosphère terrestre. Souvenons-nous du récit biblique où l’on voyait dieu confondre les langues et les peuples parce qu’ils avaient voulu construire une tour pour se rapprocher du ciel. À écouter absolument.

Paul Kersey sur Red Ice Radio

Boris Le Lay sur l’imposture antiraciste en France

Excellente vidéo de Boris Le Lay ici dans laquelle il dévoile l’hypocrisie de l’antiracisme en France. Selon son témoignage, et je n’ai aucune raison de douter de ce qu’il avance, les communautés asiatiques (Chinois, Vietnamiens, etc) font l’objet de racisme, d’agression, de vols, etc, de la part de membres des communautés maghrébines et d’Afrique noire. L’essentiel de ce qui est à comprendre ici, est que les asiatiques constituent en grande majorité ce qu’on pourrait appeler de la « bonne » immigration. Ce sont des gens intelligents, débrouillards, travaillants, qui sont intéressés à s’instruire pour faire quelque chose d’utile pour la société. En général, ils travaillent, gardent la paix, s’assimilent assez bien et ne dérangent personne. Ceci, évidemment, crée une jalousie évidente dans d’autres communautés immigrantes, arabo-musulmanes, noires, etc, qui dans beaucoup de cas sont plutôt hostiles à leur société d’accueil et qui n’ont pas un grand désir de s’assimiler de toute façon. Aussi, le succès matériel des asiatiques en font, malheureusement, des cibles de choix pour les voleurs et les pillards, nous ne pouvons que déplorer ce fait. Pour résumer mon propos, je dirais qu’il est plus que temps que les caucasiens et les asiatiques unissent leurs forces contre ces hordes de barbares, provenant souvent d’Afrique ou du Moyen-Orient. Nous avons des qualités et des compétences qui font de nous des hommes et des femmes capables de construire et de maintenir de grandes et belles civilisations. Assumons-le.

Des représentants de communautés culturelles demande une commission sur le « racisme systémique » au Québec

Comme toujours, on a droit ici au discours victimaire provenant de certains représentants des communautés culturelles. Ces personnes, pourtant intelligentes et instruites, voudraient qu’on offre des emplois aux membres des communautés culturelles non pas en raison de leurs qualités ou de leurs compétences mais en raison de la couleur de leur peau ou de leur appartenance à un groupe ethnique en particulier. C’est ridicule parce que si l’on faisait cela, cela serait justement raciste. Une société qui n’est pas raciste est une société où les individus peuvent gravir les échelons sociaux grâce à leurs qualités et leurs compétences et non en raison de critères biologiques. L’argument présenté dans cette conférence de presse est que si les membres des communautés culturelles sont moins représentés que les Québécois « de souche » dans certains emplois, ce serait en raison d’un « racisme systémique ». En fait, elles le sont moins pour d’autres raisons, sociales, expliquées ici par le narrateur de la vidéo. Cette proposition de commission est totalement ridicule et doit être rejetée.

Discours de Pauline Hanson au parlement australien

La Sénatrice Pauline Hanson offre ici un discours à forte teneur patriotique dans lequel elle s’oppose aux politiques d’immigration actuelles, ainsi qu’aux efforts déployés par les islamistes pour imposer la charia en Australie. Elle y déplore également la prise de contrôle qui est effectuée par des pays étrangers, la Chine notamment, pour s’accaparer les terres et les ressources de l’Australie. Après quelques minutes du début du discours, on peut voir les membres du Parti Vert quitter l’assemblée du parlement.

Point de vue de l’équipe de Red Ice sur le mouvement « Alt Right »

Dans cette vidéo, les deux animateurs de Red Ice Radio profite de l’occasion pour répondre à Milo Yiannopoulos, une figure médiatiquement associée au mouvement « Alt Right », et présenter ce qu’est réellement pour eux ce mouvement politique.

Le séminaire « Red Pill » de Stephen Coughlin sur l’islamisme

Voici l’excellent séminaire en dix parties du conférencier et spécialiste de la loi islamique Stephen Coughlin, intitulé « Red Pill ». Le matériel présenté ici s’inscrit en continuité avec celui qu’il avait l’habitude de présenter aux officiers supérieurs de l’Armée américaine pendant des années, avant que le Pentagon ne prenne la décision de le mettre de côté, probablement sous la pression d’organisations islamistes, comme les Frères Musulmans notamment. Ce séminaire a été présenté à Vienne, Autriche, en mai 2015. Il dresse le portrait des principales connaissances significatives en regard de la loi islamique ou charia. Entre autres éléments importants à souligner, Coughlin insiste sur la dimension militaire inhérente à la charia, qu’il démontre en citant des passages du Coran, des hadiths ou de déclarations d’imams. Notamment, il rappelle à l’auditoire que la loi islamique fait du djihad quelque chose d’obligatoire. Il cite les versets 8:12 et 3:151 où Allah demande aux croyants « d’instiller la terreur dans le cœur des non-croyants » . Il souligne aussi l’existence de certains documents contemporains qui ont été saisis lors de descentes de police, dont celui intitulé « The Project » dans les années 1980, ainsi que l « Explanatory Memorandum » dans les années 1990, où certaines organisations islamistes présentaient leur plan d’action pour infiltrer l’Occident et le subvertir de l’intérieur. Il rappelle aussi l’existence d’un « Plan d’action de dix ans » qui aurait été conçu par l’Organisation de la Coopération Islamique en 2005, afin d’imposer la censure sur les discours écrits et parlés de par le monde pour qu’ils soient conformes à la charia.

Coughlin fait également la connexion entre l’islamisme, le terrorisme et la gauche. Il démontre que la collaboration entre les organisations islamistes et les groupes marxistes est bien réelle. À cet effet, il rappelle l’oeuvre de Saul Alinsky et comment  cette idéologie a permis à toutes sortes de groupes, dont les islamistes, de faire progresser leurs mouvements. Une citation de Carlos the Jackal est significative à ce sujet: « Only a coalition of Marxists and Jihadists can destroy America  » . C’est le fameux axe Rouge-Vert dont plusieurs auteurs parlent, les forces de la gauche et celles de l’islam radical qui ont fait cause commune pour détruire le monde libre, la démocratie et la civilisation.

Parmi les autres éléments d’intérêts, Coughlin s’arrête sur le problème de ce qu’on appelle le « dialogue interreligieux ». Coughlin fait remarquer avec justesse que ce mouvement est utilisé par les islamistes pour faire accepter la charia par les représentants des autres religions, sous le couvert de l’ « ouverture » et du « dialogue ». Les grandes religions sont assez différentes les unes des autres. L’idée d’un dialogue est idiote en soi puisque à part de souligner les différences entre une religion et une autre, de quoi peut-on dialoguer? En fait le piège du « dialogue interreligieux » remonte probablement à l’époque des premières études en sciences des religions ou en études comparatives, où l’on voyait des intellectuels ou des érudits, de bonne foi, comparer des éléments qui pouvaient paraître semblables d’une religion à l’autre mais en les sortant de leur contexte souvent. Ces exercices de « dialogue » entre les religions sont souvent des exercices d’à-plat-ventrisme où l’on voit des représentants de grandes religions faire génuflexion devant la rhétorique des représentants de l’islam en ne défendant pas la spécificité de leur propre tradition.

L’élément le plus important de ce séminaire demeure probablement le fait d’avoir identifié l’attaque sur la raison qui est en train d’être effectuée en Occident. Les membres de l’axe Rouge-Vert, la gauche et les islamistes, ont non seulement changé le sens de mots (Orwell parlerait de « newspeak ») pour pouvoir les utiliser à leur avantage mais, en plus, ils ont instillé dans la culture ambiante le relativisme moral, qui fait en sorte que les religions ou les codes moraux peuvent s’équivaloir, mais aussi le relativisme logique, ce qui fait en sorte qu’une chose et son contraire peuvent être vraies. N’étant plus capables de penser de façon logique et n’étant plus capables de faire des distinctions entres les choses, les philosophies, les religions, les valeurs et les idées, et ne pouvant donc plus nommer les choses de façon précise et exacte, les Occidentaux, ainsi, ne sont plus en mesure de comprendre que leur société est en train d’être subvertie et renversée de l’intérieur depuis plusieurs décennies. Je m’arrête ici. Je vous propose la première des dix parties de ce séminaire. Vous pourrez retrouver le reste des vidéos sur le site web de Stephen Coughlin en cliquant sur le lien en bas de la page. Bonne écoute.

Stephen Coughlin’s “Red Pill” Brief

La chasse aux sorcières, l’Espagne musulmane et les purges staliniennes

Je vous présente trois capsules historiques de TV Libertés. Elles vont droit au but en identifiant clairement les clichés et déformations les plus répandues sur ses sujets. Vous savez ce qui rassemble ces moments de l’histoire? L’intolérance. On pourrait dire que ce sont des exemples de sociétés qui se trouvent « à gauche » sur le spectre politique. Invariablement, ce genre de sociétés où l’intolérance est érigée en système, donc totalitaires, versent dans des comportements répressifs qui vont de la simple intimidation, du harcèlement, des menaces jusqu’à l’emprisonnement et même à la mise à mort parfois. Voilà pourquoi nous devons défendre nos valeurs chrétiennes et occidentales bec et ongles (la première capsule vous apprendra que l’Inquisition était en fait conduite par des laïcs). Ronald Reagan avait bien raison: la tyrannie n’est jamais plus éloignée que d’une seule génération. En ce jour de la commémoration des attentats du 11 septembre 2001, souvenons-nous en.