Entretien avec Laurent Obertone sur La France Big Brother

Rares sont ceux en France de nos jours pouvant encore revendiquer le titre d’intellectuels. C’est le cas de Laurent Obertone qui, en compagnie de quelques autres guerriers, font parti d’un club très sélect d’écrivains et de journalistes français qui pensent encore…comme si la pensée elle-même était devenue ringarde, dépassée. Les Obertone, Zemmour, Finkielkraut, Onfray, Lugan et quelques autres sont les derniers osant encore pratiquer cet art devenu maudit. L’auteur présente ici les thèses de son dernier livre, La France Big Brother. Le constat qu’il livre sur l’état de la société française et même occidentale, bien que très déprimant et cinglant, est néanmoins exact et précis. Il tient des propos d’une grande lucidité qui font défaut aux hommes politiques d’hier et d’aujourd’hui. Les forces totalitaires ayant comme modèle de société Le Meilleur des Mondes et 1984 ont pris le contrôle de la société occidentale par en-dessous, tranquillement, petit à petit, étape par étape, sans que cela paraisse. Le processus est maintenant tellement avancé qu’il faudrait une réaction sans précédent et extrême pour faire marcher arrière. Cette réaction a peu de chance de se produire aujourd’hui, si on considère la force hypnotique, magnétique et de lavage de cerveaux qui est produite par les instruments modernes de communication qui sont la télévision, la publicité et les campagnes de « sensibilisation », qui sont en fait de la propagande déguisée. Ces outils n’existaient que dans des formes très rudimentaires dans les années vingt, trente et quarante, ce qui rendait possible ce qu’on appelle la « réaction » en politique. Le fascisme est un mouvement politique complexe et il y en aurait long à dire sur les régimes qui ont pris forme en Allemagne, en Italie, au Portugal et en Espagne pour contrer l’influence du communisme ou pour contribuer à diminuer ses effets. Les régimes fascistes ayant connu la défaite sur le plan militaire, les communistes et les socialistes ont pu installer leur système à leur guise après la guerre, en se servant de la puissance économique et militaire des États-Unis. Le résultat est que nous vivons aujourd’hui dans un monde qui est pire en fait que celui qui était rejeté et combattu par ceux qui étaient dans la Résistance. Au lieu d’avoir Adolf Hitler, on a maintenant une élite mondialiste et pro-islamiste qui est en train d’installer une société de type Big Brother sur le plan mondial. Ces gens maintiennent leur pouvoir par la terreur. Ils ont besoin des terroristes pour maintenir leur emprise sur les consciences. Cet entretien est à écouter avec beaucoup d’attention. Il se fait tard.

Quelques analyses et commentaires pertinents sur l’attentat de Charlie Hebdo

Beaucoup de clichés, de généralités et de balivernes ont été dites depuis l’attentat contre Charlie Hebdo. Comme il fallait s’y attendre, plusieurs ont dit que les gens de Charlie Hebdo avaient « couru après » en publiant les caricatures de Mahomet, d’autres ont dit qu’il ne fallait pas « faire d’amalgames » et ont essayé de dissocier les gestes des terroristes d’avec leur religion musulmane, d’autres ont affirmé qu’il ne fallait pas stigmatiser les musulmans, etc. Je vous présente quatre interventions ou analyses qui sortent du lot par leur qualité, leur vérité et leur exactitude. Pour comprendre un événement tragique, on doit dire les vraies choses sans conter d’histoires. Dans l’ordre donc, voici Jeannette Bougrab, Aldo Sterone et Douglas Murray. Pour finir, je vous propose un reportage d’ITélé donnant les détails précis et concrets de la cellule terroriste auxquels les frères Kouachi appartenaient.

Entrevue avec Tarek Fatah sur Secure Freedom Radio

L’excellent Tarek Fatah joint Frank Gaffney pour réfléchir à l’attentat terroriste qui venait tout juste de se dérouler à Paris. J’attire particulièrement votre attention sur la fin de la deuxième partie et le début de la troisième. Fatah y fait état de la chronologie des événements dans le processus de radicalisation d’une communauté musulmane. En gros, cela se déroule comme suit: Après avoir construit ou aménagé une mosquée pour les besoins de base d’une communauté donnée, celle-ci se trouve en difficulté financière pour assumer les responsabilités de l’immeuble. Des compagnies originaires d’Arabie Saoudite rôdent dans les parages et offrent alors à ces communautés de reprendre à leur compte les responsabilités financières. En échange, celles-ci y amènent leur propre imam, radical souvent, qui changera la façon d’enseigner l’islam aux fidèles pour les amener vers la radicalisation. Aussi à la quatrième partie, Fatah insiste sur la notion, avec laquelle je suis tout à fait d’accord, que la République islamique du Pakistan représente en fait une plus grande menace que l’Iran. Le Pakistan possède l’arme nucléaire, ce qui la place dans les pays les plus susceptibles d’utiliser l’intimidation, la peur et la terreur pour imposer les valeurs islamiques aux nations non-musulmanes. Fatah propose aussi trois solutions pour essayer d’amorcer une solution à la crise: Expulser la Turquie de l’OTAN, imposer des sanctions contre l’Arabie Saoudite et stopper l’aide financière fournie au Pakistan.

Tarek Fatah sur Secure Freedom Radio

Articles divers – Miscellaneous articles, 11-01-2015

Ce que nous enseigne la chute de l’Empire romain

Je Suis Jihad

L’Ere du Pétrole Arabe n’est Plus !

Minurne site d’opposition a été fermé sur ordre de l’Etat car anti- Hollande

Lettre ouverte du Général Martinez à François Hollande

China executes ‘terrorists’ in Muslim province of Xinjiang

Qui sont les 450 migrants du cargo arraisonné en Italie ?

Au bas mot, 125 000 militants actifs de l’État islamique dans nos banlieues

Israël est l’occupant légal de la « Cisjordanie », dit la cour d’appel de Versailles

Avant Mohamed Merah, il y a eu un autre pro nazi : Mohamed el-Maadi

L’imprévoyante Ukraine laisse filer son or

Un peu d’histoire sur les crimes et massacres de l’islam